Assurance Maladie: Roselyne Bachelot présente une énième réformette qui va dans le mauvais sens. Alors qu’il faudrait prévoir le prévisible !

((/images/paragraphe_img_1_fr_esperance_vie_monde.gif))%%% %%% La durée de vie dans le monde – Source: ONU / INED%%%%%% Cela fait des années ( et même des décennies ! ) qu’on nous dit que la santé des Français coûte trop cher.%%% Cela fait des années qu’on laisse dériver le déficit de la Sécurité Sociale.%%% Cela fait une année que le libéralisme excessif et clinquant s’installe en douce dans notre société, masqué par des précautions oratoires ou autres, pour nous faire croire le contraire. Cela se prépare aussi dans notre système de santé.%%% Ces précautions oratoires sont habiles car la grande majorité des Français est opposée à cette régression de notre système de santé. Et la majorité des Européens ne veut pas voir le système ultra-libéral imposé par G.W. Buch aux Etats-Uniens s’imposer chez nous ! Ce système ultra-libéral, qui écrase les classes moyennes ou populaires nationales, est associé à un interventionnisme fort des pouvoirs publics qui est souvent aussi néfaste aux populations des pays pauvres, les agriculteurs par exemple.%%% Malgré ces précautions, quelques dérapages verbaux, notamment de la ministre de la santé,

Roselyne Bachelot, sont distillés à souhait pour tester la capacité de réaction et de résistance des citoyens de plus en plus taxés ou ponctionnés sur leur pouvoir d’achat. Puis démentis par un autre ministre. On dérembourse l’optique … Où le dentaire, dont une promesse électorale présidentielle était de doubler le remboursement !%%% On a aussi des mesures phares triomphalement annoncées, culpabilisation des malades ou des professionnels de santé, diminutions de remboursements par ci, franchises médicales diverses par là, en nous affirmant que cela va résoudre tous les problèmes comptables !%%% Mais la santé n’est pas une donnée comptable. C’est une donnée humaine et même humaniste ! Cela permet, avec d’autres facteurs, d’évaluer le niveau de développement humain ( IDH ) d’un pays pour le comparer aux autres !%%% __QUAND AURA-T-ON LE COURAGE DE LE DIRE ?__%%% Quand aura-t-on le courage de dire qu’une moyenne de durée vie de plus de 80 ans pour les dames dans nos pays d’Union Européenne ( surtout à l’Ouest ), alors que en Afrique noire on est parfois à près de la moitié, et que même en Europe, en Russie par exemple on est à moins de 70 ans, cette moyenne de vie a un coût !%%% Quand aura-t-on le courage de dire que la qualité des soins, le coût et la compléxification des techniques médico-chirurgicales, la recherche de nouveaux médicaments de plus en plus élaborés ont un coût. %%% Quand aura-t-on le courage de dire qu’une population qui vieillit de plus en plus coûte beaucoup plus cher à soigner. Et c’est le cas en France comme dans toute l’Europe, Russie comprise.%%% __ARRÊTONS L’HYPOCRISIE__%%% Sinon il faut arrêter l’hypocrisie: l’amélioration de la qualité et de la durée de vie dans de bonnes conditions nous coûte et nous coûtera de plus en plus cher. Qui oserait dire;  » on ne soigne plus telle maladie car elle coûte trop cher ! On ne soigne plus après 60 ans !  » … etc %%% La santé n’est pas une données économiques comme les autres. On n’a pas de producteurs et de consommateurs comme on voudrait nous le faire croire depuis quelques temps. Ce n’est pas une marchandise ! %%% C’est comme l’éducation ou la culture par exemple. %%% Cela a un coût important au départ. mais cela rapporte beaucoup à l’arrivée. A condition de respecter certaines règles et de le faire intelligemment. Certains économistes et spécialistes des sociétés le découvrent.%%% __PREVOYONS LE PREVISIBLE !__%%% Soyons sérieux et au lieu de faire l’autruche prévoyons le prévisible: prévention généralisée, études épidémiologiques systématiques avec application directe des conclusions et ressources nouvelles. %%% Mais qu’on ne les trouve pas encore, ces ressources, dans les poches des classes moyennes et populaires comme cette taxe sur les mutuelles qui sera tôt ou tard répercutée sur les assurés !%%% Il faut de l’imagination et de l’audace. Mais là, il faut toucher la classe ultra-protégée ! Impensable !%%% __LES RELATIONS SANTE – ENVIRONNEMENT__%%% Parmi la prévention, les relations santé-environnement sont capitales. %%% Combien de substanes CMR ( Cancérogènes Mutagènes ou Réprotoxiques ) nous laissent-on respirer, avaler ou toucher chaque jour par laxisme ou manque de courage ! %%% Cela à un coût__ HUMAIN__ ET économique exorbitant !%%%%%% Remarquons enfin au passage que l’appétit des multinationales de l’industrie pharmaceutique ciblent de plus en plus leur recherche sur les pathologies des habitants des pays riches ! Le drame humain que connaît la majorité de la population du globe, pour diverses raisons , doit nous faire réfléchir. L’Union Européenne doit préserver, améliorer et étendre à tous ses habitants son système socio-médical unique, accompagné par une structure démocratique responsable et humaniste.%%% __LA REACTION DE LA CSMF: ON EST ENTRE DANS UNE PHASE DE DOUTE__%%% Voici d’autre part la réaction de la CSMF ( Confédération des Syndicats Médicaux Français ), principal syndicat de médecins. %%% [http://www.edubourse.com/finance/actualites.php?actu=44031|http://www.edubourse.com/finance/actualites.php?actu=44031|fr] %%% Le Gouvernement vient d’annoncer un nouveau plan de rigueur dans lequel, une fois de plus, tous les efforts sont demandés aux soins de ville et en particulier aux médecins libéraux, contre pratiquement rien à l’hôpital (250 millions d’€ sur 2 milliards d’€). %%% Les mesures de rigueur annoncées pénalisent et découragent ceux qui ont fait le plus d’effort dans la maîtrise des dépenses. %%% Alors même que les comptes de l’Assurance Maladie montrent que le poste de dépenses concernant les honoraires médicaux reste contenu, le Gouvernement frappe la profession deux fois. Une première fois en donnant un coup de frein brutal à des négociations conventionnelles constructives et prometteuses, pour faire place à son plan de rigueur. La seconde, en annonçant des gains de productivité sur certains actes de biologie et de radiologie auxquels s’ajoutent de nouveaux objectifs d’économie à hauteur de 450 millions d’€. %%% D’autre part, la CSMF constate que le Gouvernement s’est enfin décidé, comme elle le demande depuis de nombreuses années, à apporter de nouvelles recettes à l’Assurance Maladie. Cette décision aurait pu aller dans la bonne direction, si l’apport des complémentaires santé n’était assorti de conditions, acceptées par le Gouvernement, dont l’effet sera de modifier la donne conventionnelle. %%% Si l’intervention des complémentaires santé peut s’avérer ponctuellement souhaitable et utile sur certains dossiers, comme par exemple la création du secteur optionnel, les installer de façon systématique dans toutes les négociations bouleverserait le contrat conventionnel en cours et risquerait de marginaliser les professionnels de santé, et les médecins en particulier. A ce sujet, la CSMF rappelle tout particulièrement son attachement au paiement à l’acte et au maintien en l’état du secteur 2 aux côtés du nouveau secteur optionnel. %%% A la veille d’une grande réforme de notre système de santé, avec un projet de texte de loi tenu secret et un processus de semblant de concertation qui vient d’être ajourné, sans doute pour laisser le champ aux ordonnances, alors que la conclusion des négociations conventionnelles en cours a été suspendue et repoussée à septembre, alors que le PLFSS 2009 s’annonce déjà comme le plus drastique jamais connu, et face au décalage répété entre, d’un côté les annonces rassurantes du Gouvernement et les agissements contradictoires de celui-ci, la CSMF, premier syndicat médial français, est entrée dans une phase de doute. %%% Elle dénonce l’attitude du gouvernement qui pense vouloir tout résoudre par les économies comptables et en organisant la fragilisation de l’édifice conventionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *