Fichier de police STIC: une nouvelle raison de craindre l’Etat BIG BROTHER par Nathalie Griesbeck

Nathalie Griesbeck, Députée européenne Grand Est et Conseillère générale de la Moselle, souhaite réagir très vivement suite au rapport rendu jeudi dernier par la CNIL, concernant les conditions d’utilisation du fichier de police Stic. Si la nature même du fichier Stic n’est pas contestable comme l’a été celle du fichier Edvige, le rapport rendu par la CNIL dénonce des erreurs et des fautes graves dans son utilisation.

Nathalie Griesbeck souligne « la responsabilité politique des gouvernements successifs » qui ont laissé s’installer un manque de rigueur, ainsi que l’absence quasi systématique de transmission par le parquet des suites judiciaires nécessaires à la bonne mise à jour du plus gros fichier de police. « Il s’agit de fautes très graves que l’administration avait elle- même identifiées depuis longtemps et que les responsables politiques ont laissé faire, en connaissance de cause, au plus haut niveau de la hiérarchie », explique Nathalie Griesbeck.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *