Buts et participants du deuxième Forum de l’Alliance des Civilisations à Istanbul les 6 et 7 avril 2009

((/images/en_left.jpg))%%% %%% L’Alliance des civilisations, initiée en 2005 par les gouvernements turc et espagnol sous l’égide des Nations Unies, va tenir son deuxième forum les 6 et 7 avril prochains à Istanbul, au Palais Cirağan actuellement occupé par l’hôtel Kempinski.%%% [http://www.unaoc.org/content/view/160/197/lang,english/|http://www.unaoc.org/content/view/160/197/lang,english/|fr] %%% L’Alliance, basée à New York, travaille aussi bien avec les Etats, la société civile ou des organismes privés. L’Alliance est soutenue par plus de 80 organisations.%%% Le 2ème forum devrait être ouvert par le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdoğan, son homologue espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero, le Haut-Représentant pour l’Alliance des Civilisations et ancien Président de la République du Portugal, Jorge Sampaio ainsi que par le Secrétaire Général des Nations Unies, Ban Ki-moon. L’Alliance des civilisations, idée lancée par l’Espagne puis la Turquie, pays qui avait notamment accueilli les Juifs fuyant la fin Conquête espagnole, les persécutions et l’intolérance religieuse au XV ème et XVI ème siècle, en septembre 2004 et ensuite repris et officialisé par l’ONU, est une initiative destinée à relancer le dialogue inter-culturel. Mais aussi pour dépasser les incompréhensions mutuelles, principalement entre monde occidental et monde musulman. Pour enfin tourner la page et fermer la porte au pseudo-« choc des civilisations » ! __Historisque__%%%

Cette initiative reprend en partie la proposition lancée en 2001 devant l’ONU par le président iranien, Mohammed Khatami qui voulait développer un « dialogue entre les civilisations », pour lequel on consacra officiellement cette année 2001, durant laquelle un agenda de travail fut formulé.%%% L’initiative d’une « Alliance des Civilisations » a été lancée le 21 septembre 2004 par le Premier ministre espagnol José Luis Rodríguez Zapatero, lors de la 59ème Assemblée générale de l’ONU. Son but était de joindre les forces du monde arabo-musulman et des Etats dits « occidentaux » dans la lutte contre le terrorisme par des moyens politiques, économiques et sociaux, à l’exact opposé de la « Guerre contre le terrorisme » lancée par G. W. Bush qui mettait l’accent sur les moyens militaires. Le projet est présenté devant la Ligue arabe en décembre 2004. Soutenu au départ par l’OCI (Organisation de la Conférence islamique), la Ligue Arabe et dix-neuf pays, dont la France, le projet est progressivement mis en œuvre.%%% Le programme proposé avait comme points principaux, la coopération antiterroriste, la lutte contre les inégalités économiques et sociales et le dialogue culturel. Avant d’être officiellement reprise par l’ONU, la proposition reçu l’appui du premier ministre de la Turquie, Recep Tayip Erdogan, ainsi que celui d’une vingtaine d’Etats d’Europe, d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique, nonobstant la Ligue arabe. Les USA ont aussi déclaré leur appui au projet en février 2006. Puis le secrétaire général de l’ONU Kofi Annan a composé un groupe de dix-personnalités, incluant le président iranien Khatami, le Nobel de la paix Desmond Tutu, l’ex-ministre français Hubert Védrine, et co-dirigés par l’ex-directeur de l’UNESCO, Federico Mayor Zaragoza et l’ex-ministre d’Etat turc Mehmet Aydin, afin de présenter un plan d’action à la fin de l’année 2005. Lors de la session de l’AG de l’ONU de 2005, on rappela que ces initiatives contribuaient au Programme d’Action pour une Culture de la Paix adoptée par l’ONU en 1999. Plusieurs orateurs ont mentionné le paragraphe 144 du document sur le Sommet Mondial, adopté par des chefs d’Etat à l’ONU en septembre 2005, qui confirme ce rapport:%%% « Nous réaffirmons la Déclaration et le Programme d’action en faveur d’une culture de paix, ainsi que le Programme mondial pour le dialogue entre les civilisations et son plan d’action, adoptés par l’Assemblée générale, et la valeur des différentes initiatives en faveur d’un dialogue des cultures et des civilisations, notamment le dialogue sur la coopération interconfessionnelle. Nous nous engageons à prendre des mesures propres à promouvoir une culture de paix et un dialogue aux niveaux local, national, régional et international, et nous prions le Secrétaire général de réfléchir aux moyens de renforcer les mécanismes d’application et de donner suite à ces mesures. À cet égard, nous nous félicitons de l’initiative concernant l’Alliance des civilisations annoncée par le Secrétaire général le 14 juillet 2005. » Jorge Sampaio, nommé le 26 avril 2007 par le secrétaire général de l’ONU, s’était félicité des résultats du premier forum en janvier 2007 qui, selon lui, avait permis de lancer 12 initiatives, tout en renforçant l’engagement des pays participants vis-à-vis de ce nouvel « instrument » des Nations unies. %%% __Premier Forum à Madrid en janvier 2007__%%% Parmi les 12 projets ou initiatives présentés par Jorge Sampaio, figuraient: %%% – un fonds pour le financement de films, – un réseau pour l’emploi des jeunes au Moyen-Orient et Afrique du Nord, – une banque de données internet dans le domaine de la compréhension inter-culturelle – une plate-forme en ligne destinée aux médias. A ces quatre projets s’ajoutaient notamment: – un fonds de financement des programmes pour la jeunesse dans le domaine inter-culturel et religieux, – un réseau d’ambassadeurs de bonne volonté, – des partenariats avec diverses organisations internationales et multilatérales comme l’Unesco et la Ligue arabe. « Divers leader religieux » présents au premier forum s’étaient engagés à mener des actions pour « contrer l’influence extrémiste sur les jeunes » et promouvoir la notion de « sécurité partagée », selon les indications de Jorge Sampaio. __Réunion inaugurale du Forum de janvier 2008__ Le Forum de l’Alliance des Civilisations s’est réuni à Madrid en janvier 2008. A cette occasion, plusieurs projets ont été lancés, dont le AoC Media Fund (Fonds des médias de l’AOC), le Rapid Response Media Mechanism et le Youth Solidarity Fund (Fonds de solidarité pour la jeunesse). Le AoC Media Fund est destiné à financer des productions allant à l’encontre des stéréotypes transmis par les médias.%%% La cheik Mozah bint Nasser Al Missned, première dame du Qatar, a annoncé lors de cette réunion le lancement d’un projet d’emploi des jeunes dans le monde arabe, Silatech, doté d’un budget de 100 millions de dollars et présidé par Rick Little. Silatech a établi des partenariats avec l’entreprise Cisco, la Fondation Mohammed bin Rashid Al Maktoum, des organismes dépendant de la Banque mondiale, le Qatar Financial Markets Authority et le groupe FTSE.%%% Outre ces projets, l’AOC vise à développer les programmes d’échanges universitaires, sur le modèle du programme ERASMUS, Fulbright (Etats-Unis) et Chevening (Grande-Bretagne), et a lancé l’initiative sur le Chemin d’Abraham.%%% __Composition du Haut Conseil composé par Kofi Annan__ Co-secrétaires: Federico Mayor (__Espagne__), Mehmet Aydin (__Turquie__)%%% __Moyen-Orient:__ Seyyed Mohammad Khatami (Iran), Mozah Bint Nasser Al Missned (Qatar) %%% __Afrique du Nord__: Mohamed Charfi (Tunisie), Ismail Serageldin (Egypte), André Azoulay (Maroc) %%% __Afrique de l’Ouest__: Moustapha Niasse (Sénégal)%%% __Afrique du Sud__: Desmond Tutu (Afrique du Sud)%%% __Europe de l’Ouest__: Hubert Védrine (France), Karen Armstrong (Royaume-Uni)%%% __Europe de l’Est__: Vitaly Naumkin (Fédération de Russie)%%% __Amérique du Nord__: John Esposito (Etats-Unis), Arthur Schneier (Etats-Unis)%%% __Amérique latine__: Enrique Iglesias (Uruguay), Candido Mendes (Brésil)%%% __Asie du Sud__: Nafis Sadik (Pakistan), Shobana Bhartia (Inde)%%% __Asie du Sud-Est__: Ali Alatas (Indonésie)%%% __Asie de l’Est__: Pan Guang (Chine)%%%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *