» Nice: la tête de la liste « Arc en ciel », Hervé Caël … donne des couleurs à l’opposition « : lu dans Paris Côte d’Azur

Voici le lien internet de l’article et l’article du samedi 18 octobre 2008:%%% %%% [http://pariscotedazur.fr/archives/2008/10/18/1632-nice-la-tete-de-la-liste-arc-en-ciel-herve-cael|http://pariscotedazur.fr/archives/2008/10/18/1632-nice-la-tete-de-la-liste-arc-en-ciel-herve-cael|fr]%%% Ce médecin urgentiste de 47 ans qui a mené la liste « Arc-en-ciel » aux municipales à Nice, a dû laisser la place de leader départemental à son frère ennemi le vençois, Loïc Dombreval. Il reste néanmoins l’homme fort du MoDem à Nice. Il siégera dorénavant au Conseil Communal Consultatif à Nice, une institution mise en place par le député-maire Christian Estrosi et composée, outre le maire qui préside, de 53 responsable d’organismes, associations, institutions et de 15 « personnes qualifiées ».%%%

Hervé Caël se félicite de cette initiative qui apparaît à première vue comme tout à fait représentative de la vie de la cité. Mais pas question, en remerciement, de signer un chèque en blanc et d’aller forcément dans le sens où le vent… estrosien souffle. Il attend de voir quel sera le rôle exact du Conseil communal. Pourra-t-il s’autosaisir de sujets à débattre, quels seront les moyens mis à sa disposition ?%%% Saisissant au bond le dossier du « prolongement de la ligne 1 du tramway », l’homme de François Bayrou à Nice s’exprime :%%% « La polémique sur la prolongation éventuelle de la ligne 1 du tramway niçois vers l’Ariane et La Trinité illustre parfaitement la vie politique niçoise et ses travers. Qu’elle est la problématique ? Les habitants du quartier de l’Ariane et de la commune de La Trinité s’inquiètent de voir sacrifier la prolongation de la ligne 1 du tramway dans leurs secteurs sur l’autel du futur trajet sur la Promenade des Anglais, avec en guise de lot de consolation un TER aménagé … ».%%% Derrière cette interrogation, se cache le problème des banlieues. Qui veut consentir les sacrifices financiers nécessaires en prolongeant le tramway vers les quartiers difficiles de la ville ? Est-ce que cet effort permettrait de réhabiliter une zone de non-droit, où une partie de la population est prise en otage par les gangs, où les forces de l’ordre, les pompiers, les facteurs, les employés des HLM, hésitent à pénétrer… Si la réponse est positive, alors l’expérience est à tenter. Mais la solution de facilité, c’est bien sûr de se concentrer sur la Promenade des Anglais, secteur beaucoup plus porteur en terme d’image et de retombées économiques pour l’industrie du tourisme.%%% Autre critique d’Hervé Caël à l’égard de la politique de Christian Estrosi, la transformation de la communauté d’agglomération (CANCA) en communauté urbaine (CUNCA). Cette nouvelle structure territoriale pose, déclare-t-il, de nombreuses questions tant sur le plan démocratique qu’en matière de projet de vivre ensemble. L’annonce d’un plan ambitieux et coordonné de transport aurait pu servir de démonstration par l’exemple des vertus de l’association de plusieurs communes, ajoute-t-il.%%% A.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *