» Les rois passent, les fous restent  » pour Stéphane BERN après le limogeage de Didier PORTE de France Inter, alors qu’il faisait très bien fait son travail ! Dans la foulée, licenciement de Stéphane GUILLON – PETITION à signer

((/images/Porte Didier mini-08.jpg)) ((/images/GUILLON. stéphane .jpg)) Didier Porte et Stéphane Guillon DERNIERE MINUTE du 27 juin : pour signer la pétition  » POUR UNE RADIO PUBLIQUE INDEPENDANTE  » que je viens de signer : [http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net/|http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net/|fr] Un triste épisode de plus pour la Démocratie française malmenée depuis trois ans ! De Nice qui vient de « fêter » les 150 ans de l’annexion forcée, cela fait sourire !! Sourire jaune !%%% Didier Porte, titulaire d’une maîtrise de sciences économiques, est journaliste et humoriste. Entre 2008 et 2010, il contribue aussi régulièrement à l’hebdomadaire satirico-politique Siné Hebdo, créé par le dessinateur Siné.%%% Sur les planches, il est à l’affiche de plusieurs one-man-shows respectivement intitulés :  » L’ami des vedettes « ,  » Entracte manqué « ,  » Didier Porte joue et gagne à être connu « . Le dernier en date est  » Didier Porte aime les gens « .%%%

Rappelons que Stéphane Guillon vient aussi de subir un licenciement de cette même radio. C’est un comédien, un acteur de cinéma et un humoriste. Il est sur scène, avec  » Liberté Surveillée « , son dernier spectacle. ainsi que d’acteur au cinéma.%%% Jean-Luc Hees, Président de Radio France vient d’annoncer que Stéphane Guillon et Didier Porte ne seraient pas reconduits à la rentrée 2010, éviction commentée le matin même par Stéphane Guillon dans sa chronique. Dans cet ultime billet, il déplore la « liquidation totale des humoristes » et les pratiques actuellement en cours à France Inter, dont il revisite le slogan « France Inter : écoutez l’indifférence ! ». %%% De nombreuses personnalités politiques ou du monde de la radio ont réagi suite à ce licenciement, principalement pour dénoncer la perte d’indépendance de Radio France et en particulier de France Inter. Une lettre ouverte a été diffusée à destination des auditeurs de la radio dans laquelle le personnel de France Inter se dit sous le choc et rappelle son attachement indéfectible à la liberté de ton, à l’impertinence, à l’exigence, à la différence.%%% Et pour finir, un excellent article, à lire en entier dans  » L’Express  » :%%% [http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/didier-porte-val-et-hees-ont-ete-nommes-pour-casser-france-inter_901836.html|http://www.lexpress.fr/actualite/media-people/media/didier-porte-val-et-hees-ont-ete-nommes-pour-casser-france-inter_901836.html|fr] __Didier Porte: « Val et Hees ont été nommés pour casser France Inter »__ %%% Didier Porte a été privé de chronique par la grève, le 24 juin. Il a réservé son dernier coup d’éclat au Fou du Roi. A quelques minutes de son entrée en scène, il disait son amertume.%%% __ » Les rois passent, les fous restent « __ C’est en ces terme que Stéphane Bern, le patron du Fou du roi, a salué la dernière chronique de Didier Porte dans son émission – et sur France Inter. %%% Didier Porte qui, comme il l’avait annoncé, y est allé fort, expliquant qu’être viré pour avoir fait de l’humour c’est comme d’être « viré de cours de musique pour avoir chanté » et que « le vrai commanditaire de nos licenciements (à lui et Stéphane Guillon, NDLR), il le « connaît »… Avant de conclure, sous les applaudissements, d’un vibrant et explicite « Cassez-vous pauvres cons ! »%%% __Vous avez été privé de votre dernière chronique du matin sur France Inter, le 24 juin, par le mouvement de grève contre les retraites. L’aviez-vous préparée ?__%%% Non, j’ai su que la station serait en grève suffisamment tôt pour ne pas avoir à y penser. Des techniciens de la matinale m’ont bien proposé de lever leur préavis pour me permettre d’intervenir, mais je leur ai dit que je préfèrais ça: ne pas faire de coup d’éclat le jeudi, ne pas offrir à la direction un prétexte pour me couper l’antenne aujourd’hui (vendredi), lors de la dernière du Fou du Roi – ma dernière sur Inter. Elle va être explosive.%%% __Les techniciens sont avec vous. On ne peut pas en dire autant des journalistes…__%%% Après l’incident Demorand sur Canal+ (où l’animateur du 6.30-10 s’était désolidarisé de son chroniqueur, NDLR), je ne me suis pas senti très soutenu. Seul Yann Gallic a pris position en ma faveur, courageusement, sur l’Intranet de la station. C’est d’ailleurs pourquoi je préfère réserver ma dernière chronique au Fou du Roi. Cela dit, je comprends les journalistes: l’ambiance est à couper au couteau, et leur situation est très inconfortable.%%% __Avez-vous rencontré la direction de France Inter après avoir reçu votre lettre de licenciement ?__%%% Non, je n’ai eu aucun contact avec eux – et n’ai aucune envie d’en avoir! Jean-Luc Hees a fait preuve d’un tel mépris, d’un tel dégoût dans ses déclarations… Je ne veux plus rien avoir à faire avec ce type. Il n’a pas cessé de nous insulter depuis des mois, Stéphane Guillon et moi, nous a traités de « petits tyrans » – de quel droit? – et surtout accusés de « déloyauté ». Là, ça relève de la diffamation, et je la plaiderai au prud’homme, où se règlera la question de ce que j’estime être un licenciement abusif.%%% Déloyal, moi, alors que je me souviens m’être engueulé, dans ses colonnes, avec une partie de l’équipe de Siné Hebdo qui jugeait que France Inter était devenue « radio collabo » après la nomination de Philippe Val? Cette accusation relève du préjudice moral.%%% __Avec le recul, pensez-vous que votre sort était scellé dès la nomination de la nouvelle direction ?__ …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *