Comité de quartier  » Colline de Carabacel – Cimiez « : Assemblée Générale du mercredi 4 février 2008

Fabien Bénard et moi-même avons représenté le Mouvement Démocrate lors de l’Assemblée Générale de ce Comité de quartier très bien structuré et parfaitement organisé. J’avais déjà eu le plaisir de rencontrer Hubert Favre lors de ma campagne électorale pour les cantonales 2008.%%% Parmi les différents représentants politiques, siégeaient au côté du président Hubert Favre, Bernard Baudin, délégué du territoire, représentant Christian Estrosi et Jean Icart conseiller général et municipal de Nice. Yann Librati pour le PS était aussi présent, comme nous, dans l’assistance.%%% Des responsables de la police nationale et de la police municipale était présents et ont répondu aux questions de l’assistance. Ils ont insisté sur le fait qu’il fallait les appeler au moindre problème, et qu’il ne fallait pas avoir peur de les déranger. Au contraire cela était utile pour tous.%%% ((/images/assemnlee-generale-le-4-fevrier-09-vue-de-face-a-droite-001-300×225.jpg))%%% Différents problèmes habituels ont été abordés, comme souvent, par les habitants des quartiers: propreté des trottoirs, diminution exagérée des stationnements auto, ici au profit des 2 roues qui ne servent à rien d’après certains car ils restent vides, dans telle rue, sécurité des adolescents sortant des 2 établissements du quartier ( Rolland Garros et Stanislas; Don Bosco étant en dehors du périmètre d’action du comité ), nouvelle diminution du service publique avec une prochaine fermeture de la Poste, Place du Commandant Jérôme, jardin public envahi et squatté par des jeunes en groupe, vitesse de circulation exagérée, désynchronisation de feux rouges …%%% ((/images/assemnlee-generale-le-4-fevrier-09-pendant-le-ppr-004-300×225.jpg))%%% Et un début de bilan des promesses électorales faites par les élus actuels lors de la campagne pour élections municipales et cantonales de 2008 !%%% Voici le comte-rendu de l’A.G. fait par ce Comité de quartier dynamique, compétent ( à l’image de son Président ), comme je l’ai à nouveau constaté avec plaisir.%%%

 » L’assemblée générale s’est tenue le 4 février à la salle « Viens et Vois » au numéro 8 du Boulevard de Cimiez en présence notamment d’un grand nombre de membres du Comité et de sympathisants.%%% Les personnalités suivantes étaient présentes: %%% Mr Stéphane Charpentier: Chef de Cabinet du Président Du Conseil Général%%%Représentant Mr Eric Ciotti%%% Mr Didier Rousseau : du Cabinet de Mr Le Député Maire Christian Estrosi%%% Mr Bernard Baudin : Conseiller Municipal Délégué au Territoire des 3 Collines%%% Représentant Mr C Estrosi Député Maire de Nice%%% Mr Charles Girodengo : Représentant du Service Circulation%%% Mr Jean Icart : Conseiller Général et Municipal%%% Mme Christiane Gaziello: Directeur du territoire des 3 Collines,%%% Mr Yann Librati : Conseiller Municipal et Président de la Commission des Finances %%% de la ville de Nice. Mr Gérard Gatine : Représentant Le Cdt Zucarelli de la Police Nationale%%% Mr Gérard Balestri : Chef de Police territoire des 3 Collines%%% Mais en plus étaient présents.%%% Mr Fabien Bénard : Du Mouvement Démocrate %%% Mr André Minetto : Du Mouvement Démocrate%%% %%% La séance est ouverte vers 17h35 sous la présidence de Mr Favre Hubert qui remercie l’ensemble des personnalités ainsi que les adhérents ou non présents et rappelle l’indépendance politique des Comités de Quartier dont l’unique but est d’œuvrer bénévolement dans l’intérêt de tous les résidents. Le total des personnes présentes est alors de quatre vingt quinze.%%% ((/images/assemnlee-generale-le-4-fevrier-09-vue-de-face-a-gauche-005-copie-300×225.jpg))%%% Le président lit ensuite le rapport moral du Comité pour l’exercice 2008. Ce document se trouve annexé à ce compte rendu.%%% Durant la lecture et parce que cela fut demandé par le président du HAUCIRI (Haut Cimiez Rimiez), la parole est donnée à Mr Eric Haas lequel s’étonne de la décision de la POSTE sur la distribution des colis, des mandats et autres par des débits de tabac, pensant que cela pourrait préfigurer une suppression éventuel.%%% Nous resterons à l’écoute et veillerons au maintien des deux unités tant celle du Cdt Jérôme que de la rue Sureau.%%% La lecture du rapport moral se poursuit et à la fin de celle-ci, le rapport financier est présenté par notre Trésorière Madame Catherine Neraal.%%% La lecture du rapport financier a ensuite été faite par Monsieur Bernard BAUDIN qui a ensuite présenté les personnes de la Direction Adjointe de la Prévention des Risques Urbains Monsieur Yannick FERRAND et Mademoiselle Delphine BEJOT.%%% Ces personnes ont expliqué à l’assemblée le Plan de Protection des Risques suite à la présence de Gypse dans le sous sol de la colline de Cimiez. Cela se traduit pour les propriétaires par des prescriptions particulières concernant les projets en construction, mais aussi par des interdictions : %%% Epandage d’eau, rejets des eaux usées, pluviales etc… des obligations :%%% 1 Raccordements des eaux usées et pluviales au réseau existant dans un délai de 5 ans, 2 Un diagnostic d’étanchéité des réseaux collectifs privatifs, eaux et gaz ; 3 Etude des cavités souterraines dans la propriété personnelle ; 4 Diagnostic des branchements aux réseaux collectifs eaux potables, pluviales et usées ; 5 Comblement des puits et puisards, anciens sondages.%%% La présentation sur la connaissance des risques qui peuvent se résumer en un affaissement, un effondrement, un éboulement, un ravinement. Ces quatre mouvements sont liés à la présence de cavités souterraines dans le Gypse ou le Calcaire. Par contre les coulées de boue et le glissement de terrain sont peut probable dans la colline de Cimiez.%%% Puis avec forces documents projetés sur grand écran les explications nous furent données. L’aspect technique a paru un peu rébarbatif à certains auditeurs mais l’ensemble a été plus que satisfait et a peut être pris conscience de la gravité de la présence de ce Gypse dans notre sous sol.%%% Un agent de la Société Géolithe a apporté des vues sur écran et a expliqué les différentes méthodes d’investigations pour détecter les cavités souterraines (Attendre les commentaires écrits de Mr Jean Icart envoyés par poste)%%% Les interventions qui devaient être faites au sujet de la construction d’un supermarché à l’angle de Désambrois / Notre Dame n’ont pu être réalisées à cause du manque de temps. Une réunion de rattrapage sera organisée dans le mois suivant afin de faire passer aux riverains l’évolution de ce problème%%% A la fin de cette présentation la Direction du Territoire des 3 Collines nous a présentés toujours sur grand écran l’ensemble de tous les travaux de proximité qui ont été réalisé durant l’année 2008.%%% __Sujets évoqués au travers des « Questions / Réponses »__%%% C’est surtout le sujet sur les voies privées qui intéressa l’auditoire ? Doit-on ou ne doit-on pas les faire passer communales. Le président a rappelé que ce qu’il désirait c’était d’avoir un résultat. Le dépouillement a eu lieu en présence de cinq scrutateurs Mrs Jean-Pierre Fouché, Olivier Siben, J H Longueville, Hubert Favre, Mme J Trandar. Nombre de votants 55 Pour le NON c’est-à-dire le maintien en voie privée 28. Pour le OUI c’est-à-dire pour le passage en voie communale 27. %%% Ce véritable problème mérite un débat. Il nous semble qu’une table ronde rassemblant tous les acteurs y compris le territoire voire même la Mairie serait souhaitable. C’est le problème de la circulation dans ces voies, aussi bien celui des automobilistes que celui des piétons. Il faut d’abord se souvenir que ces voies ont été conçues, à l’origine, pour permettre aux riverains de rejoindre leur domicile dans le cadre d’un lotissement. Depuis, leur utilisation a été détournée au profit des parents qui accompagnent leurs enfants aux écoles, en voiture.%%% Devant le constat qu’un retour en arrière est impossible, la seule solution qui s’impose, serait de mettre en sens unique l’avenue d’Alsace dans le sens NORMANDIE / MORIEZ et l’avenue de Picardie dans le sens MORIEZ / NORMANDIE, ce qui fluidifierait la circulation des véhicules, mais modifierait légèrement le tracé du minibus T.37.%%% Pour mémoire, la réponse du ministère de l’intérieur, outre-mer et collectivités territoriales publiée au J.O. le 6 janvier 2009, à la question écrite n° 32953 de M. Jean-Claude Flory est claire et sans équivoque : « Le propriétaire d’une voie privée ouverte à la circulation publique est en droit d’en interdire à tout moment l’usage au public (CE, 8 juin 1990, Gasparini et autres).…..Dès lors, le maire ne peut, sans excéder ses pouvoirs, inviter le propriétaire à rouvrir le chemin à la circulation publique (CE, le 5 novembre 1975, commune de Villeneuve-Tolosane). Ainsi, aucune disposition législative ou réglementaire n’autorise la commune à rétablir la liberté de circulation sur une voie privée, même au vu de l’antériorité de l’usage ». %%% Un autre sujet abordé fut le bus n° 17 avec son attente trop grande aux arrêts. Le comité présentera une étude auprès du Service de Mme Yvette Lartigau. Cette étude porterait sur la relation qu’il y a entre les lignes 15 et 17 par rapport à la longueur parcourue sur le temps passé du parcours sachant que la fréquentation est sensiblement la même sur ces deux lignes. Une observation devra être faite auprès du Service de Mme Yvette Lartigau « Pourquoi certains chauffeurs de bus pensent qu’ils sont en train de conduire une ‘bétaillère’ à en juger par la vitesse et les mouvements excessifs de ces bus.%%% Enfin pour finir avec le transport public. La ligne du minibus n° T 37 passe aux heures de sortie des élèves de l’école Or Torah avenue Villebois Mareuil. En faisant partir de chaque terminus ce mini bus 15 mn plus tard, le passage devant cette école serait retardé et de ce fait la chaussée rétrécie par Vigipirate serait bien plus libre.%%% Monsieur le Brigadier Chef Gérard Gatine de la Police Nationale nous a fait un petit exposé sur les conditions de travail de cette police et il a encouragé tout le monde à signaler toutes infractions ou tout manquement aux règles de la vie en milieu urbain.%%% Une question d’un habitant de la rue d’Anvers : Dans ce quartier résidentiel, avec des immeubles sans garage, la seule solution c’est de se garer dans la rue. Si c’est interdit de se garer à cheval sur le trottoir où pourrions-nous nous garer ? Il existera alors un paradoxe entre résidentiel et l’idée du parcmètre dans ce quartier.%%% Une question d’une habitante de l’avenue de Bruxelles : Est-ce que le nettoyage des rues ne peut-il se faire en descendant la rue, Sinon les saletés se déplacent de quelques mètres seulement. Il suffirait de mettre un panneau de déviation en bas de la rue puis de l’enlever ensuite. Cette rue de Bruxelles était nettoyée dans ce sens il y a quelques années.%%% Une autre habitante de l’avenue de Bruxelles : Pouvez-vous marquer le sol avec des pointillés pour ne pas dépasser ou alors rétrécir les trottoirs afin de se garer sur la route ? Puis il manque de poubelles et il y a trop de crottes de chiens. Faut-il verbaliser ?%%% Un habitant demande aux représentants de la Ville quand les bungalows qui ont été installés provisoirement dans le jardin de l’ancien Conservatoire de Musique seront enlevés comme cela avait été promis par la Municipalité précédente. Il rappelle que les habitants du quartier s’étaient élevés contre l’installation de ces bungalows qui défigurent ce jardin et l’ont amputé d’une grande partie de sa superficie. Une pétition avait d’ailleurs été signée et la Municipalité avait répondu qu’il s’agissait d’une installation provisoire pour un besoin de locaux pour le Conservatoire dans l’attente de son transfert dans ses nouveaux locaux alors en construction. Le transfert du Conservatoire a maintenant été effectué mais les bungalows n’ont pas été supprimés comme promis ! Nous suivons ce problème et nous attendons une réponse.%%% Deux questions par le même auteur 1 / Quel est l’avenir et la « destination » du jardin RATTI après les travaux dans la ville ? 2 / Quelles sont les intentions de la Mairie dans la perceptive où les voies privées seraient classées dans le réseau des voies communales ?%%% Une habitante avenue de Normandie demande : En amont et en aval du n° 39 de l’avenue des arènes, là où il n’y a pas de trottoir, les piétons ne sont pas protégés. Ne pourrit-on pas placer des arceaux ?%%% Et enfin une autre habitante nous précise que le bas de Bieckert n’est balayé que d’un côté ; malgré le stationnement d’autos qui n’appartiennent même pas au quartier, un balai peut passer. D’autre part la signalisation de la montée Carabacel n’est pas assez visible. Des ambulances, des infirmiers et certains livreurs ne la connaisse pas d’où certains incidents.%%% L’ordre du jour étant épuisé la collecte des petits papiers contenant vos suggestions ramassés la collation a réuni les participants dans une grande convivialité. « %%% Le Président Hubert Favre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *