Gestion efficace des biodéchets: là aussi du retard à rattraper car on a une valorisation énergétique, une diminution de l’effet de serre et une fertilisation des sols

((/images/composteur_fut.jpg))%%% %%% Composteur artisanal, fait par des lycéens à Mayotte%%% La Commission européenne lance un débat sur la gestion des biodéchets dans l’Union européenne.%%% Dans l’UE, on produit chaque année entre __75 et 100 millions de tonnes de déchets alimentaires, déchets de cuisine et de déchets biodégradables de jardin__, dont la principale menace est la__ production de méthane dans les décharges, beaucoup plus redoutable dans le réchauffement climatique que le gaz carbonique__. Cette méthode est la plus couramment utilisée pour se débarrasser des déchets municipaux dans l’UE élargie dont ils représentent un tiers des déchets municipaux et ont des effets importants sur l’environnement car__ ce gaz est 25 fois plus puissant que le gaz carbonique pour l’effet de serre.__%%% La Commission européenne vient de présenter un livre vert ( document de réflexion ) sur la gestion de ces biodéchets. %%%

Les biodéchets – déchets biodégradables de jardin, déchets de cuisine et déchets alimentaires – représentent un tiers des déchets municipaux et ont des effets importants sur l’environnement. Lorsqu’ils sont mis en décharge, ils dégagent du méthane, gaz à effet de serre vingt-trois fois plus puissant que le dioxyde de carbone et contribuant dans une large mesure au changement climatique. %%% Si la gestion des déchets dans l’Union européenne est régie par un large éventail de textes législatifs, la directive cadre Déchets ne contient que des dispositions éparses à ce sujet. Il devrait donc être possible d’améliorer encore la situation en ce qui concerne les biodéchets, qui offrent des avantages potentiels en tant que source d’énergie renouvelable et de matières recyclées. Il est donc indispensable de réaliser des efforts afin que les tous les biodéchets évitent la case » décharge » afin de préserver notre environnement et notre santé.%%% Toutes les parties intéressées, y compris le grand public, sont invitées à faire part de leurs observations. La consultation est ouverte jusqu’au 15 mars 2009.%%% Pour participer à la consultation et pour de plus amples renseignements, voir:%%% [http://ec.europa.eu/environment/waste/compost/index.htm|http://ec.europa.eu/environment/waste/compost/index.htm|fr]%%% Le but de la Commission européenne est d’arriver à terme à la mise en place de normes minimales de sécurité et de critères environnementaux de qualité pour la collecte, le traitement et la valorisation des biodéchets. C’est aussi ce que réclame la Fnade, Fédération professionnelle représentative des métiers de la dépollution et de l’environnement. %%% D’autre part, en 1998, l’Ademe a piloté un programme pour la Qualité de la valorisation organique des biodéchets (Qualorg) avec le concours de l’U. E. (financement Life). L’objectif était d’établir, autour de sites pilotes mettant en oeuvre collecte sélective et compostage des biodéchets (huit collectivités françaises et un département allemand), une démarche qualité impliquant tous les acteurs de la filière de valorisation organique des biodéchets (habitants, collectivités, agriculteurs etc.). Un référentiel qualité a donc été défini pour la production de compost à partir des biodéchets ménagers.%%% A la fin de 2008, donc 10 ans après ce programme de l’ADEME, Stavros Dimas, membre de la Commission chargé de l’environnement, vient de déclarer:  » L’UE doit devenir une « société du recyclage » caractérisée par une utilisation efficace des ressources, et les biodéchets offrent de belles perspectives à cet égard. Lorsque nos ressources sont devenues des déchets, nous devons trouver un moyen pour les recycler et en faire à nouveau des ressources utiles. L’énergie récupérée à partir des biodéchets sous la forme de biogaz ou d’énergie thermique contribuera à lutter contre le problème du changement climatique, tout comme un compost de qualité contribuera à améliorer dans une large mesure la qualité des sols et la biodiversité. Nous devons œuvrer avec les parties intéressées afin de nous assurer que les solutions que nous retenons en matière de gestion des déchets sont les plus bénéfiques pour l’environnement.»%%% La gestion des biodéchets peut notamment être assurée au moyen de systèmes combinant la collecte séparée des biodéchets et le compostage ou la digestion anaérobie, le traitement biologique des biodéchets, ou encore l’incinération avec valorisation énergétique importante ou limitée. Les avantages environnementaux et économiques des différentes méthodes de traitement varient en fonction des conditions locales telles que la densité démographique, le climat et l’infrastructure. %%% Les politiques nationales en matière de gestion des biodéchets divergent dans une large mesure d’un État membre à l’autre, certains États membres ne prenant pratiquement aucune mesure, d’autres adoptant des politiques ambitieuses. Il faut redoubler d’efforts pour faire en sorte qu’un volume moins important de déchets aboutisse dans les décharges et que la valorisation énergétique et le recyclage gagnent en importance.%%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *