Nicolas HULOT, donné favori pour la primaire, appelle les écolos à rester  » unis et loyaux  » – Article dans Le Figaro

((/images/N Hulot Figaro écolos unis .jpg)) Nicolas Hulot assure ne garder «ni amertume ni rancœur» des récents dérapages venant de l’entourage d’Eva Joly. Crédits photo : © Charles Platiau / Reuters/REUTERS A lire en entier dans __[LE FIGARO|http://www.lefigaro.fr/politique/2011/06/21/01002-20110621ARTFIG00780-hulot-appelle-les-ecolos-a-rester-unis-et-loyaux.php|fr]__ __Hulot appelle les écolos à rester «unis et loyaux»__ Donné favori pour la primaire, l’ancien animateur de télévision plaide pour l’apaisement avec les amis d’Eva Joly, après les récentes tensions. De notre envoyé spécial à Nice

 » La voix a changé. Le ton est plus affirmé. Les dernières attaques de l’entourage d’Eva Joly l’auront aidée à revêtir son costume de candidat à la présidentielle. Nicolas Hulot, que ses adversaires avaient voulu ranger dans la catégorie des doux utopistes, s’affirme finalement, se montre plus combatif que prévu. Souvent accusé de «naïveté» par sa principale concurrente à la primaire écolo, il assure aujourd’hui au Figaro que sa «seule naïveté fut un jour de croire en la parole qu’on (lui) donne». __Un certain agacement__ Comme celle d’Eva Joly? Avant de se lancer dans l’aventure, il avait en effet dîné à deux reprises avec l’ex-magis trate. À chaque fois, tous deux étaient convenus de respecter la «charte de non-agression» entre candidats à la primaire, édictée par Europe Écologie-Les Verts (EELV). Ce qui n’a pas empêché les attaques répétées du camp Joly ces dernières semaines. D’où un certain agacement, maîtrisé mais manifeste, de l’initiateur du Pacte écologique de 2007. Mardi midi, à Mouans-Sartoux, dans l’arrière-pays cannois, où il visitait une ferme bio en compagnie de l’ancien député André Aschieri, nouveau soutien et aujourd’hui vice-président (EELV) de la région Paca, Nicolas Hulot l’a néanmoins répété: les écolos n’auraient pas le droit de se diviser. Ou plutôt «plus» le droit de le faire, «face à l’immense responsabilité et à l’espoir» qui seraient devant eux… Devant les sympathisants niçois, sans jamais nommer directement Eva Joly, il a encore affirmé que l’objectif premier, s’il était désigné, serait «d’abord de pacifier» la famille écologiste. «On a tendance à croire, parce qu’on est convaincu, qu’on est convaincant. Malheureusement, ce n’est pas suffisant, car il faut d’abord prendre en compte le point de vue de ceux à qui on s’adresse», dit-il. Pour cela, «si on veut être audible, il faut éviter de retomber dans la caricature des verts divisés», «un luxe qu’on ne peut pas se payer» . __Donné favori dans les sondages__ … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *