SANTE: CAP21 demande une évaluation du bisphénol A sur la santé des consommateurs

((/images/cap21.jpg)) Communiqué de presse du 29 avril 2008 Selon une information Journal de l’Environnement, le gouvernement canadien a proposé récemment d’interdire les biberons de polycarbonate contenant du bisphénol A tandis que le géant américain de la distribution Wal-MArt a annoncé retirer de la vente les produits pour bébés contenant du bisphénol A dans ses magasins canadiens considérant que la substance pouvait avoir un effet nocif sur l’environnement et constituer un danger pour la santé humaine.

Ces décisions récentes sont intervenues suite à la publication d’un rapport du programme national américain de toxicologie tendant à émettre des doutes sur l’impact de ces substances pour les foetus, les nouveau-nés et les enfants. Elles pourraient ainsi avoir des effets sur leur cerveau et leur comportement au niveau actuel d’exposition humaine, ainsi que sur les glandes prostatique et mammaire. La molécule pourrait également avancer l’âge de la puberté pour les jeunes filles. Le bisphénol A est une substance chimique courante que l’on retrouve dans la fabrication des plastiques polycarbonates, dans des résines de revêtement pour des boîtes de conserves alimentaires, etc… On la retrouve fréquemment dans les urines des populations occidentales. En conséquence, CAP21, parti écologiste membre fondateur du Modem demande par la voix de son porte-parole, Eric Delhaye, à ce que l’Etat saisisse l’Agence française de Sécurité Sanitaire des Aliments sur les risques sanitaires de l’utilisation du bisphénol A et prenne les mesures nécessaires à la protection efficace des consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *