Jean Luc Bennahmias: « Il faut redonner envie d’Europe »

Il a été confirmé, dimanche, comme notre tête de liste dans le Sud-Est Interview dans « La Provence » Jean-Luc Bennahmias a été élu en 2004 député européen et conseiller régional. Il est vice-président du MoDem. François Bayrou, président du MoDem, a présenté, hier, ses têtes de liste pour les élections européennes à l’issue d’une convention nationale. Des personnalités issues de la société civile tels que le journaliste Jean-François Kahn (Est), le directeur général du Credoc Robert Rochefort (Sud-Ouest) et la chercheuse Sylvie Goulard (Ouest) en font partie aux côtés de piliers du parti comme Marielle de Sarnez (Ile-de-France), Corinne Lepage (Nord-Ouest), Jean-Marie Beaupuy (Centre) et Jean-Luc Bennahmias (Sud-Est), député sortant et ex-Verts avec en deuxième position Fabienne Faure. L’élu marseillais revient sur l’enjeu du scrutin du 7 juin. – Que représente le fait d’être député européen ? %%% ((/images/2009020818592930_Quicklook-original.jpg)) Photo S.Spitéri Jean-Luc Bennahmias : C’est le mandat parlementaire le plus utile qui existe aujourd’hui.

C’est au Parlement européen que les choses se décident, c’est là que cela se passe. Nous sommes sur des débats de fond et le parlementaire européen a un vrai rôle d’amendement et de proposition. L’Europe initie 80% de nos lois et le Parlement européen a un pouvoir de co-décision sur plus de la moitié. D’ailleurs, pendant ces six mois de présidence européenne, Nicolas Sarkozy est intervenu à trois reprises devant nous. – Quelles sont les ambitions du MoDem ? J.-L. B : Il faut redonner envie d’Europe aux Français. Ils savent que c’est une nécessité surtout face à la crise. L’Union européenne, en matière économique, a choisi uniquement la voie de la libre circulation des marchandises ces dernières années. Il faut que cela évolue. – N’avez-vous pas peur que les Provençaux se soient éloignés de l’Europe ? J.-L. B. : C’est certain que ces dernières années, le gouffre entre les citoyens et l’Europe s’est créé. Et cela est encore plus vrai en Paca. – Qu’espérez-vous lors de ce scrutin ? J.-L. B. : Le plus possible de voix bien sûr. Le MoDem est donné de 12% à 14% dans les sondages, soit probablement deux élus en Paca. Malheureusement, le mode de scrutin n’inciter e pas les électeurs à aller aux urnes. – Où vous situerez-vous sur l’échiquier politique européen ? J.-L. B. : Le groupe démocrate est un groupe charnière, celui qui fait des majorités sur un texte. C’est un rôle très intéressant. [http://www.laprovence.com/articles/2009/02/09/721420-A-la-une-Bennahmias-Il-faut-redonner-envie-d-Europe.php|http://www.laprovence.com/articles/2009/02/09/721420-A-la-une-Bennahmias-Il-faut-redonner-envie-d-Europe.php|fr]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *