Quelle Union pour la Méditerranée ( UPM ) ? épisode 6: Tout faire pour une réussite qui chasserait le spectre d’une guerre des Civilisations

((/images/60 ans de violence.jpg))%%% En photo, le titre de l’émission diffusée le 11 mai 2008 sur M6%%% Cette UPM ne doit pas apparaître comme une construction géopolitique de plus parmi tant d’autres dans le domaine du partenariat euroméditerranéen après des décennies d’égoïsme et d’aveuglement de l’Europe et une prolifération de structures toutes plus inefficaces ou inachevées les unes que les autres.%%% On ne peut plus se permettre un échec de plus !%%% __Les défis__ %%% A quelques heures du sommet Euro-Méditerranéen de Paris, le 13 juillet, dont les présidents français Nicolas Sarkozy et égyptien Hosni Moubarak assurent la coprésidence de ce « Sommet de Paris pour la Méditerranée », qui doit lancer le  » __Processus de Barcelone – Union pour la Méditerranée__ « , voici ce qui apparait nécessaire pour une réussite d’un projet aussi ambitieux et lourd. %%% Cette réussite doit être exemplaire pour les autres régions du monde en conflit, et durable car il faudra du temps pour tout régler. Tous les acteurs doivent montrer un engagement sans faille, et sans arrière pensée, dans les différents domaines nombreux et complexes: géopolitique, géostratégique, social, économique, co-développement, énergies du passé et du futur, préservation de l’environnement, recul de la désertification et approvisionnement en eau, éducation, sanitaire, solidarité Nord-Sud, Droits de l’Homme, accompagnement vers la démocratie, rejet du racisme et dialogue inter-culturel généralisé et pédagogique à l’échelle des peuples … %%% Il est aussi évident que le Mouvement Démocrate est le mieux placé pour être le fer de lance d’un tel défi au cours de son élaboration: une Union ambitieuse, efficace, humaniste, basée sur le développement durable et le respect du vivant, soucieuse des droits de l’Homme et de l’avancée de la démocratie, et respectant tous nos partenaire Européens ET Méditerranéens.%%%

__Quelques clés du succès__%%% Il faut que ce projet ambitieux soit porté par toute l’Union Européenne … et ne soit pas un simulacre rejeté par beaucoup au départ ou dénaturé actuellement à cause d’un manque total de concertation et de prospective !%%% __Il faut intéresser et associer TOUS les pays impliqués dans cette région du monde__.%%% __44 pays__ sont invités actuellement: les 27 de l’Union Européenne, ainsi que l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, Monaco, le Monténégro, la Turquie et dix pays hors d’Europe, l’Algérie, l’Egypte, Israël, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Mauritanie, la Palestine, la Syrie, et la Tunisie. Seule la Lybie sera absente. Ne faisaient pas partie du processus de Barcelone lancé en 1995 pour rassembler les deux rives de la Méditerranée: la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, Monaco et le Monténégro ( qui n’existait pas à l’époque ).%%% Mais comme partenaires indispensables, il faudra bien sûr, toute l’Union Européenne, la Turquie, les autres pays d’Europe intéressés, Israël, mais aussi les autres pays arabes y compris ceux du golfe arabo-persique, et aussi l’Iran, indirectement présent et positionné en Palestine, au Liban et en Irak, qui devra enfin accepter l’existence de l’Etat Hébreux et en espérant qu’il se libère rapidement de sa théocratie corrompue.%%% __Un appui sincère et volontariste des USA et de l’Inde__, les deux plus grandes démocraties du monde, serait un atout supplémentaire.%%% Remarquons la présence de la Syrie, et de son président Bachar El assad, dont la présence est contestée par certains. Ce pays en guerre avec Israël depuis 1948 est en train de s’en rapprocher grâce à la médiation active et positive de la Turquie et de son Premier Ministre Recep Tayyip Erdoğan. La Turquie ayant d’excellentes relations avec Israël et la Syrie. Il faut résoudre les problèmes et aplanir les difficultés ressenties ou réelles des populations: %%% Sécuritaires, peur de l’immigration, crainte pour la sécurité énergétique notamment pour l’U.E.%%% Problèmes de manque de capitaux venant du Nord riche ( contrairement aux autres régions du monde ), de désertification et de manque d’eau, problèmes sociaux graves, déséquilibre démographique, manque de démocratie et conscience d’un rejet avoué ou caché pour ces populations du Sud et de l’Est. Les difficultés de la Turquie avec une partie de la population de quelques pays de l’U.E. sont révélateurs de ce dernier point.%%% __Les autres régions proches__%%% En affirmant surtout que l’U. E. doit agir en force et unie vers et pour l’ensemble de la Méditerranée, sans pour autant donner l’impression d’abandonner les pays d’Europe orientale, comme l’Ukraine, la Biélorussie, la Moldavie, la Géorgie, l’Arménie ou l’Azerbaïdjan, par exemple.%%% Il faudra assumer ces efforts vers l’Est européen et vers le Sud et l’Est méditerranéen__ en même temps__, avec le maximum de partenaires sûrs et surtout conscients__ que l’instabilité de ces régions est dangereuse pour tous les habitants de la planète__ et nourrit l’intégrisme religieux et son sosie, l’ultra-nationalisme.%%% L’Union Pour la Méditerranée ne doit pas nous couper et nous faire oublier l’Afrique sub-saharienne; cette Union doit devenir un vecteur d’aide de cette région souvent riche mais abandonnée ou utilisée et exploitée par les grandes puissances dans leur seul intérêt et sans respect des populations ( Europe, USA, Chine … ). __Il faut donc pour cela une U.E. politiquement forte rapidement et plus ouverte sur ces voisins !__%%% Car n’oublions pas que les racines d’un choc puis d’une guerre des Civilisations, que certains souhaitent, sont présentes dans notre grande région Euro-méditerranéenne et que nous en serions les premières victimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *