Grave dépendance énergétique de l’Union Européenne, conflit gazier russo-ukrainien, prolifération nucléaire ( France, Suède, Finlande … ): quel avenir énergétique pour l’UE ?

((/images/190px-Flag_of_Europe.svg.png))%%% __Unie dans la diversité__%%% %%% __Insécurité énergétique actuelle__%%% ((/images/619527.jpg))%%% Pour Hillary Clinton, nouveau chef de la diplomatie étatsunienne, de passage à Bruxelles du 4 au 6 mars 2009, la sécurité énergétique doit figurer en bonne place dans la redéfinition des liens entre l’Union européenne et les Etats-Unis de Barack Obama. %%% Tandis que le contentieux gazier entre la Russie et l’Ukraine a connu un regain de tension pendant ce voyage, la secrétaire d’Etat américaine a lancé un avertissement à Moscou: %%% __ »Nous sommes troublés par l’utilisation de l’énergie comme outil d’intimidation, a-t-elle dit, vendredi, cela ne contribue pas à créer un système énergétique qui fonctionnerait de mieux en mieux. »__%%% __Analyse stratégique de la politique énergétique de l’UE__%%% Une directive européenne de 2004 sur l’approvisionnement existe mais laisse très peu de ressort à l’échelon communautaire. « L’Europe n’a pas anticipé cette crise », a regretté jeudi 8 novembre 2008 l’eurodéputé luxembourgeois, Claude Turmes, relevant l’absence de solidarité énergétique européenne et d’une politique commune de sécurité de l’approvisionnement. « %%% Dans le prolongement des orientations fixées en matière de politique de l’énergie, la Commission européenne a rendu public le 13/11/2008 un nouveau paquet de mesures et un ensemble de documents qui décrivent les lignes d’action proposées.%%% Ces mesures doivent concourir à réaliser l’objectif des « trois 20 » que s’est donné l’Union européenne: réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre, porter à 20 % la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique et améliorer de 20 % l’efficacité énergétique, le tout avant 2020. %%%

Une autre priorité des actions proposées est d’assurer la sécurité énergétique. Mais il s’agit aussi d’analyser les choix faits et à faire, alors que les marchés mondiaux de l’énergie connaissent une mutation importante tout comme les relations internationales. D’où la qualification d’__analyse stratégique de la politique énergétique__ donnée à cet ensemble de textes. %%% L’urgence est réelle : «Le prix de l’énergie dans l’Union européenne a augmenté en moyenne de 15 % au cours de l’année dernière » a rappelé le Président de la Commission européenne, et « L’UE importe 54 % de son énergie pour un coût de 700 € par citoyen. Il est urgent que nous remédions à cette situation en prenant des mesures pour accroître notre efficacité énergétique et réduire notre dépendance à l’égard des importations. Nous devons investir et diversifier ».%%% __Est-ce vraiment le moment de relancer le nucléaire comme cela se fait en Finlande et en France et risque de se faire et en Suède, Italie, Royaume Uni … ?__ Non car ce sont des solutions dépassées, extrêmement coûteuses et toujours aussi incontrolables ( déchets, sous-traitance peu formée et mal protégée, accidents occultés ) et dangereuses ( durée de vie des déchets très toxiques, manque de préparation des secours et du corps médical en France par exemple ).%%% __Rappels sur le conflit du gaz russe__%%% L’eurodéputé polonais, Jacek Saryusz-Wolski, qui préside la commission des affaires étrangères au Parlement déclarait début janvier 2009: « L’Europe joue les médiateurs. Ceci n’est pas une dispute commerciale bilatérale mais une crise géopolitique ». __Bref résumé du conflit gazier__%%% Voici pour commencer, un résumé des demandes russes et ukrainiennes dans le conflit que nous venons de connaître et qui s’est terminé par un renforcement de la position russe ( et un affaiblissement de la position de l’Ukraine ):%%% L’Ukrainien Naftogaz estime avoir liquidé sa dette en versant 1,5 milliard de dollars (1,1 milliard d’euros), mais Gazprom réclame encore 600 millions de dollars (429 millions d’euros) dont 450 millions (324 millions d’euros) de pénalités de retard pour novembre et décembre 2008. De son côté, l’Ukraine veut relever les tarifs des gazoducs traversant son territoire et qui permettent d’acheminer 80% du gaz russe destiné à l’Union européenne.%%% __Situation actuelle de dépendance de l’énergie fossile__%%% L’Union Européenne s’est mise dans une situation de dépendance énergétique grave:%%% – dépendance vis à vis du gaz russe, qui paralyse ses actions diplomatiques, entre autres ( déjà rendues difficiles par le manque d’unité politique ): en moyenne, 42 % du gaz naturel en Europe vient de Russie, et en 2020, cela sera entre 65 à 70%, alors que le pourcentage de celui venant de Suède et d’Algérie diminuera.%%% – dépendance accrue vis à vis du pétrole non européen et des Etats qui en sont de plus en plus propriétaires par rapport au choc pétrolier de 1974;%%% – manque de volontarisme dans les énergies renouvelables: dans la recherche et développement, dans la formation des personnels, ingénieurs, artisans, ouvriers, et aussi dans le développement de la production locale pour couvrir les besoins européens et devenir le principal producteur mondial.%%% Voici dans quel sens l’UE pourrait agir, dans des domaine touchant à la fois: %%% – le rôle pionnier de l’Europe, donnant l’exemple dans le domaine des GES ( Gaz à Effet de Serre ) en agissant au lieu de donner des leçons;%%% – la fin de la détérioration de notre santé par les résidus toxiques et pathogènes générés en permanence par les carburants fossiles;%%% – la dynamisation de l’économie et le développement des emplois dans ces secteurs porteurs et innovants;%%% – la protection du pouvoir d’achat grêvé par les augmentations des énergies fossiles importées; %%% – l’aide aux pays moins riches, en commençant par la Méditerranée, en les impliquant dans un plan énergétique d’ensemble adossé à une action de co-développement. Au lieu de morceler, en n’évoquant que le photovoltaïque par exemple, au sein de l’Union pour la Méditerranée;%%% – la diminution de la dépendance du gaz russe: de 16 % pour le Royaume Unie – la France, 24 % – à 100 % pour la Bulgarie, la Finlande et la Slovaquie et hors U.E., la Bosnie Herzégovine, la Transnistrie, région séparatiste de Moldavie;%%% – enfin facilitant l’indépendance de notre politique étrangère future.%%% __ » Suspendus au robinet de gaz « __%%% ( article Eurotopics )%%%  » __Bilan énergétique__%%% La consommation en énergie des 27 Etats membres de l’UE a augmenté de 9,7 pour cent de 1995 à 2005. A côté du pétrole, le gaz est l’une des sources d’énergie les plus importantes de l’UE, de telle sorte que les importations de gaz ont augmenté annuellement de 6 pour cent sur la même période. A quel point l’Europe est-elle dépendante du gaz étranger ?%%% Comment a évolué la dépendance du l’UE aux importations de gaz entre 1995 et 2005 ?%%% ((/images/gas-abhaengigkeit-grafik-fr_450_450.jpg))%%% %%% Les Etats membres de l’UE importent près de la moitié de l’énergie dont ils ont besoin. __L’UE est particulièrement dépendante du pétrole – elle importe 82 pour cent de ses besoins – et du gaz, dont elle importe 58 pour cent de ses besoins. Cette tendance va se poursuivre dans les prochaines décennies selon les prévisions d’Eurostat.__ %%% En 2005, la dépendance énergétique pour le gaz des 27 Etats membres de l’UE était de 57,7 pour cent. Cela signifie que 57,7 pour cent de la quantité de gaz nécessitée par tous les Etats membres, composée de la consommation globale de tous les Etats membres et de la constitution de réserves nationales de gaz, ont dû être importés. La dépendance au gaz dans l’UE a donc augmenté de 14,1 pour cent depuis 1995. Tandis que l’extraction de gaz dans les 27 pays membres de l’UE est restée la même, les 27 ont consommé un tiers de gaz en plus qu’en 1995, ce qui a entraîné une augmentation supplémentaire des importations et de la dépendance au gaz.%%% Les trois pays les plus importants pour le gaz – l’Allemagne, l’Italie et la France – ont accru leurs importations de gaz de 53 pour cent par rapport à 1995. Les Pays-Bas et le Danemark sont les seuls pays de l’UE qui exportent du gaz. La majorité des pays de l’UE sont dépendants à plus de 80 pour cent des importations de gaz. « %%% [http://www.eurotopics.net/fr/magazin/magazin_aktuell/gas_2009_01/gas-abhaengigkeit-grafik/|http://www.eurotopics.net/fr/magazin/magazin_aktuell/gas_2009_01/gas-abhaengigkeit-grafik/|fr] %%% %%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *