STOP A LA DICTATURE DU PIB : changeons d’indicateurs ! L’Union Européenne va mettre en place en 2010 un nouvel indicateur afin de compléter le PIB

[http://www.nopib.fr|http://www.nopib.fr|fr] %%% ((/images/logotype_200.jpg)) %%% __Enfin commence à se concrétiser ce qu’un certain nombre d’entre nous demandions afin de sortir du carcan économico-financier pur, pour évaluer le niveau socio-économique d’un pays. STOP A LA DICTATURE DU PIB ! __ %%% Ici, l’intérêt évident est d’enfin introduire une évaluation sociale, l’étude de notre empreinte écologique, le souci de protéger notre environnement, et donc aussi notre santé, de redécouvrir le poids des biens immatériels de nos sociétés humaines comme la culture, de défendre les intérêts des générations futures, ainsi qu’un début d’évaluation du bien-être réel.%%% Pour un géopolitologue, une autre difficulté de cet exercice sera aussi d’avoir un indice fiable, complet et adaptable à tous les pays pour avoir un outil de travail et de compartaison le plus complet et le plus significatif possible.%%% L’IDH ( Indicateur de Développement Humain ), développé en 1990 par l’économiste pakistanais Mahbub ul Haq et l’économiste indien Amartya Sen, ou la PPA ( Parité de Pouvoir d’Achat ), par exemple étaient de meilleurs indicateurs que le PNB ou le PNB/habitant, mais ils ne sont pas toujours adaptables à tous les pays. %%% C’est un élément qui ne concerne pas l’UE, mais qui aura de plus en plus son intérêt. Notamment dans le domaine environnemental, où nous allons tous devoir évoluer rapidement vers un mieux disant pour l’intérêt vital de nos populations, que nous soyons au « Nord » ou au « Sud ».%%% __L’Union Européenne réussira-t-elle à imposer un indicateur qui tienne enfin compte de l’être humain, seul facteur indispensable dans le fonctionnement économique. Et qui ne soit plus une valeur négligeable et à valeur « marchande » moins importante que les animaux, comme cela se voit hélas dans beaucoup de pays « pauvres » où l’Homme est traité avec encore moins d’égard que les animaux ! Et comme nous commençons à le voir dans nos pays dits riches. Sans parler du drame supplémentaire des conditions psychologiques de travail catastrophiques, avec suicides des salariés. __%%% Extrait d’un article lu sur « Le Monde » :%%% L’Union européenne va mettre en place en 2010 un nouvel indicateur qui tiendra compte de la qualité de l’environnement, de la cohésion sociale et du bien-être afin de compléter le PIB pour l’élaboration des politiques publiques. (Reuters/Yves Herman)

Ce nouvel indice à dominante environnementale mesurera les progrès obtenus dans la réduction des gaz à effet de serre, la lutte contre la pollution, la gestion des eaux ou des déchets, a expliqué mardi le commissaire à l’Environnement, Stavros Dimas. Plus large, il est censé mieux prendre en compte les évolutions économiques et sociales et a pour but d’aider les pouvoirs publics à faire évoluer les politiques dans la direction d’une croissance verte, d’un niveau faible d’émissions de dioxyde de carbone et d’une plus grande efficacité énergétique.%%% Le PIB, a expliqué Stavros Dimas, mesure la valeur de marché finale de tous les biens et services produits dans un pays pendant une période donnée. Il n’est rien d’autre qu’un indicateur de l’activité économique et n’a pas vocation à évaluer le bien-être des populations, a-t-il ajouté.%%% « Cela devient un problème lorsque le PIB est considéré comme le critère unique de progrès », a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Bruxelles.%%% « Il ne prend pas en compte des questions qui sont essentielles pour la qualité de vie comme l’environnement, la cohésion sociale ou le bonheur des gens », a-t-il ajouté.%%% L’Union européenne travaille depuis plusieurs années à l’élaboration d’indicateurs plus généraux que le PIB destinés à mesurer les avancées économiques et sociales.%%% Tony Long, directeur du Bureau des politiques européennes du World Wildlife Fund (WWF), a toutefois fait part de la déception de son organisation face à ce qu’il a qualifié de manque d’empressement de l’Union pour mettre en place des indicateurs alternatifs, 15 ans après le début des discussions.%%% « Nous n’avons pas avancé concernant la mise en oeuvre de mesures pour la durabilité environnementale, le progrès social ou le bien être », dit-il dans un communiqué.%%% « La crise économique actuelle est le parfait exemple de notre échec à regarder au-delà du PIB. … », ajoute-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *