Antennes relais: des dangers pour la santé – Article du Dr André MINETTO sur la revue  » Vivre Nice « 

((/images/jpg_antenne-relais.jpg))%%% Un exemple de mobilisation des citoyens à Nice contre les antennes relais%%% %%% __ »Leur impact sur la santé ayant été reconnu, il nécessite une surveillance accrue » Projet de loi du 27 février 2008__%%% %%% Vous pouvez aussi retrouver l’article publié dans la revue mensuelle « Vivre Nice » de février 2009, sur le site:%%% [http://vivrenice.com/|http://vivrenice.com/|fr] %%% En 2008 il y avait 56 millions de portables, près de 35 000 antennes.%%% Les Ondes électromagnétiques ( OEM ) et Champs Electromagnétiques (CEMs) se répandent de plus en plus dans notre environnement. Souvent à notre insu. Elles sont émises par la téléphonie mobile, les téléphones sans fil, l’UTMS, le Wifi, le Wimax, le Bluetooth ou les technologies RFID couvrant des domaines allant de la télédétection (identification d’animaux, etc.) aux transactions de la vie courante (cartes bancaires, titres de transport en commun, etc.) et à la traçabilité des produits et des marchandises. C’est donc le cas des antennes relais. Comme celles qui doivent être installées rue Cafarelli, au col de Villefranche ou à la Lanterne, à Nice. Et qui suscitent des actions de défense des riverains, comme l’affiche du début la montre.%%% Jusqu’à présent, les opérateurs restaient trop souvent silencieux, et les pouvoirs publics traitaient souvent par le mépris les interrogations et inquiétudes légitimes des citoyens. Mais il est anormal que la concertation n’intervienne que lorsqu’il y a mobilisation et contestation des futurs riverains.%%% __Les lois et règles actuelles en France et chez nos voisins__%%%

La réglementation actuelle sur les antennes relais repose sur la directive européenne dite RTTE de mars 1999 et du décret du 3 mai 2002 qui définit également les valeurs limites à respecter dans les sites comprenant des antennes appartenant à plusieurs opérateurs. Elle s’avère dépassé actuellement. %%% De plus les experts nommés en cas de litige sont liés aux opérateurs. Et la fondation « Santé et radiofréquences », créée en 2006 fournit l’essentiel de la recherche française sur le sujet. Elle est dans le collimateur des associations car elle est financée à parité par l’Etat et les industriels. %%% Les normes sont beaucoup plus strictes dans d’autres pays. Sur la distance de l’antenne et sur la puissance de celle-ci. Pour la distance, le périmètre de sécurité à respecter pour implanter des antennes est presque dix fois plus grand en Belgique ou en Italie par exemple. Une réduction de la puissance des antennes relais doit aussi être imposée. En France elle est de 41 volt/m, alors qu’en Chine, par exemple elle est de 6 volt/m. %%% En Europe, la Belgique vient d’adopter 3 Volt/m, et le Liechtenstein, 0,6 V/M à l’horizon 2012. Elle est de 0,6 volt/m à Salzbourg et à Valence, et de 0,5 en Toscane.%%% Le seuil de 0,6 V/m, proposé par les scientifiques indépendants est donc parfaitement compatible avec un service de qualité. %%% D’ailleurs, la Mairie de Paris a signé le 30 mars 2003 une charte de bonne conduite exigeante avec les 3 opérateurs de téléphonie mobile. Cette charte veut contrôler le déploiement des antennes mises en place pour permettre une couverture radiotéléphonique de la Ville et aussi à informer les habitants et elle impose un seuil d’exposition maximum de 2 volts par mètre en moyenne sur 24 h. Chaque parisien est en mesure de demander une mesure du champ électromagnétique et si un dépassement des normes est constaté, l’opérateur doit réduire la puissance ou enlever l’antenne. %%% Au Grenelle de l’Environnement, des associations comme « Robin des toits » avait avancé des mesures allant dans le sens d’une proposition de loi faite par Nathalie Kussisco-Morizet: un seuil de précaution sanitaire de 1 volt par mètre dans toutes les technologies sans fil. %%% Le Docteur Pierre Souvet, Président de l’ASEF, Association Santé Environnement France, déclarait d’ailleurs dans son allocution en mars 2008 lors du Congrès de l’ASEF « Un autre regard sur le Cancer » ( prochain congrès les 17 et 18 avril 2009 à Aix ): Les facteurs environnementaux sont très largement sous estimés dans notre pays:pourquoi? « Par manque de recherche sur la santé environnementale en france ;à titre d’exemple il sort 1 article scientifique sur ce sujet en France quand il en sort 5 au même moment en Grande bretagne. Par manque de formation des médecins (quels sont ceux qui connaissent l’effet sur la santé des PCB ,des hydrocarbures aromatiques ou plus simplement des ondes électromagnetiques de votre portable ou des antennes relais? …». %%% 
La loi du 2 février 1995 relative à la protection de l’environnement a inscrit pour la première fois en France le principe de précaution. Le principe de précaution a valeur constitutionnelle puisque introduit en 2005 dans la Constitution française; il est plus que jamais urgent de l’appliquer. %%% __Les dangers__%%% D’autant plus que les dangers sont importants et reconnus surtout depuis ces toutes dernières années. Ils sont notés par exemple dans l’exposé des motifs de la Proposition de loi relative à l’implantation des antennes relais et à l’utilisation des appareils de téléphonie mobile du 27/02/2008, présentée
par plusieurs députés dont Lionnel LUCA, député UMP des A.M.:  » Pour ce faire, l’article 1er encadre l’implantation des antennes, ainsi que leur puissance d’émission.__ Leur impact sur la santé ayant été reconnu, il nécessite une surveillance accrue__, comme le prévoient les articles 2, 3 et 4. Les articles 5 et 6, quant à eux, énoncent l’obligation pour les communes ou les départements de veiller au respect de la législation en cours, ainsi que la consultation des populations au sujet de l’emplacement de ces antennes. Il instaure enfin des règles d’informations du consommateur (article 9).  » __Plusieurs associations et scientifiques considèrent que les systèmes de téléphonie portable peuvent poser des problèmes pour la santé, en particulier pour les femmes enceintes ou les jeunes enfants … migraines, troubles du sommeil, perturbations de la fréquence cardiaque, agressions du système immunitaire, pathologies du cerveau, électro-hypersensibilité ( cette maladie, très rare, est reconnue par l’OMS, la Suède et la Grande-Bretagne mais ne l’est pas en France ) et même cancers.  » et  » en juillet 2004, une équipe de chercheurs de l’université de Clermond-Ferrand a mis en évidence un effet génotoxique « __ « . On peut aussi y lire:  » … en France où les règles qui régissent ce domaine  » (périmètre de sécurité à respecter pour implanter les antennes)  » sont très peu strictes, permettant aux opérateurs de planter une antenne sans contrainte majeure. Certains pays européens ont considérablement baissé leurs taux d’exposition. En Autriche par exemple, la valeur de référence est désormais de 0.006V/m, soit 1 000 fois moins qu’en France. » Avec imposition d’une distance de 300 mètre d’un bâtiment ( habitation, bâtiment sensible ) notamment. %%% Lionnel LUCA a aussi déposé le 6 octobre 2008 5 amendements dans le cadre du projet de loi sur le Grenelle de l’Environnement pour: %%% – réduire le niveau maximum d’exposition à 0,6 volts/mètre et limiter le périmètre d’installation près des bâtiments d’habitation et des structures d’accueil des enfants et des personnes âgées, %%% – donner une information précise aux maires sur le champ d’émission de ces équipements pour informer et consulter les citoyens, %%% – garantir la sécurité des locataires et copropriétaires, %%% – informer clairement les utilisateurs d’appareils de téléphonie mobile des risques encourus d’une trop longue utilisation, %%% – exiger qu’un rapport d’information de ces équipements pour la santé et l’environnement soit remis au gouvernement ainsi que des études d’impacts par des experts scientifiques indépendants.%%% Autre proposition de loi: le député UMP de la 3ème circonscription de Savoie, Michel Bouvard, a présenté une proposition de loi prenant en compte « l’inquiétude légitime des citoyens qui réclament en la matière l’application du principe de précaution selon lequel l’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommage grave ». Ceci afin d’encadrer de manière plus complète l’implantation des antennes relais de téléphonie mobile. C’est le document de l’Assemblée Nationale n°1285 mis en distribution le 3 décembre 2008.%%% Elle instituerait une transparence pour les opérateurs dans l’installation des futures antennes, imposerait des mesures régulières des ondes de celles qui existent, et obligerait les collectivités locales à remplir leur rôle de protection des populations.%%% Et début octobre 2008, la justice avait contraint Bouygues Telecom à retirer une antenne relais de la commune de Tassin la Demi-Lune, dans le Rhône, en vertu du principe de précaution. En effet, les riverains craignaient pour leur santé et la justice a été sensible à leurs arguments. %%% Cela a créé un précédent.%%% __Voici d’autres constatations scientifiques__%%% Ces antennes provoquent entre autres des perturbations des électroencéphalogrammes jusqu’à 70 mètres, ainsi que des baisses de sécrétion de mélatonine, hormone jouant un rôle très important dans les défenses immunitaires et qui régule les rythmes biologiques.%%% Le Département de Santé autrichien a trouvé un plus grand risque de cancer chez les populations vivant dans un périmètre de 200m autour d’une antenne relais; et qui augmente avec une exposition croissante: 8,5 fois plus de risque chez les populations les plus exposées ( Oberfeld, 2008 ). %%% Conclusion du rapport indépendant australien d’août 2008 (  » Impacts des rayonnements des antennes-relais de téléphonie mobile  » – 30/08/2008 – Lyn McLean ):  » Des preuves existent, cependant, issues de source scientifique aussi bien que de témoignages de la vie quotidienne que l’exposition à de telles radiations induit des effets sanitaires négatifs sur la population riveraine des antennes relais « .%%% Un groupe de travail international de scientifiques, chercheurs et professionnels de politique de santé publique indépendants,__ le BioInitiative Working group__ a publié le 31 août 2007 un rapport sur toutes les irradiations électromagnétiques subies des centaines, voire des milliers de fois, en dessous des limites actuellement établies par le Federal Communications Commission (FCC) aux Etats-Unis et l’International Commission for Non-Ionizing Radiation Protection (ICNIRP) en Europe. Il se base sur plus de 2000 études sur ce sujet, et les scientifiques apportent des preuves du danger réel pour la santé de la téléphonie mobile, entre autre, telle qu’elle est utilisée actuellement. %%% Auteur contribuant, le Dr. Martin Blank, professeur à Columbia University et chercheur en bioélectromagnétiques, dit : “ les cellules dans le corps réagissent aux CEMs comme potentiellement nocives, exactement comme envers d’autres toxines environnementales, y compris les métaux lourds et les produits chimiques toxiques. %%% L’ADN dans les cellules vivantes reconnaît les champs électromagnétiques à un très bas niveau d’exposition; et produit une réponse de stress biochimique. Les preuves scientifiques nous disent que nos normes de sécurité sont insuffisantes, et que nous devons nous protéger des expositions aux CEMs provenant des lignes à Haute- Tension, des téléphones mobiles et similaires.” Il a écrit la partie sur le stress des protéines pour le rapport de BioInitiative. %%% Résumé des conclusions de ce rapport sur la partie  » antennes « :  » Il conviendra d’informer le public d’une manière claire et accessible sur les lieux et les caractéristiques techniques de toutes les antennes sans fil, afin que chacun puisse choisir où il vit, travaille, fait ses courses ou envoie ses enfants à l’école en toute connaissance de cause. Une telle information devra obligatoirement inclure les expositions cumulatives aux MO/RF basées sur les calculs du bulletin OET 65 de la FCC (ou équivalent) au niveau du sol, et au niveau du 2ème étage, à distance de 15 mètres des équipements, et à une densité limite de 0.614 V/m (0.1 µW/cm2). La signalisation à destination du public devra être une condition obligatoire d’autorisation pour chaque site, et devra être réactualisée. Les agencies publiques qui autorisent et contrôlent les sites devront demander aux opérateurs d’identifier les lieux d’émission sans fil.  » __Les assureurs__%%% Enfin, autre argument de poids: __la plupart des gros assureurs mondiaux n’assurent plus en responsabilité civile les compagnies de téléphonie mobile pour tous les risques pour la santé liés aux technologies de téléphonie mobile__. Ils s’appliquent à eux-mêmes le principe de précaution.%%% Donc un dossier concret à suivre de très près dans tous nos quartiers aux côtés de nos concitoyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *