Mobilisons-nous pour la liberté de l’information ! Arrêtez de casser nos antennes ! Le 1er juillet à 18h : Grève des auditeurs de France Inter et manifestations

((/images/Porte inter-2-450×325.jpg)) Voici 2 communiqués importants pour la liberté d’expression en France qui est de plus en plus en danger; alors que la main-mise risque de s’étendre sur la presse écrite, c’est la radio publique qui est visée, en attendant la fin de la domination du pouvoir sur la télé publique.%%% __PETITION__ N’oubliez pas de signer la pétition pour une radio publique indépendante :%%% [http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net|http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net|fr] %%% __Rappel__ %%% L’humoriste Didier Porte, renvoyé mercredi de la radio publique France Inter, va assurer une chronique hebdomadaire sur le site « Arrêt sur images » (www.arretsurimages.net), a annoncé vendredi le site de décryptage des médias.%%% Deux journaux sont à vendre : « Le Monde » est ainsi que « Le Parisien ». L’Elysée guette, à l’affût ! __Communiqués__%%% – celui des auditeurs-trices et salarié-e-s de Radio France %%% – celui de CAP21%%% __Pour une radio publique indépendante – Appel à la mobilisation__%%% Avec le soutien de : la CFDT-Médias, la CFTC, la CGT, le SNJ-Radio France, Sud Radio.%%% Nous, auditeurs-trices et salarié-e-s de Radio France (France INTER, France INFO, France BLEU et ses 42 locales, France CULTURE, France MUSIQUE, LE MOUV’, FIP) refusons la main mise du pouvoir en place sur les antennes de la radio publique.%%% Les suppressions injustifiées d’émissions, les licenciements sans ménagement de producteurs-trices et de chroniqueurs-euses dont ceux de Didier Porte et Stéphane Guillon sont les plus symboliques, mettent en évidence la mission confiée par Nicolas Sarkozy à la direction de Radio France : transformer les antennes de la Radio Publique en machine de guerre électorale à son profit.%%% Les antennes de la radio de service public sont celles de tous les citoyen-nes et non pas la propriété d’un clan.Nous exigeons :%%% – Le respect et la garantie de la liberté d’expression, de l’indépendance des programmes et de l’information sur les radios de service public.%%% – Le respect du travail des rédactions de Radio France.%%% – Le droit à l’impertinence, à la différence.%%% – Des propositions professionnelles réelles et sérieuses pour les producteurs-trices écarté-e-s des antennes de Radio France.%%% Et demandons le retour sur l’antenne des chroniques de Didier Porte et Stéphane Guillon dans la matinale de France Inter et dans l’émission le fou du roi.%%% Nous, auditeurs-trices et salarié-es sommes attaché-e-s aux valeurs qui ont bâti la radio de service public.%%% Arrêtez de casser nos antennes !%%% Retrouvons nous tous ensemble, auditeurs-trices et salarié-e-s,%%% Jeudi 1er juillet 2010 à 18h :%%% – devant les locaux des France Bleu en région et du Mouv’ à Toulouse.%%% – devant la Maison de la Radio à Paris. (116 Av du Président Kennedy, 75016)%%% Avec le soutien de l‘intersyndicale de Radio France « %%% Et le communiqué d’Eric DELHAYE Président délégué de CAP21%%% __jeudi 18 heures : Cap21 se mobilise pour la liberté de l’information__%%%

Nicolas Sarkozy avait promis d’inscrire le pays dans une plus grande modernité en rupture avec ses prédécesseurs, la République allait devenir transparente et irréprochable. %%% Or en matière d’information et d’indépendance éditoriale, la France régresse sous les coups de butoir d’une Présidence omniprésente sur l’organisation de l’audiovisuel public ou les prises de contrôle des groupes de presse. %%% Qu’il s’agisse de l’extension du secret défense, de la tentative de prise de contrôle du Monde, de la mise en examen d’Augustin Scalbert, journaliste de Rue 89 pour recel dans l’affaire d’une vidéo du off de Nicolas Sarkozy sur France 3, de la nomination des patrons de l’audiovisuel public par le Président de la République ou de l’éviction des humoristes grinçants de France Inter (Stéphane Guillon et Didier Porte), la France s’éloigne de plus en plus des démocraties avancées d’Europe du Nord, véritables havres de liberté pour les journalistes. On pense en particulier à l’Islande dont le Parlement vient de délibérer pour créer « un paradis de l’information » qui protégerait les journalistes et leurs sources de toutes poursuites judiciaires en leur garantissant une large liberté d’expression. %%% Corinne Lepage et Cap21 participeront aux rassemblements prévus le jeudi 1er juillet à 18 heures, devant la Maison de Radio France à Paris et devant les antennes régionales de France Bleu en province. %%% Nous vous appelons à nous rejoindre directement sur place ou bien à nous contacter pour en savoir plus. %%% En vous remerciant pour votre soutien « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *