Transports de marchandises : il faut AU PLUS VITE encourager le rail au lieu de le dire depuis des années … sans rien faire ensuite ! Pétition à signer et rassemblement « Moins de camions, plus de wagons » mardi 6 juillet à Paris

((/images/Stop-Diesel-Pollution-camion.jpg)) Et il y a aussi un rassemblement « Moins de camions, plus de wagons » mardi 6 juillet 2010 de 15h à 18h A proximité de l’Assemblée nationale, Place Edouard Herriot à Paris. Pour signer la pétition que j’ai signée : [http://toolbox.elunet.org/petition_fret/|http://toolbox.elunet.org/petition_fret/|fr] Je rappelle mes propos, dans mon article du 26 avril 2010, intitulé :  » Encore un retard catastrophique de la France dans le domaine Santé – Environnement / CAP21 dénonce le report de la Taxe poids lourds  » Je remarquais :  » __Ceci est d’autant plus grave que la pollution par le diesel, carburant hautement cancérogène, se fait actuellement de plus en plus par les véhicules utilitaires, camions notamment__ « . %%% On nous parle de  » développement durable  » mais rien ne se passe dans le domaine des transports de marchandises. Alors que dans ce cas, les 3 domaines sont en panne ! – Social avec des horaires réels trop lourds et des conditions de travail difficiles;%%% – Environnemental avec des pollutions massives et cancérogènes du diesel des camions ( consommation moyenne de 40 litres aux 100, production d’oxydes d’azote importante, et étant parmi les polluants de combustion les plus nocifs, il faudra attendre le début des normes Euro VI en 2013 pour être un peu moins intoxiqués );%%% – Economique avec des coûts élevés si on ne veut pas mettre en danger les chauffeurs en leur demandant d’assurer des horaires exorbitants et entraînant aussi la mise en danger des autres usager de la route.%%% En résumé, le transport par route, qui continue à beaucoup augmenter, est très polluant, accidentogène et engorge nos routes inutilement. Voici à la suite, le texte de cette pétition. __Le plan fret SNCF doit être revu d’urgence !__ 365 personnalités lancent un appel à pétition citoyenne pour le respect des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre » Parmi les signataires :

ALBIN Noël, maire du Touët de l’Escarène, conseiller général de l’Escarène (06)%%% COPPOLA Jean Marc, vice-président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur%% DUFLOT Cécile, conseillère régionale Ile-de-France%%% MAMERE Noël, député de Gironde%%% MUSSI Philippe, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, adjoint au maire de Valbonne (06)%%% PLACE Jean Vincent, vice-président chargé des transports et de la mobilité Région Ile-de-France%%% TUJAGUE Francis, maire et conseiller général de Contes (06)%%% VICTOR Jacques, conseiller général des Alpes-Maritimes%%% …%%%  » Le nouveau plan Fret de la SNCF intitulé « Schéma directeur pour un nouveau transport écologique de transport » n’a d’écologique que le titre. En effet l’entreprise publique se fixe un objectif de réduction des trafics, abandonne la desserte de plusieurs territoires, se sépare de moyens humains et matériels (locomotives, wagons, installations…) Ce n’est pas un objectif de croissance de la part modale ferroviaire qui est mis en œuvre, contrairement aux engagements du grenelle, mais de pertes de parts de marché. Et cela va s’accentuer avec l’abandon programmé de 60 % de l’activité wagons isolés par la SNCF. Cette stratégie qui découle de la mise en application de la feuille de route gouvernementale est absurde. Elle est un contresens absolu à ce qu’il convient de mettre en œuvre pour relever le défi de la lutte contre le changement climatique et pour un réel aménagement du territoire. L’objectif de réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre de 20%, d’ici 2020, dans le secteur des transports n’est pas renégociable. Ensemble, les fédérations CGT et UNSA des cheminots, la FGTE-CFDT et l’IUT-CGT, la FNAUT, le Réseau Action Climat, France Nature environnement, Agir Pour l’Environnement, WWF, Les Amis de la Terre, le Comité de Liaison Energies Renouvelables… réclament : le respect des objectifs de réduction de Gaz à Effet de Serre du secteur des transports, inscrits dans la loi Grenelle ; un moratoire immédiat sur la partie « wagon isolé » du plan Fret SNCF/Gouvernement ; la transparence et un débat public objectif, notamment sur les conséquences en terme d’émissions de GES, la mise à disposition et l’approfondissement des études « carbone » ; la préservation des installations ferroviaires en situation de réutilisation, afin d’être capable de disposer d’alternative à la route en réponse aux changements de comportement demandés aux chargeurs ; l’examen d’organisations nouvelles de la production SNCF en proximité, spécialement adaptées et en coopération avec les opérateurs nouveaux pour, ensemble, donner de la pertinence économique aux convois. Ensemble, ils appellent à un véritable débat associant élus et citoyens, professionnels et utilisateurs du rail, militants salariés et associatifs. De nombreux élus de diverses sensibilités – communistes, progressistes, républicains (sous l’impulsion de leur association : l’ANECR), socialistes, verts, Europe écologie, divers gauche, sans étiquette… font leur cet appel et le relayent. Ils appellent ensemble les élus progressistes et les citoyens attachés à la construction d’un avenir durable, à se mobiliser, et à déployer sur tous les territoires des initiatives favorisant le rassemblement du plus grand nombre sur les objectifs énoncés ci-dessus. Les signataires dont les noms dont les noms figurent sur ce site s’associent à cet appel, proposent de l’élargir, et entendent contribuer au développement d’un véritable débat public national. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *