Quel premier  » Président  » pour l’Union Européenne ? … Et pour quelle Europe ? 1er épisode: les 2 Europes possibles

((/images/parlement_europeen_4_s.jpg)) Le Parlement Européen – Strasbourg La construction européenne est trop lente dans un monde qui bouge de plus en plus vite. Mais en plus elle est encore plus ralentie depuis la division de ses dirigeants nationaux sur la Guerre en Irak. Et elle a été pétrifiée par le vote négatif des Français ( et des Néerlandais ) pour la Constitution, rédigée notamment par un Français, Valéry Giscard D’Estaing ! Et cerise sur le gateau, la fin de l’axe entre Paris et Berlin et les brouilles et incompréhensions de certains membres de l’U. E. sur l’Union Méditerranéenne, tuée dans l’oeuf par Angela Merckel, ont rajouté de l’huile sur un feu qui couvait déjà ! Et cela a dopé la division. La saine et clairvoyante vision commune Franco-allemande ( des ennemis d’hier ) a vaguement été remplacée par une connivence ambigüe entre la France de Sarkozy et le Royaume Uni de Blair ( des alliés d’hier ). C’est irresponsable, car cette alliance improbable et utopique de 2 pays après trois terribles guerres était un modèle fortement symbolique dont l’aura éclairait et illuminait la construction européenne. Premier exemple: le choix de notre premier Président de l’Union Européenne, quand les 27 pays membres auront ratifié le Traité européen de Lisbonne. Bon d’accord ce ne sera  » que  » le Président du Conseil de l’U. E., donc pas encore un Président élu au suffrage universel par tous les citoyens. Mais c’est un début de visibilité et un pas vers une indispensable unité future !

Petit rappel: le Conseil européen ( à ne pas confondre avec le Conseil de l’Europe – 47 membres, donc presque tous les pays d’Europe – près de 750 millions d’habitants -, dont la Turquie qui appartient à toutes les instances européennes depuis longtemps, et sans le Kosovo qui vient de « naître  » ) réunit les chefs d’Etat ou de gouvernement des Etats membres et le président de la Commission, assistés par les ministres des Affaires étrangères et par un membre de la Commission européenne ( le plus souvent le Commissaire chargé des relations extérieures ). En France, nos élections nationales de 2007 et 2008, qui vont se terminer avec les sénatoriales dans quelques mois, ont caché cet enjeu vital pour environ 500 millions d’Européens.%%% Enjeu qui va orienter notre avenir.%%% Soit vers une Europe:%%% – vaguement réunie sur des enjeux uniquement économiques; et de plus en plus ultra-libérale, façon USA de G. W. Buch, même après son remplacement par un nouveau Président en novembre, %%% – alignée sur la géopolitique et la géostratégie étatsuniennes, et les finançant,%%% – indifférente ou hostile au dialogue des civilisations et repliée sur elle-même,%%% – remettant au goût du jour la torture, comme cela se fait aux USA depuis 2002 où elle est à nouveau appliquée ( à condition qu’il n’y ait pas destruction d’organes !!! ) et réintroduisant un jour la peine de mort. %%% – pillant les ressources et exploitant durement la  » matière humaine  » des pays faibles pour le profit de quelques uns dans les pays forts,%%% – complètement irresponsable et désinvolte vis à vis de l’écologie et des enjeux majeurs dans la relation santé-environnement: OGM, nucléaire, additifs chimiques en tout genre, nanotechnologie débridée … etc.%%% Ou vers une Europe:%%% – constituée en unité politique majeure devenant provisoirement la première puissance mondiale, tournée vers la défense de la Civilisation ( pas d’un modèle de civilisation obligatoirement et uniquement européen ) et repoussant la barbarie, qu’elle soit d’Etat ou individuelle, %%% – porte parole d’une troisième voie politique régionale et mondiale, avec un équilibre entre le social et l’économie par exemple, incarnée par les différents partis démocrates dont le Mouvement Démocrate, en France, notamment; cela redonnera une espoir, une visibilité pour l’avenir alors qu’actuellement l’inquiétude ou la morosité prédominent dans l’opinion publique européenne; %%% – instigatrice du dialogue des civilisations et actrice principale et déterminée dans la résolution équitable des conflits en Europe, en Méditerranée et ailleurs.%%% – phare culturel, technologique et scientifique mais dont les créations et découvertes sont tournées vers une évolution humaniste de l’Humanité,%%% – Moteur d’un développement durable et de la transformation des consommateurs décérébrés en  » consomacteurs  » vigilants et soucieux de l’avenir de leur planète sur les plans humains et écologiques: afin d’__apprendre rapidement à tous bien vivre ensemble et consommer autrement__.%%% Voilà des enjeux et des orientations qui découleront du choix de la personnalité qui va présider l’Europe.%%% Nous aurons la grande Europe des Valeurs ou la petite Europe des valeurs boursières ! __Avons nous un candidat providentiel réunissant toutes les qualités pour nous orienter vers la première : l’Europe humaniste, écologiste et socialéconomiste ?__%%% __En tout cas, ce n’est certainement pas Tony Blair__ ! %%% A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *