Jean François Kahn: « Virer Barroso, symbole d’un système politique et économique en faillite » / L’UE sans tête après le renversement du gouvernement Tchèque

((/images/PA051540.JPG))%%% Photo prise par Ida Royer%%% Dans un registre plus géopolitique qui me concerne, n’oublions pas quand même, que Le président de la Commission européenne, __José Manuel Barroso était engagé en 2003 aux côtés de George Bush dans la guerre en Irak__ alors qu’il dirigeait le gouvernement portugais.%%% __Et la direction prise actuellement dans certaines décision par la Commission Européenne dans un sens trop ultra-libéral ou en tout cas trop sensible à certain lobby privé et ne défendant que leurs intérêts et pas l’intérêt global et supérieur de l’Europe et de ses habitants est inacceptable.__%%% A l’occasion de l’ouverture de son cycle de conférence en vue des élections européennes, l’Association des journalistes européens (AJE) a reçu, mardi 24 mars, Jean-François Kahn, tête de liste Grand Est du Mouvement démocrate (Modem).%%% Jean François Kahn, désigné tête de liste après un vote des adhérents du Mouvement Démocrate le 8 février 2009, journaliste fondateur de l’Evènement du Jeudi et de Marianne, a axé sa campagne sur la thématique de la crise et sur la nécessité d’engager une « révolution humaniste » à l’échelle européenne. Vous pouvez relire: – mon article du 1 nov 2008:%%%  » Jean François Kahn sur  » Le Figaro.fr Le Talk « :  » Sarkozy proposait dans son programme présidentiel un système de subprimes à la française et des fonds de pensions, sur le modèle de Bush  » « %%% – l’article du 6 octobre 2008:  » Jean François Kahn à Mouans Sartoux le 5 octobre 2008 avec André Minetto pour son Magazine d’Information Géopolitique sur Radio Chalom Côte d’azur ( 89.3 MHz en FM ) diffusée le lundi 6 octobre à 16h30 « %%% Voici la campagne européenne de notre candidat.%%% __Une campagne européenne de proximité dénonçant la faillite d’un système__ « On est les seuls à faire campagne depuis un mois ! ». C’est par ces propos que Jean-François Kahn a débuté la conférence de presse en mettant en avant une campagne de proximité axée sur des villes de taille modeste. Avec déjà plus de 20 réunions publiques portant sur le scrutin du 7 juin, Jean-François Kahn veut « tuer cette idée que l’élection européenne n’est que pour les experts de l’Europe ». __ »Crise financière, conflit au Proche-Orient ou encore sécurité alimentaire, le Parlement européen, c’est aussi tout ça__ », a rappelé l’ancien journaliste. « Seul vrai scrutin démocratique car proportionnel », ces premières élections organisées après le début de la crise sont l’occasion, pour lui, de défendre son projet: replacer l’Homme au cœur de la société après « la faillite des systèmes étatiste et néolibéral ». S’il était élu à Strasbourg, l’ancien journaliste a confirmé, à cet égard, que l’un de ses premiers objectifs serait de « virer Barroso, symbole d’un système politique et économique en faillite ». Jean-François Kahn a, par ailleurs, salué le rôle très positif d’Internet et des blogs pour organiser une campagne mais aussi pour pallier au manque de relais de ses initiatives par les médias traditionnels. __Les propositions du candidat du Mouvement Démocrate__ Jean-François Kahn a détaillé certaines mesures du « programme européen » en cours d’élaboration au sein du Mouvement démocrate. Constituer une holding mixte, financée par des capitaux privés et par un emprunt à taux dégressif lancé à l’échelle européenne, d’un montant de 200 milliards d’euros. Objectif: aider et financer les projets des petites et moyennes entreprises innovantes, l’affectation des plus-values des investissements allant à la réduction des déficits publics. Instituer une taxe progressive sur les mouvements financiers en fonction de la vitesse de circulation des mouvements de capitaux. Objectif: « casser la spéculation » et financer l’aide au développement à destination de l’Afrique notamment. Etendre le champ du vote à la majorité qualifiée au sein du Conseil aux domaines de la fiscalité, de la défense ou encore de la politique étrangère. Objectif: instaurer une « Europe-puissance » capable de s’affirmer sur la scène internationale et de faire jeu égal avec les Etats-Unis. __Quelles commissions parlementaires pour le futur député européen ?__ S’il est élu, Jean-François Kahn aurait une préférence pour les Affaires étrangères, la culture et les médias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *