Outre-Mer: CAP21 pour un plan ultra-marin de développement durable

((/images/solidarite_guadeloupe026.jpg)) Nos ministres ont-ils encore un rôle ? On se pose de plus en plus la question, surtout après l’attentisme et l’inaction en Guadeloupe. Un seul homme, même Hyperactif, peut-il tout bien faire, tout savoir, tout résoudre ? Voici le communiqué: ” Le gouvernement n’a malheureusement pas pris la mesure des problèmes suffisamment tôt conduisant à une dégradation du climat social en Outre-Mer. Cela ne saurait cependant justifier les exactions ou violences commises en marge du conflit. CAP21, parti fondateur du Mouvement Démocrate, présidé par l’ancienne ministre Corinne LEPAGE, espère que le Président de la République et le gouvernement sauront répondre aux difficultés conjoncturelles mais également structurelles qui handicapent le développement de l’Outre-Mer et fragilisent leur population. Le projet de loi sur le développement de l’Outre-Mer présenté en conseil des ministres l’été dernier doit être profondément revu. ((/images/barrage_guadeloupe_gosier14-300×200.jpg))

L’Etat doit ainsi accompagner les investissements dans des projets qui favorisent les circuits courts de production en substitution aux importations ou qui visent à réduire la dépendance énergétique (transports, production d’énergie renouvelable, maîtrise de la demande en électricité), mettre en place des allègements de charges sociales permettant de les répercuter sur les prix de vente des produits et services de première nécessité, mettre un terme aux situations de monopoles. CAP21 demande également que le bénéfice de la défiscalisation dans le logement privé et social soit conditionné au respect des normes environnementales notamment énergétiques (à minima chauffe-eau solaire dans les nouvelles constructions) et que les collectivités territoriales accentuent la revitalisation des centres urbains en développant les transports urbains dans les agglomérations et en soutenant le commerce de proximité plutôt que le mitage commercial en périphérie. C’est ainsi à un Plan de Développement Durable que CAP21 appelle, qui préconise notamment l’objectif d’autonomie de production électrique, l’ouverture sur l’extérieur, les créneaux à forte valeur ajoutée, l’investissement dans des domaines créateurs d’emplois (énergies renouvelables et maîtrise de l’énergie, transports, logistique, TIC, écotourisme…). ” Eric DELHAYE, Président délégué de CAP21 Benoit CHAUVIN, Délégué national Outre Mer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *