Corinne LEPAGE choquée de la destruction du camp de réfugiés de Loon-Plage, dont les réfugiés étaient pour la plupart mineurs et venant le plus souvent d’Afghanistan et d’Irak

__La Révolution n’est ni à gauche ni à droite, elle est devant nous__%%% Corinne LEPAGE, députée européenne MoDem et présidente de CAP21 se dit profondément choquée des conditions de destruction au bulldozer du camp de réfugiés de Loon Plage où elle s’était rendue le 14 mai dernier avec les élus démocrates du Nord Pas de Calais.

Elle avait pu constater les conditions de vie déplorables des migrants, pour la plupart mineurs, qui échouent sur le rivage de la Manche en quête d’un hypothétique passage clandestin vers l’Angleterre. Les destructions radicales ordonnées par Eric Besson sont une atteinte scandaleuse à leur dignité dans la mesure où les effets personnels sont détruits et où aucune solution de substitution n’est proposée. Le problème reste entier et les camps de fortune indispensables à la survie de ces hommes vont resurgir de terre dans les prochaines semaines. Patrie des Droits de l’Homme, nous ignorons ces gens venus d’ailleurs et qui ne demandent qu’à traverser le Channel. La violence est-elle la seule solution à apporter après toutes ces années ? Pour Corinne Lepage, il convient d’agir non seulement au niveau communautaire mais aussi de trouver un accord bilatéral entre la France et l’Angleterre sur cette question. Eric Delhaye président délégué de CAP21 et membre du bureau national du Mouvement Démocrate demande par ailleurs l’ouverture contrôlée de centres pour demandeurs d’asiles dans le Nord Pas de Calais pour mettre fin à ces situations inhumaines et une meilleure information en direction des migrants sur les possibilités d’asile car beaucoup peuvent y prétendre, venant de régions en conflit comme l’Afghanistan et l’Irak. Eric Delhaye Président délégué de CAP21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *