Education, recherche, santé, culture … un vaste débat doit s’ouvrir dans l’Union Européenne – COMMUNIQUÉ DE LA COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITÉS AUX COLLÈGUES EUROPÉENS

Une des mauvaises images de l’Union Européenne et du Traité de Lisbonne dans une partie des populations européennes est due en partie à la façon d’aborder la thématique de l’enseignement et de la recherche publique. Comme je l’ai dit dans plusieurs articles précédents, il est fondamental qu’ils soient abordés comme n’étant pas de simples marchandises qu’il faille absolument livrer à la concurrence la plus débridée, voire la plus sauvage. %%% Et qui permet à des gouvernements, comme en France et en Italie de se cacher derrière le processus de Bologne et le Traité de Lisbonne.%%% __J’évoquais aussi la santé et la culture. Ce sont des domaines à remettre à plat à l’échelon européen afin de ne plus réagir de façon partisane et de s’abandonner au libéralisme économique le plus extrême, qui pourrait convenir à la majorité conservatrice des députés européens. Mais de raisonner intérêt pour la collectivité à MOYEN et à LONG terme.__ %%% __Ces domaines sont en effet à part et ils sont primordiaux et symboliques dans une société qui se veut évoluée et démocratique.__ %%% Et les individus réagiront différemment en tant qu’électeurs ou militants d’un parti plutôt très « pro néolibéralisme », ou en tant que mère ou père de famille, ou élément dynamique d’une société. Ceux-ci connaissent les difficultés concrètes de leurs enfants, petits enfants, voisins … ou les leurs, selon le domaine. %%% Et nous savons tous que le mirage économique naïf qu’on nous rabâchait, et qui faisait croire que plus la société produisait de croissance et de « richesse », plus celles-ci allaient se répartir naturellement et harmonieusement dans notre société et à l’échelon de la planète. Or c’est l’inverse qui s’est produit !%%% Les problèmes sociaux s’aggravent en Europe, en Extrème Orient  » riche  » ou en Amérique du Nord, et les budgets sociaux explosent dans la partie occidentale de l’Europe. Au Japon, où la misère était inconcevable dans cette société traditionnelle et protégée, ce terrible état apparaît honteusement dans les rues des grandes villes. Les USA de Barack Hussein Obama essaient de créer une structure sanitaire et un filet social en nous copiant, alors qu’à l’autre bout, dans les pays  » pauvres « , la situation devient de plus en plus dramatique. %%% Pour en revenir à l’éducation et à la recherche publique, notons une réaction  » européenne  » à ce problème de la réorganisation des Universités à travers cette coordination dont voici le communiqué du 12 novembre. En tant qu’ancien enseignant universitaire, et professionnel médical, je partage tout à fait ces préoccupations sur l’enseignement et la recherche.%%% COMMUNIQUÉ DE LA COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITÉS AUX COLLÈGUES EUROPÉENS%%%

 » Les enseignants-chercheurs et chercheurs des universités françaises, regroupés au sein de la Coordination Nationale des Universités, expriment leur soutien et leur solidarité aux collègues des universités italiennes, allemandes, autrichiennes, et hongroises, actuellement mobilisés. Ils invitent les enseignants-chercheurs européens à organiser des rassemblements et manifestations le mardi 24 novembre 2009 afin d’aboutir à une première journée d’action européenne. E-mail : prepa.coordination.nationale@shesp.lautre.net [URL CNU: http://www.shesp.lautre.net/spip.php?rubrique8|http://www.shesp.lautre.net/spip.php?rubrique8] %%% UN MESSAGGIO DALLA FRANCIA, DA PARTE DELLA “COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITES” AI COLLEGHI EUROPEI I docenti e ricercatori delle università francesi, riuniti nella Coordination Nationale des Universités, esprimono solidarietà e sostegno ai colleghi delle università italiane, tedesche, austriache e ungheresi, attualmente in lotta contro le “riforme”. Sollecitano i docenti e ricercatori europei a organizzare assemblee e manifestazioni il martedi 24 novembre 2009, per una prima giornata di azione europea. E-mail : prepa.coordination.nationale@shesp.lautre.net MITTEILUNG DER COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITES AN DIE EUROPÄISCHEN KOLLEGEN Die Hochschullehrer und die Forscher der französischen Universitäten, vereint in der Coordination nationale des universités senden ihre Unterstützung und ihre Solidarität an die Kollegen der italienischen, deutschen und österreichischen Kollegen sie zur Zeit im Arbeitskampf sind, aus. Sie rufen alle im Forscher une Hochschullehrer auf Versammlungen und Demonstrationen am Dienstage den 24. November zu einem ersten europäischen Protesttag zu organisieren E-mail : prepa.coordination.nationale@shesp.lautre.net A MESSAGE FROM THE FRENCH ‘COORDINATION NATIONALE DES UNIVERSITES’ TO THEIR EUROPEAN COLLEAGUES Professors, scholars and students of the French universities united within the “Coordination Nationale des Universités”, stand by the professors, scholars and students who are now fighting to defend higher education against the ‘reforms’ in Italy, Germany, Austria and Hungary. They are calling for a Day of Action common to every European country on Tuesday, November 24th, 2009, when professors, scholars and students can organize massive gatherings and/or demonstrations. E-mail : prepa.coordination.nationale@shesp.lautre.net « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *