Le nucléaire en France ( et dans les A.M. ? ) – Jean-luc Bennahmias: ” Sécurité dans les centrales nucléaires: c’est pas la joie ! “

{{}}((/images/3675-jjkphoto.jpg))%%% %%% Photo: Centrale nucléaire de Cruas-Meyss – Photo de WWW.JJKPHOTO.CH %%% %%% Cette centrale située en Ardèche au bord du Rhône, entre Montélimar et Valence, a été inaugurée en 1984.%%% %%% Ces accidents divers dans les centrales nucléaires qui se sont produits au cours de cette année en France s’invitent au débat actuel sur l’indépendance énergétique de notre département et de celui du Var. Deux départements dépendants à 90% de la production hors département, donc de cette production nucléaire. %%% Est-ce bien raisonnable ? Est-ce utile d’être fier de cette énergie à haut risque, comme notre Président du Conseil Général lors du “Grenelle de l’énergie” qu’il a voulu il y a quelques semaines. Après nous avoir déclaré que notre département serait le plus “vert” de France dans 5 à 10 ans, et nous avoir décrit par le menu ce que j’avais proposé comme solutions dans mon article ” __Coupure électrique dans le Sud Est: Des solutions à notre trop forte et inadmissible dépendance énergétique__ … ” notre hyperprésident local a terminé ce Grenelle tout vert en dérapant, et en encensant cette production massive d’électricité et ce choix nucléaire. %%% Alors que dans les Alpes Maritimes ( et le Var ), départements les plus ensoleillés de France, comme certains le découvrent tardivement ( fruit d’un réchauffement soudain et localisé ?? ) on aurait dû s’atteler aux énergies renouvelables depuis le premier choc pétrolier, près de 35 ans déjà ! Et que rien n’avait été fait chez nous depuis, ni en 1974, ni même ces dernières années. Ce que certains intervenants n’ont pas manqué de rappeler à Christian Estrosi, homme politique local depuis un certain temps !%%% Rien non plus pour avoir un plan B pour remplacer la ligne à Haute Tension de 400 000 V entre Boutre et Carros rejetée massivement dans les deux départements bien avant ses déboires judiciaires l’enterrant ( ! ) définitivement. Là aussi on feint de découvrir la solution logique de l’enfouissement d’une ligne moins “forte”. Qui ne sera réalisée que dans quelques années. %%% Donc les diverses solutions décidées avec Jean Louis Borloo ( économies, énergies renouvelables et nouvelle ligne à H. T. enterrée notamment ) ne seront totalement applicables, au mieux, que vers 2015.%%% Encore des risques insensés et de grosses perturbations en vue pour nous d’ici là, pauvres habitants oubliés de l’extrème Sud Est français !%%% __Comme quoi il faut absolument des idées mais surtout des hommes politiques un peu en avance et courageux, qui aient la volonté politique, la pugnacité, l’antériorité ( on ne s’improvise pas écologiste, spécialiste en développement durable, et soucieux réellement des générations futures ) et les capacités nécessaires__%%% . Actuellement ne correspond à cette définition dans les ministrables, que Nathalie Kosciusko-Morizet pour la majorité présidentielle. %%% Cette benjamine de l’Assemblée nationale en 2002, est la seule qui puisse faire un bon ministre et remplacer efficacement Jean Louis Borloo au MEEDDAT ( Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire ).%%% __Sinon, au MoDem, Jean-luc Bennahmias correspondrait très bien à cette définition !__%%% Venez l’écouter à Nice le 8 décembre.%%% __Voici le Communiqué de presse de Jean-luc Bennahmias, Député européen.__%%% ((/images/bandeau_interne.jpg))%%% ” Centrale nucléaire de Cruas-Meyss%%%

Décidément les centrales nucléaires de la Vallée du Rhône posent problème.%%% Après les incidents de cet été dans la centrale de Tricastin, on apprend ces jours-ci, suite à la publication par l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) d’un avis daté du 20 novembre 2008, qu’un incident est survenu le 6 octobre 2008 sur le site de la Centrale nucléaire de Cruas-Meysse (Ardèche). Cette anomalie classée au niveau 1 de l’échelle INES témoigne des nombreuses défaillances du site géré par EDF.%%% A cette suite l’association CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité) réagit. Les questions qu’elle pose sont essentielles.%%% Elle s’inquiète de ce que les dysfonctionnements sont qualifiés de particulièrement graves présentant un “risque d’explosion” susceptible en outre “d’endommager des éléments essentiels au maintien de la sûreté ou de conduire à une rupture du confinement”. Cela en raison de canalisations mal entretenues, servant tout de même au transport des fluides explosifs. Elle signale encore l’absence de contrôles périodiques.%%% Il serait temps que la population soit mise au courant des risques qu’elle encourt, ce d’autant plus que trois autres centrales françaises (Le Blayais en Gironde, Civaux dans la Vienne, et Golfech en Tarn-et-Garonne) semblent développer des problèmes similaires d’anomalies et de manque d’informations transparentes. “%%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *