RASSEMBLEMENT avec le Collectif d’opposition au projet de co-incinération de VICAT, Mercredi 26 novembre 2008 à 10 heures Rond-point de Cantaron et PETITION

__NON AU BRULAGE__%%% __DE 105 000 TONNES DE DECHETS__%%% __A LA CIMENTERIE VICAT__%%% Voici des photos de la manif.%%% ((/images/vicat1.jpg))%%% %%% ((/images/vicat3.jpg)) Le projet de brûlage de 105 000 tonnes de déchets dans la cimenterie VICAT vient d’être relancé par le cimentier avec le concours de l’Etat. Cette relance survient alors que: %%%

– l’étude du Conseil Général sur la qualité de l’air dans les Paillons et ses conséquences sur la santé des habitants n’est pas achevée ;%%% – Les résultats officiels des mesures de la qualité de l’air dans les Paillons font apparaître une pollution élevée, avec des dépassements très fréquents des valeurs limites notamment en poussières fines de moins de 10 microns.%%% – le gouvernement français vient d’être mis dans l’obligation de lancer une étude sur les causes de pollution anormalement élevée dans notre région.%%% Face à cette situation le collectif des élus et associations de défense de l’environnement des Paillons vous invitent à vous rassembler pour manifester votre opposition au projet VICAT.%%% __RASSEMBLEMENT D’OPPOSITION__%%% __Mercredi 26 novembre 2008__%%% __à 10 heures, Rond-point de CANTARON____%%% Plus nous serons nombreux, plus nous aurons de chance de nous faire entendre. Collectif d’opposition au projet de co-incinération de VICAT __PETITION A FAIRE SIGNER et à retourner à Gilles RAINERO, Conseiller Municipal de LA TRINITE:__%%% en mettant votre nom, prénom, la ville et votre signature:%%% COLLECTIF D’OPPOSITON AU PROJET DE CO-INCINERATION DE VICAT %%% Le projet de brûlage de 105 000 tonnes de déchets dans la cimenterie VICAT vient d’être relancé par le cimentier avec le concours de l’Etat. Cette relance survient alors que l’étude du Conseil Général sur la qualité de l’air dans les Paillons et ses conséquences sur la santé des habitants n’est pas achevée. Les soussignés s’opposent à la mise en œuvre de tout projet industriel nouveau pouvant être source de pollution atmosphérique tant que l’étude sur la qualité de l’air n’est pas achevée et ses conclusions connues. Ils demandent à Monsieur le Préfet de ne pas donner d’ici là l’autorisation concernant le projet VICAT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *