Campagne européenne Sud Est pour l’élection du 7 juin: Gilles ARTIGUES et l’idée d’avant-garde européenne

In varietate concordia

Voilà une idée que je partage entièrement et qui est exprimée par Gille ARTIGUES, 3ème sur la liste du Mouvement Démocrate pour l’élection européenne du 7 juin.

En effet, en considérant le blocage actuel de nos institutions, le Traité de Lisbonne, qui devrait entrer en vigueur en janvier prochain, est bloqué par l’incertitude de la décision des Irlandais lors d’un deuxième vote, et selon le résultat de ce vote, cela pourra influencer le Royaume Uni. N’oublions pas le feuilleton tchèque, où la ratification finale pourrait être reportée par l’attention exprimée d’un groupe de sénateurs eurosceptique de l’ODS de contester une fois de plus le traité devant la Cour Constitutionnelle. Nous devons donc avancer quand même vers une Europe plus unie et plus forte politiquement avec les pays qui le désirent.


C’était une proposition déjà faite lors du rejet du projet Constitutionnel Européen par les Français et les Néerlandais. Cela permettra de débloquer une situation malsaine qui ne doit pas s’éterniser. Si nous n’avançons plus, alors qu’il reste beaucoup à construire, nous risquons de reculer ! L’Europe économique avec son fleuron envié par beaucoup d’autres pays, l’Euro, première monnaie du monde, risque aussi de souffrir de ce manque de direction politique forte, démocratique et cohérente.

Le Traité de Lisbonne aurait renforcé l’exigence de plus grande démocratie exprimée par les peuples européens en encadrant plus la Commission Européenne et en rééquilibrant encore un peu plus les pouvoirs avec le Parlement Européen, qui devrait être l’élément primordial de cet échafaudage institutionnel.

Voici l’intervention de Gilles Artigues:

Gilles Artigues: L’avant-garde européenne
Vidéo envoyée par mouvementdemocrate

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *