Nicolas HULOT dans Nice Matin : « Le nucléaire, ce n’est pas l’idée que je me fais de la civilisation »

((/images/N Hulot nIce Matin .jpg)) (Photos Franck Fernandes) A lire en entier dans __[NICE MATIN|http://www.nicematin.com/article/cote-dazur/hulot-le-nucleaire-ce-nest-pas-lidee-que-je-me-fais-de-la-civilisation|fr]__  » C’est plié : Nicolas Hulot va gagner la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts. Et ça, l’ex-animateur de TF1 le sait. Le récent sondage Viavoice qui le crédite d’un bon 52 % très loin derrière les 26 % accordés à sa principale concurrente Eva Joly vient confirmer une tendance : Hulot a désormais la main. C’est la dure loi de la vie politique. Lui, est entré en campagne il y a quelques semaines seulement sous le crépitement des flashes des photographes ; elle, bat les estrades depuis plus de six mois. Lui, est l’une des personnalités préférées des Français ; elle, souffre d’un manque de notoriété incontestable. La vedette de la télé contre l’ancien juge. L’aventurier nonchalant contre l’incarnation de la rigueur nordique. C’était pourtant quelque peu écrit : les militants avaient choisi de renvoyer M. Hulot à ses vacances lui préférant Joly, fièrement attachée aux fondements de l’écologie. Mais de débats houleux en coups bas successifs, le premier a ringardisé la seconde, rejouant habilement la carte du syndrôme du Titanic : la planète est en danger, la fonte des glaces nous guette, les avions polluent et les voitures vont trop vite. Une « vaste plaisanterie », dirait Claude Allègre… qui marche. « Je veux changer tout ça », asssène Nicolas Hulot, chantre de l’antidroite, convaincu qu’en 2012, Europe Ecologie peut prendre le large.  » Olivier Biscaye, directeur des rédactions.  » __Qu’est-ce que la croissance sélective dont vous défendez le principe ?__ %%% Nous allons développer des flux tels que l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables, les filières du bâtiment, l’agriculture biologique. Il existe au contraire des flux que l’on va soit suspendre, soit décliner. Si on veut préparer l’après-pétrole, il faut organiser sa décroissance pour ne pas la subir. C’est un changement de paradigme. __Que proposez-vous en matière de fiscalité ?__%%% Je veux une grande réforme fiscale. C’est ce qu’il y a de plus structurant pour faire jaillir de nouvelles filières de production et de nouveaux modes de consommation. Nous avons une fiscalité assez inéquitable sur le plan de la répartition de l’effort. Plutôt que taxer les hommes, on peut taxer les machines. C’est comme ça que l’on crée de l’emploi. __Doit-on taxer les très hauts revenus comme le suggère François Fillon ?__ %%% C’est un minimum. C’est plus symbolique qu’autre chose en matière de recettes, mais c’est un symbolisme très important. Il y a des niches fiscales qu’il faudra également gommer, mais il faudra aussi s’intéresser à certaines grosses entreprises qui, grâce à certains dispositifs, échappent à la solidarité alors qu’elles font des bénéfices énormes. Dans mon programme économique, je veux aider prioritairement le tissus des petites et moyennes entreprises avec lequel j’entends travailler. … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *