Bisphénol A ( suite et toujours pas fin ) dans les biberons :  » Nous n’avons résolu qu’un petit bout du problème  » pour le Dr Edwige ANTIER, députée ( UMP ) et pédiatre – Vote aujourd’hui à l’Assemblée Nationale

Cela fait un moment que je vous informe sur cet élément très toxique et pathogène ( féminisation des embryons et l’augmentation d’anomalies génitales ) utilisé dans la fabrication de produits que nous utilisons tous les jours et qui devrait être interdit depuis longtemps ! Après les Sénateurs, ce sont les Députés qui doivent étudier, et voter, aujourd’hui ce projet de loi visant à interdire le bisphénol A utilisé dans les plastiques durs, notamment alimentaires, et dans les biberons en particulier. Il semble qu’on s’oriente vers une loi tardive et incomplète. Avoir attendu si longtemps pour si peu !! A lire en entier dans  » Le Monde  » : [http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2010/06/23/bisphenol-a-dans-les-biberons-nous-n-avons-resolu-qu-un-petit-bout-du-probleme_1377130_3224.html|http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2010/06/23/bisphenol-a-dans-les-biberons-nous-n-avons-resolu-qu-un-petit-bout-du-probleme_1377130_3224.html|fr] __Entretien avec Edwige Antier, député UMP et pédiatre__%%% Bisphénol A dans les biberons : « Nous n’avons résolu qu’un petit bout du problème »%%% Edwige Antier, député UMP et pédiatre, auteure de « Dolto en héritage » (Robert Laffont, 2005).

L’Assemblée nationale doit voter, mercredi 23 juin, la suspension de la commercialisation de biberons produits à base de bisphénol A. Cette disposition, adoptée en première lecture au Sénat, est prévue dans la loi Grenelle 2. Le député Gérard Bapt (Haute-Garonne, PS) a déposé un amendement qui visait à étendre, en application du principe de précaution, la suspension de la commercialisation à tous les « contenants de denrées alimentaires produits à base de bisphénol A autres que les biberons ». Il a été rejeté par le gouvernement. La commercialisation de biberons contenant du bisphénol A devrait être suspendue. Quels sont les risques liés à ce composant ? Il a été montré que le bisphénol A est un perturbateur endocrinien qui entraîne la diffusion d’œstrogènes [hormones sexuelles féminines]. __C’est-à-dire que l’on peut craindre une féminisation des embryons et l’augmentation d’anomalies génitales. On remarque déjà l’augmentation du nombre de garçons avec des micro-pénis et des petites filles avec une hypertrophie mamaire très précoce__, dès 6 à 8 mois jusqu’à 3 ans. Le lien avec le bisphénol A est-il démontré ? Certaines études ont montré l’augmentation d’anomalies tandis que d’autres sont contradictoires. Dans tous les cas, dès qu’il s’agit des bébés, il est nécessaire de respecter le principe de précaution. Pourquoi n’appliquer le principe de précaution qu’aux seuls enfants ? Gérard Bapt a demandé l’élargissement de la suspension de la commercialisation à l’ensemble des contenus alimentaires mais le gouvernement n’a pas retenu son amendement. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *