E. CIOTTI (UMP) propose deux ans de prison pour des parents de mineurs délinquants: et vlan une loi de plus en quelques semaines ! Qui trop embrasse, mal étreint ( le contrevenant-délinquant-criminel-assassin-terroriste )

((/images/eric-ciotti 1373576_3_378a_pour–les-bases-de-la.jpg))%%% __AFP / Mehdi FEDOUACH__%%% Lu dans « Le Monde » : M. Ciotti, qui était déjà en charge du texte prévoyant la suspension des allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme scolaire, a aussi estimé que « l’opposition est dans le déni de réalité » face aux problèmes de sécurité. « %%% Encore une illustration de l’enfer pavé de bonnes intentions !%%% Cela amène quelques remarques de ma part :%%% – en effet la réalité de la situation de la France sur le plan de la sécurité est catastrophique, nous sommes d’accord;%%% – E. Ciotti, a aussi raison, la réalité est de plus en plus catastrophique, et cela traduit donc un bel échec !%%% – qui est en charge de notre sécurité, PREMIÈRE MISSION DE L’ÈTAT, depuis plus de 10 ans ? Un certain N. Sarkozy, pour ceux qui ne suivent pas;%%% – mais est-ce utile de rajouter des lois aux lois ( deux, en quelques semaines sur le même thème !! ) alors qu’on n’arrive même plus à appliquer celles qui existent pour différentes raisons : manque de policiers sur le terrain ( ils ne peuvent pas être partout : derrière des caméras, autour des ministres et autres visiteurs en ballade, à réprimer des manifs de pompiers ou d’infirmières … ), Code trop touffu où se perdent les juges à cause de cette « légirrhée » __*__( pathologie entraînant la création subite d’un flot de lois !), politique désastreuse « d’acheter la Paix sociale » ( à nos frais d’ailleurs et aux frais de NOS assurances ! ) qui ne résoud rien, bien au contraire.%%% – la mise en place d’un plan de probation sous la responsabilité » des parents, c’est très futé avec des parents marginalisés socialement, donc à l’image souvent dégradée vis à vis de leurs enfants%%% … etc, etc. Et plus cette triste situation dérive et s’enkyste, plus elle sera difficile à résoudre : %%% – problème social très aggravée avec le Président actuel, et qu’on invoque pas la crise comme le ferait un gourou avec un démon, car la France s’en tire beaucoup moins bien que de nombreux autres pays ( si on ne compare pas avec la Grèce et son lourd passif des gouvernements précédents, ou l’Italie de Berlusconi, bien sûr ! ), %%% – toute « l’économie » souterraine créée et qui progresse depuis toutes ces années sera difficile à remplacer,%%% – casse de la police de proximité et de terrain qui fonctionnait bien et qu’il aurait fallu renforcer et améliorer,%%% – zones de non droit et de non police qui s’étendent scandaleusement …%%% – il faut au plus vite rétablir la parité sabotée dans le couple Prévention / Répression, %%% – il faut aussi s’occuper du volet social intelligemment, et promouvoir le travail fait par de nombreuses associations, et leur bénévoles, qui est admirable, alors que, sous prétexte de la crise, on leur diminue ou supprime leur subvention,%%% – tout citoyen n’est pas un futur  » contrevenant-délinquant-criminel-assassin-terroriste « ; et cela, même s’il a des origines scandaleusement étrangères ( à quoi et à qui d’ailleurs, dans un pays originellement celtique, « fait » par l’immigration depuis 2000 ans et qui pavoise avec sa démographie insolente ? ), … etc, etc. N’en jetait plus, la cour ( de l’Elysée ! ) est archi-pleine !%%% __*__ __Trop de lois tue La Loi__ %%% __Une étude faite il y a quelques années montrait qu’après passage dans un ordinateur des jugements rendus en France, un certain nombre était contraire à la loi concernée; cela était justifié par la trop grande complexité du Code dans notre pays et qui s’alourdit sans arrêt à cause de ce trop grand nombre de textes votés ( et du manque de moyens de la Justice, ne l’oublions pas ! ), et ceci en forte aggravation depuis 10 ans. De fait « la loi » devient inapplicable ! Il faudrait responsabiliser les députés pris de « légirrhée », comme j’aime à le dire, et les obliger à suivre l’application ( ou inapplication ) de « leur » loi de trop ! Un SAV ( service après-vote ) en quelque sorte. Cela leur permettrait de comprendre leur vacuité et leur fatuité__ Et voici l’article à lire en entier dans « Le Monde » :%%%  » L’UMP propose deux ans de prison pour certains parents de mineurs délinquants  »

Pour Eric Ciotti, les bases de la responsabilité parentale « ont été sapées depuis mai 1968 ». Le secrétaire national de l’UMP en charge de la Sécurité, Eric Ciotti, qui prépare un texte sur la responsabilité pénale des parents des mineurs délinquants, propose deux ans de prison ferme quand ceux-ci n’auront pas fait respecter les obligations auxquelles seront soumis leurs enfants condamnés. « Les parents du mineur encourront alors une condamnation pénale qui pourra aller jusqu’à deux ans de prison », a annoncé M. Ciotti dans une interview au Journal du Dimanche à paraître dimanche 1er août. « La phrase exacte de la proposition de loi sera : ‘Est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende, le fait par le père ou la mère de laisser son enfant mineur, lorsque celui-ci a été poursuivi ou condamné pour une infraction, violer les interdictions et les obligations auxquelles il est soumis' », a précisé le député des Alpes-maritimes. L’objectif de la proposition de loi que M. Ciotti prépare avec son collègue Edouard Courtial est que, « systématiquement, en cas de condamnation d’un mineur, le magistrat mette en place un plan de probation sous la responsabilité » des parents. Le jeune aura alors des interdictions claires, souligne M. Ciotti, comme celle de paraître dans certains lieux, ou d’entrer en relation avec certaines personnes, et aussi des obligations en termes de résultats scolaires. « MAI 68 » « Ce plan de probation fonctionne déjà avec succès dans certains pays, notamment au Canada », assure M. Ciotti. Si cette probation n’est pas respectée, alors les parents risquent alors jusqu’à deux ans de prison, a-t-il souligné. Pour le responsable UMP, cette loi doit « réaffirmer au sein de l’édifice familial cette responsabilité dont les bases ont été sapées depuis mai 1968 ». Le code pénal prévoit deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende pour tout parent qui n’aurait pas satisfait à ses obligations légales au point de compromettre la santé, la sécurité, la moralité ou l’éducation de son enfant mineur, a rappellé M. Ciotti. « A ces dispositions pourra être ajouté le fait de violer les obligations ou interdictions auxquelles il est soumis par une décision de justice ». Qualifiant d' »enjeu essentiel » la délinquance des mineurs, M. Ciotti a relevé qu’elle a tendance à augmenter, et que « des enfants de plus en plus jeunes sont concernés par des faits de plus en plus graves ». « Il est essentiel de remettre les parents démissionnaires face à leurs responsabilités ».  » DÉNI DE RÉALITÉ » M. Ciotti, qui était déjà en charge du texte prévoyant la suspension des allocations familiales pour lutter contre l’absentéisme scolaire, a aussi estimé que « l’opposition est dans le déni de réalité » face aux problèmes de sécurité. En recevant fin juin les députés UMP à l’Elysée, Nicolas Sarkozy avait indiqué qu’il « verrait avantage à ce que le groupe UMP prépare une proposition de loi pour sanctionner les parents d’enfants mineurs délinquants ». Il avait ensuite annoncé qu’il avait demandé au gouvernement de préparer un texte de loi permettant « la mise en cause de la responsabilité de parents » dans des cas où leurs enfants mineurs seraient impliqués dans des faits de délinquance Source http://www.lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *