Archives mensuelles : avril 2012

Communiqué de presse EELV « Efficacité énergétique en Europe : le gouvernement français saborde le navire avant de le quitter »

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg)) Efficacité énergétique en Europe : le gouvernement français saborde le navire avant de le quitter L’efficacité énergétique fait l’objet de discussions âpres à l’échelon européen. La France y prend une place « particulière » en étant le principal Etat membre qui cherche à saborder les ambitions de la Commission européenne et du Parlement. La Commission Européenne, soutenue par le Parlement, souhaite rendre contraignant l’objectif d’efficacité énergétique du paquet « climat énergie ». Une nouvelle directive prévoit l’adoption d’outils concrets, telle la réduction obligatoire des volumes pour les énergéticiens, l’obligation de rénover annuellement 3% du des bâtiments publics, etc… Or, par différents artifices et des arguments fallacieux, la France cherche à vider le texte de sa substance, au point de mettre en danger le processus de discussion. Le second enjeu porte sur le fonds européen FEDER – fonds européen de développement régional – La Commission européenne propose le fléchage de 20% du prochain budget vers l’efficacité énergétique, ce qui est une proposition indispensable pour que l’Union Européenne atteigne ses objectifs. Plusieurs Etats membres, en tête desquels la France, ne veulent pas en entendre parler. Pour Europe Écologie – les Verts, la position des négociateurs français à Bruxelles sur l’efficacité énergétique est inadmissible. Le gouvernement français devrait impérativement faire adopter par son administration une position conforme aux engagements souscrits par la France lors du Grenelle et de l’adoption du paquet Climat-Energie. EELV se désespère que sur un tel sujet d’intérêt général, le tandem Fillon-Sarkozy saborde le navire avant de le quitter. « 

 » Le C.A.L.M.E. (Centre d’Action et de Libération des Malades Ethyliques) de Cabris a besoin de vous ! Je signe le soutiens et signe la pétition nationale !  » Dr André MINETTO

Site de __[L’ASSOCIATION DE SOUTIEN|http://ascalmecabris.com/joomla/|fr]__ Site du __[CALME|http://www.calme.fr/|fr]__ __[SOUTIEN FINANCIER|http://ascalmecabris.com/joomla/soutien/soucription/77-appel-dons|fr]__ __[LA PETITION|http://www.calme.fr/|fr]__  » Le C.A.L.M.E. (Centre d’Action et de Libération des Malades Ethyliques) de Cabris est un établissement médico-psychologique (agréé et conventionné avec la Sécurité Sociale et les mutuelles, et, certifié par la Haute Autorité de Santé) fondé en 1981 dans les Alpes-Maritimes dans le but de soigner des patients dépendants de l’alcool (avec souvent d’autres addictions associées) au moyen de cures de 29 jours. Le C.A.L.M.E. n’est pas une association à but non lucratif, ni une œuvre philanthropique, ni une organisation humanitaire, pourtant il tient un peu de tout cela. C’est pourquoi la Société perdrait beaucoup à la disparition de l’établissement de Cabris – disparition prévisible sans un solide soutien. __LE C.A.L.M.E. de CABRIS EST EN DANGER.__ L’organisation administrativo-économique qui régit les établissements de santé n’a pas prévu son existence telle quelle dans ses classifications, et sa tarification n’est donc pas adaptée. S’y ajoute l’absence de valorisation d’une qualité des soins pourtant reconnue par toutes les certifications. __POURTANT le C.A.L.M.E. EST UNE ENTITÉ UNIQUE__ :
Continue reading

Rassemblement du 1er mai à Nice à partir de 10h au théâtre de verdure … et les photos d’EELV

((/images/EELV 1 er mai 2012 .jpg)) ((/images/EELV 2 1 er mai 2012 .jpg)) DERNIERE MINUTE du 1er mai : Un rassemblement réussi, bon enfant où étaient réunis dans la bonne humeur et la solidarité un très grand nombre de Niçois ! Et ni trop de soleil, ni de pluie : un régal !! **************************** Cette année, nous devons être réunis pour cette année de changement. Nous comptons naturellement sur votre présence à tous ! COMMUNIQUE  » Pour un premier mai , journée de solidarité internationale du monde du travail, contre les politiques d’austérité et la spéculation financière, pour une autre répartition des richesses , l’intersyndicales 06 organise un rassemblement à partir de 10h au théâtre de verdure à Nice La manifestation partira vers 10h 30 remontera la promenade des anglais jusqu’au Negresco puis reviendra par la rive sud , pour rejoindre Jean jaurès; nous nous arrêterons symboliquement devant le vice consulat d’Espagne pour exprimer notre solidarité avec les peuples victimes de la politique d’austérité et et nous nous diperserons place Garibaldi; ce qui permettra aux manifestants qui le désirent d’aller se rassembler devant le consulat grec à 12h30 à l’appel du Collectif pour un Audit Citoyen. « 

« Se rassembler pour un vrai changement » tract du 1er mai 2012 d’EELV ( Europe Ecologie Les Verts )

((/agora/images/EELV logo définitif – copie.jpg))  » __RÉUSSIR LE 1ER MAI DU CHANGEMENT__ Alors que l’UMP et le Front National essaient de récupérer le 1er Mai, nous voulons en faire la fête du rassemblement pour le changement. Ils défendent la haine et l’exclusion, nous revendiquons la liberté et la solidarité. __LE “VRAI TRAVAIL” C’EST “CHÔMER PLUS ET GAGNER MO__INS” Le bilan de Nicolas Sarkozy, c’est plus de chômeurs et moins de revenus pour les plus démunis. La droite transforme les victimes en coupables. Elle ne lutte pas contre le chômage, elle lutte contre les chômeurs. __L’AUSTÉRITÉ N’EST PAS UNE FATALITÉ__ Partout en Europe les crises sévissent. Face à cette situation, soit nous nous laisserons imposer l’austérité, soit la France et l’Europe décideront de prendre le chemin de la solidarité et de la transition écologique de l’économie. __RASSEMBLÉS LE 6 MAI DANS LES URNES__ Les écologistes sont mobilisés pour en finir avec la politique de la droite. On ne doit pas seulement changer de président, mais donner un nouveau départ à notre pays. Nous avons voté pour Eva Joly le 22 Avril. Pas une voix écologiste ne doit manquer à François Hollande le 6 Mai. __FACE À LA CRISE ÉCOLOGIQUE, ÉCONOMIQUE ET SOCIALE, LES ÉCOLOGISTES PROPOSENT DES SOLUTIONS POUR UN VRAI CHANGEMENT:__
Continue reading

 » Le 6 mai je vote François HOLLANDE !  » Dr André MINETTO candidat EELV – Partit Occitan aux cantonales en 2011, à Nice Est, Conseiller Fédéral EELV, Membre du Conseil Communal Consultatif de Nice

((/images/Hollande affiche 2ème tour 2012.jpg)) Le 6 mai rassemblement de la Gauche, des Écologistes et de tous les autres Démocrates et Républicains pour tourner enfin la page et repartir en avant ! %%% Au lieu de :%%% – regarder dans le rétroviseur, %%% – diviser gravement les Français, %%% – aggraver la chute vers une paupérisation scandaleuse de notre population,%%% – faire que un quart des jeunes sont au chômage et que les trois quarts restant aient un travail précaire à 80%, %%% – de laisser de plus en plus de salariés de plus de 50 ans au chômage, %%% – de mettre notre industrie en berne ( GM a sauvé Peugeot 4 ans après avoir failli être en faillite aux USA ! ), – de laisser couler notre balance extérieure de plus en plus déficitaires à cause de trop d’importation ( pétrole, produits plus fabriqués en France, image de marque de produits allemands ou autres … etc ) – faire une géopostratégie dangereuse ( vente de procédés nucléaires à des dictatures en Méditerranée, en Asie … par exemple ), %%% – de favoriser les multinationales au dépends des PME notamment mais aussi de notre écolomie locale, de noptre santé, de notre vie quotidienne … ,%%% – se ficher de l’écologie ( « L’écologie ça commence à bien faire » ) alors qu’une écrasante majorité de citoyens sont conscients des enjeux et des risques, %%% – saborder les énergies renouvelables, donc d’endetter encore plus le pays pour importer les matières premières à grand frais et avec une dépendance accrue vis à vis des producteurs ( uranium, gaz, pétrole … ), – stigmatiser l’Etranger quel qu’il soit, – laisser se répandre l’insécurité et de cultiver le sentiment d’insécurité, %%% – ne rien faire d’efficace dans le domaine Santé – Environnement … etc, etc Pour toutes ces raisons … et bien d’autres encore, le 6 mai je vote François HOLLANDE !  » __Dr André MINETTO__ __Conseiller Fédéral national d’EELV__ __Membre de la Coordination des Délégués EELV des Alpes Maritimes__%%% __Délégué EELV Nice – Est__ __Membre du  » Comité des outils numériques  » de EELV__%%% __Membre de la Commission Nationale  » Partage 2.0 ( Libertés numériques )  » de EELV__ « %%% __Membre de la Commission Nationale  » Santé  » de EELV__ __candidat EELV / Partit Occitan aux cantonales à Nice Est en 2011 ( 1ère circonscription )__ __candidat CAP21 / MoDem aux cantonales à Nice Centre Est en 2008 ( 1ère circonscription )__ __Membre du Conseil Communal Consultatif de Nice__

CIVILIZATION INTERNATIONAL en mai sur Radio Chalom Nitsan avec le Magazine d’Information Géostratégique du Dr André MINETTO : M. Tobias BUETOW sur les violences collectives et les génocides

((/images/LOGO CIVILIZATION INTERNATIONAL.jpg)) %%% Devise de CIVILIZATION INTERNATIONAL : __ »Unir nos espérances et respecter nos différences pour servir un idéal commun de paix et de respect mutuel »__ Le Magazine d’Information Géostratégique d’André Minetto, est diffusé le 1er et 3ème mardi du mois à 10h30 sur RCN Radio Chalom Nitsan : sur FM 89.3 ( __attention changement d’horaire__ ).%%% Pour écouter l’émission après la diffusion : [http://www.radiochalomnitsan.com/index.php?option=com_content&view=article&id=196:civilization-international&catid=58:emissions&Itemid=119|http://www.radiochalomnitsan.com/index.php?option=com_content&view=article&id=196:civilization-international&catid=58:emissions&Itemid=119|fr] Invité de mai : __mardi 1 mai 2012__ : violence collective, génocides passés et présents __mardi 15 mai__ : comment prévenir cette violence collective et les génocides ? __Tobias BUETOW__ a étudié les sciences politiques et l’histoire contemporaine à Berlin, Hamburg et Sarajevo. En 2010 il a rejoint l’IE·EI, comme lecteur du DAAD. Il a travaillé en Israël (Yad VaShem, Jerusalem), en Bosnie-Herzégovine (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Sarajevo) et en Allemagne (Musée historique allemand, Fondation Schwarzkopf Jeune Europe). Il travaille sur la violence collective et les conflits ethniques, ainsi que sur l’intégration européenne des Balkans occidentaux. Depuis 2007 il est membre du conseil de direction de la Fondation Schwarzkopf. Ses publications : « Ein KZ in der Nachbarschaft » (2003) et « After the Wars. The Western Balkans facing the European Union » (Ed., 2009). __Institut Européen · European Institute ( IE·EI )__ L’ Institut Européen • European Institute (IE•EI) propose des programmes de hautes études en construction européenne et relations internationales. Il est un département du CIFE, établissement d’enseignement supérieur privé enregistré auprès de l’Académie de Nice. Les programmes de l’IE•EI existent depuis plus de 40 ans. Pendant de nombreuses années, ils ont été gérés par l’Institut Européen des Hautes Etudes Internationales (IEHEI). Plus de 1800 étudiants, originaires de plus de 90 états, ont complété ces programmes. Ils travaillent maintenant dans les institutions européennes, des organisations internationales, des organisations non-gouvernementales, des universités, des administrations et des entreprises. L’IE•EI est lié conventionnellement à différentes universités, notamment en Allemagne, en Italie, en Turquie et en Europe Centrale et Orientale.

Communiqué des élus EELV membres de CLI (commissions locales d’information ) « En France, tirons toutes les conséquences de la catastrophe de Fukushima »

 » Alors que la vérité se fait jour à Fukushima, les élus EELV interpellent l’Autorité de Sureté Nucléaire Les élus Europe Ecologie les Verts membres de commissions locales d’information (CLI) des installations nucléaires françaises dénoncent les silences des autorités japonaises sur le déroulé de la catastrophe de Fukushima et ses conséquences. Pour autant, les informations déjà vérifiées suffisent à dresser un bilan environnemental et sanitaire dramatique pour les populations. En France, ce bilan constitue un argument supplémentaire pour engager immédiatement une transition énergétique permettant la sortie du nucléaire, mais aussi un renforcement majeur de la sécurité des installations existantes dont l’arrêt et le démantèlement se dérouleront sur plusieurs décennies. Que s’est-il vraiment passé à Fukushima ? Aujourd’hui, non seulement les réacteurs ne sont toujours pas sous contrôle et continuent à dégager des composants fortement radioactifs, mais il apparaît que la population a été gravement désinformée. Plus de 500 000 personnes vivent dans des zones fortement contaminées. La ville de Fukushima située à 60 kilomètres de la centrale n’a pas été évacuée. Pourtant les doses de radioactivité que reçoivent les habitants sont telles que les conséquences sur leur santé sont certaines. Quelques jours après l’accident, une première estimation pour la seule zone de Fukushima calculait déjà un risque de plus de 400 000 cancers supplémentaires 1. %%% Plus grave, plusieurs scientifiques reconnus apportent des éléments qui pourraient remettre en cause certaines explications données par les autorités japonaises et reprises par leurs homologues américains et français : – Des retombées d’uranium et de plutonium 238 ont été mesurées à des distances de 45 kilomètres des réacteurs de Fukushima ; a priori ces retombées ne peuvent résulter que d’une réaction de « criticité instantanée », désintégration radioactive et explosion d’assemblages d’un cœur de réacteur et/ou de combustibles stockés en piscine 2. %%% – La piscine de stockage du combustible située dans le réacteur n°4, qui contenait un cœur de MOX récemment déchargé et 200 tonnes de combustible nucléaire, n’aurait pas été le siège d’une « explosion d’hydrogène », mais d’un incendie avec excursion nucléaire. %%% Ces informations ont été développées, témoignages et documents à l’appui, dans le documentaire « Enquête sur une super-catastrophe nucléaire » (NDR/Arte) diffusé le mardi 6 mars 20123. Les scientifiques interviewés prennent cette hypothèse d’explosions résultant de réactions de criticité comme probable. Elle entrainerait des conséquences beaucoup plus graves que celles déjà constatées. Aujourd’hui, c’est une part très importante du territoire japonais qui est contaminé en « tache de léopard », notamment parce que les particules de type Cesium 134 et 137 sont très volatiles. Les premières séries de mesures validées scientifiquement tendent à confirmer cette pollution radioactive très étendue4. Des mesures indépendantes ont montré que des légumes issus de champs cultivés à plusieurs centaines de kilomètres de la centrale sont contaminés. Chaque jour, les 35 millions d’habitants de l’agglomération de Tokyo doivent consommer des aliments potentiellement contaminés et non contrôlés, sauf à exclure tous produits japonais… L’IRSN, dans le rapport de M. Thierry CHARLES (CEA-IRSN) du 28 février 2012 avance avec précaution, (sans citer les sources qui ne sont en fait que celles de TEPCO), que les piscines des réacteurs n°3 et n°4 seraient en « état a priori correct (ruptures de gaines ?) ». L’interrogation de l’IRSN est bien la preuve de son incertitude sur l’état de ces piscines5. De même, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) n’a pas apporté de preuve qu’il n’y ait eu que des « explosions d’hydrogène ». Le documentaire d’Arte est resté sans aucun commentaire de la part de l’ASN, de l’IRSN, et bien sûr d’AREVA fournisseur du MOX de Fukushima. Si elles se vérifient, ces informations changeraient la nature de l’accident de Fukushima. Les faits avancés sont suffisamment graves pour qu’ils exigent des explications sur l’état des connaissances de l’ASN sur les scénarios des explosions de Fukushima et les retombées de plutonium. Raymond Avrillier, militant écologiste spécialiste du nucléaire, avait déjà demandé à l’ASN début avril 2011 de fournir les informations sur les scénarios de criticité instantanée, en particulier des réacteurs 3 et piscine 4, sans réponse à ce jour. Les élus écologistes membres des Commissions locales d’Information (CLI) auprès des installations nucléaires françaises demandent à l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) de faire rapidement la lumière sur ces scénarios en lien avec les autorités japonaises. S’ils se confirmaient, ce serait une grave mise en cause des autorités japonaises mais aussi d’AREVA, très présent à Fukushima. %%% Ainsi, la catastrophe de Fukushima commence à apparaitre comme une « super-catastrophe » d’une technologie et d’un système dont la réalité et les conséquences dramatiques continuent à être cachées par le lobby nucléaire. La gestion de la catastrophe s’est clairement révélée défaillante6. Et aujourd’hui, le vaste plan de décontamination des sols annoncé par le gouvernement japonais apparaît jour après jour comme une mascarade : il faudrait des dizaines d’années pour dépolluer les 30millions de m3 de terre et de matériaux contaminés sans solution pérenne de traitement et de stockage 7. En France, tirons toutes les conséquences de la catastrophe de Fukushima Nous demandons une nouvelle approche des questions relevant de la sureté nucléaire des installations françaises. Dès à présent, deux points doivent-être totalement revus : – Il n’est plus possible de limiter les plans d’intervention et les exercices de sureté aux seuls périmètres des Plans Particuliers d’Intervention (PPI) de quelques kilomètres autour des centrales. Après la catastrophe de Tchernobyl, celle de Fukushima vient nous rappeler que la dispersion d’éléments radioactifs n’a pas de frontière. Il est aujourd’hui urgent d’élargir les périmètres des PPI et de travailler sur des scénarios incluant l’éventualité d’évacuation complète des plus grandes agglomérations françaises comme celle de Lyon (à 30 kilomètres de la centrale du Bugey) ou de Bordeaux (à 40 kilomètres de la centrale du Blayais). – Il n’est plus possible de travailler sur des scénarios seulement techniques liés principalement aux risques naturels : il faut intégrer le facteur humain. Dans les scénarios d’accidents majeurs étudiés par l’ASN, ce facteur humain n’est pas suffisamment pris en compte ni dans les causes possibles (défaillance humaine, risque terroriste, …) ni dans la gestion de crise (c’est-à-dire dans les capacités d’intervention en environnement très dégradé). __Les simulations et exercices de sécurité sont totalement insuffisants. Pour se rapprocher d’une situation réelle d’accident, ils doivent changer de nature et d’ampleur : les intervenants extérieurs comme les pompiers ou la gendarmerie ne doivent, par exemple, pas être systématiquement prévenus, …__ A Fukushima, nous savons déjà que les centaines d’intervenants au moment de l’accident ainsi que les 3 000 liquidateurs actuels ont été, et sont encore, exposés à de très fortes radiations, avec des conséquences certaines sur leur santé. Qui en France sera prêt à ce sacrifice en cas d’accident nucléaire ? Après les catastrophes de Tchernobyl, Three Mile Island et Fukushima, la transition énergétique, la sortie progressive du nucléaire et la sécurisation des installations jusqu’à leur démantèlement définitif, deviennent un impératif de civilisation.  » Les élus Europe Ecologie les Verts membres de CLI auprès des installations nucléaires françaises. 1 %%% http://www.next- up.org/pdf/Chris_Busby_Radiation_Fukushima_et_cancers_417000_cas_prevus_2061_zone_contaminee_200km.pdf 2 %%% Publication dans la revue de référence scientifique Nature, décembre 2011 3 %%% Documentaire d’ARTE du 6 mars 2012 « Enquête sur une supercatastrophe nucléaire » : http://videos.arte.tv/fr/videos/enquete_sur_une_supercatastrophe_nucleaire-6439122.html 4 %%% http://www.lemonde.fr/japon/article/2012/02/28/un-an-apres-fukushima-la-contamination-est-chronique-et- perenne_1649553_1492975.html 5 %%% Présentation de de Thierry Charles, Directeur général adjoint chargé de la sûreté des installations et des systèmes nucléaires à l’IRSN, lors du point presse du 28 février 2012 à Paris : http://www.irsn.fr/FR/base_de_connaissances/Installations_nucleaires/La_surete_Nucleaire/Les-accidents- nucleaires/accident-fukushima-2011/fukushima-1-an/Pages/1-surete.aspx?dId=c08bb96e-cf42-4798-a34b- f647bdd05dea&dwId=ff994e1f-9e94-41b6-ac38-4877daa3b796 6 %%% http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20111202trib000668489/fukushima-tepco-n-a-pas-eu-de- plan-de-gestion-d-accident-.html 7 %%% http://www.sciencesetavenir.fr/crise-nucleaire-au-japon/20120307.OBS3181/a-fukushima-une-decontamination-a- marche-forcee.html

Eva JOLY :  » Je veux vous dire mille fois merci « 

((/images/Eva Joly Sans Tricher.jpg)) Photo : son livre  » Sans tricher  »  » Chère amie, cher ami, Le temps du bilan de cette campagne viendra et nous devrons le tirer de manière approfondie. Mais d’ores et déjà, je veux vous dire mille fois merci. Je voudrais que mes mots puissent parler à chacun pour vous remercier individuellement. L’écologie n’est pas une cause facile à défendre par temps de crise, avec en plus le vent mauvais de la calomnie et du mensonge. Je n’étais peut être pas non plus une candidate facile. Et pourtant vous avez défendu les deux avec courage et opiniâtreté. Je sais que le score n’est pas à la hauteur de nos espérances. Mais je vous invite a garder la tête haute. Quand on défend la cause de la planète, il n’y a pas de honte à avoir. Le temps viendra, j’en suis sûre, où les électeurs et les électrices se tourneront vers nous pour changer de destin. Alors merci à vous, et dès demain, continuons le combat. __Premier combat, la mobilisation pour la défaite de Nicolas Sarkozy.__ C’est une ardente obligation que de débarrasser notre démocratie d’un pouvoir exagérément tourné vers la défense des intérêts privés, un pouvoir qui n’a que faire des règles, un pouvoir qui n’a eu de cesse de diviser les Français. Chacune et chacun d’entre vous doit prendre toute sa place dans la mobilisation des quinze prochains jours. Je veux que les écologistes soient les fers de lance de la lutte pour le changement. __Deuxième combat, les élections législatives.__ C’est un combat essentiel pour l’avenir de notre pays. Prenez-y toute votre part. Les écologistes doivent être présents en force dans la prochaine Assemblée pour peser sur la prochaine législature. Alors, nous devons aller chercher chaque voix. Je serai présente à vos côtés dans cette bataille. Débarrassés de la contrainte du vote utile, beaucoup d’électeurs chercheront à signifier à François Hollande quelles sont leurs priorités. A nous de tout faire pour que l’écologie y figure. __Troisième combat, le débat au sein de la majorité pour qu’émerge une nouvelle donne politique__. Je souhaite que ce soit une confrontation honnête et sérieuse basée non pas sur le rapport de force brut, mais sur la conception que l’on doit avoir d’une dynamique de transformation sociale : le PS ne réussira pas seul, sans partenaire d’une part, et surtout sans la mobilisation de la société pour construire le changement. Là encore, les écologistes devront être, aux côtés du mouvement social, la partie dynamique de la future majorité, à l’écoute des Françaises et des Français, mobilisés dans les mouvements associatifs ou syndicaux. Je vous appelle à vous mobiliser pour réussir le troisième tour écologique, qui ne manquera pas de se produire parce que personne ne peut faire l’impasse sur le réchauffement climatique, la sortie du nucléaire ou la lutte pour la biodiversité. __La France a besoin de l’écologie, et L’écologie a besoin de vous. Alors, haut les cœurs, au boulot les écolos !__ __Vive l’écologie, vive la République, vive la France !__ « 

Communiqué du POc ( Partit Occitan ) :  » François Hollande, sans illusions … « 

((/agora/images/Partit Occitan – copie.jpg)) Rappelons que le POc soutenait Eva JOLY. 25 d’abriau de 2012  » Le premier tour des présidentielles a finalement mobilisé plus que prévu, et ce, malgré une campagne électorale dont le contenu n’a pas passionné et qui a évité certains vrais sujets : crise financière, Europe, etc. Le premier enseignement du scrutin est le désir de changement à la tête de l’état. Jamais les électeurs n’avaient autant manifesté le rejet de la politique d’un président sortant : près de 3 personnes sur 4 condamnant la politique de Nicolas Sarkozy. Le candidat sortant, lesté par 5 années de mandat qui parlaient plus que des promesses, a cristallisé contre lui toutes les oppositions. Le deuxième enseignement concerne la montée du populisme. Le score de Marine Le Pen est alarmant. Il résulte de la politique clivante et stigmatisante menée par le gouvernement sortant et témoigne aussi d’un profond désaveu du monde politique par les citoyens. Malgré la qualité du programme d’Eva Joly, de sa campagne, seuls 2,5% des votants ont adhéré à la transition écologique. Nous le regrettons. Quand certains partis se sont retrouvés sur la nostalgie d’un état fort et protecteur, garant de la grandeur française et gardien sourcilleux de ses frontières, Eva Joly a su proposer un modèle démocratique pour la république, ouvert sur l’autonomie des régions et le fédéralisme européen, respectant les différences et impliquant les citoyens, dans lequel nous nous retrouvions. Le Partit Occitan salue sa détermination durant sa campagne. Pour le second tour, le Partit Occitan appelle à déposer dans l’urne un bulletin François Hollande. Même si nous ne nous faisons pas d’illusions sur le programme qui sera mis en œuvre, c’est aujourd’hui l’unique possibilité d’initier un véritable changement.  » Contact-presse : Guilhem LATRUBESSE 06 24 70 78 57

Communiqué du MEI ( Mouvement Ecologiste Indépendant ), associé à EELV ( Europe Ecologie Les Verts ), pour ces élections Présidentielles

__Je rappelle que le MEI a participé à la primaire de l’Écologie pour l’élection présidentielle de 2012, et qu’il soutenait Eva JOLY. __%%% __En janvier 2012, j’ai voté, en Conseil Fédéral d’EELV, pour un accord avec ce parti pour les élections Législatives. Accord qui a ainsi été accepté par une majorité de Conseillers Fédéraux.__ Le communiqué du MEI :  » Le résultat d’Eva Joly prolonge l’étiage du vote écologiste à l’élection présidentielle amorcé en 2007 et, d’une certaine manière, dès 1995. La responsabilité principale n’en incombe que partiellement à la candidate : à aucun moment, les défis écologiques du XXIe siècle n’ont été placés au cœur du débat, à aucun moment les difficultés financières et économiques de l’Europe n’ont été reliées aux difficultés d’approvisionnement en énergie, à aucun moment la menace du réchauffement climatique, le décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique, la faiblesse des stock alimentaires ou l’effondrement de la biodiversité n’ont trouvé leur juste place dans le discours. En raison de cette absence, une partie de l’électorat n’a pas vu d’écologiste dans cette élection. Les écologistes doivent affirmer leur identité, apprendre à ne pas être des supplétifs mais des partenaires respectés. Le Mouvement Ecologiste Indépendant a défini des conditions en termes de projet pour un éventuel soutien à un candidat de second tour. L’électorat écologiste ne répond pas aux consignes de vote : il votera pour celui qui lui donne de bonnes raisons de le faire. En conséquence, nous proposons à nos partenaires d’Europe Ecologie-Les Verts de préciser ensemble et dans les meilleurs délais les moyens de donner un nouveau souffle à l’écologie politique et de rassembler nos concitoyens autour de l’urgence écologique.  » ((/images/MEI Logo .jpg))

 » Un pas de plus vers le rejet d’ACTA  » par Sandrine BELIER, députée européenne Europe Ecologie Les Verts qui sera à Nice ce samedi pour l’action anti ACTA (accord international qui ne profite qu’à quelques multinationales)

Le __[BLOG|http://sandrinebelier.wordpress.com/|fr]__ de Sandrine. __Notre députée européenne devrait venir à Nice ce samedi lors de notre manifestation anti ACTA.__  » A l’issue d’une audition sur ACTA ce matin au Parlement européen, le rapporteur de la Commission parlementaire Commerce International David Martin a annoncé que les conclusions de son rapport seraient favorables à un rejet du traité anticontrefaçon par le Parlement européen. Cette déclaration est une très bonne nouvelle et rejoint enfin celle portée depuis le début par les Verts européens et la société civile. ACTA fait en effet non seulement peser de lourdes inquiétudes sur les libertés publiques et Internet, l’accès aux médicaments ou encore la libre utilisation des semences, mais il ne règle en rien les mutations profondes auxquelles doit s’adapter le secteur culturel dans un monde de plus en plus numérisé. S’opposer à ACTA n’est pas qu’une simple question juridique. Elle est avant tout politique. Pas plus qu’Hadopi ACTA ne résoud les difficultés financières auxquelles sont confrontés les artistes. %%% Ce qu’il nous faut aujourd’hui est une réforme profonde de nos modèles économiques et d’accès aux savoirs comme les Verts s’y sont encore engagés ce matin lors d’une autre audition sur la réforme des sociétés de collecte et de gestion de droits qui doivent par exemple gagner en transparence et favoriser une meilleure redistribution des revenus culturels vers les artistes. Notre devoir est aujourd’hui double : faire définitivement barrage à ACTA et enfin apporter de véritables solutions justes et équilibrées aux questions posées par les mutations technologiques auxquels font aujourd’hui face nombre de secteurs économiques. %%% __Et ceci non pas, comme le voudrait ACTA, au seul profit de quelques grandes firmes multinationales, mais bien du plus grand nombre, comme l’impose le mandat de chaque élu.__ « 

NON à ACTA (accord international qui ne profite qu’à quelques multinationales) : manifestation à Nice le samedi 28 avril place MASSÉNA à 14h organisée par les Anonymous

((/images/ACTA Manif Avril 2012.jpg))  » __En tant que membre de la Commission Nationale Partage 2.0 ( Libertés numériques ), et membre du Conseil Fédéral d’Europe Ecologie Les Verts, je soutiens bien évidemment cette longue action sur toute sa durée et jusqu’à sa victoire finale !__  » Dr André MINETTO __Attention, place MASSÉNA cette fois-ci !__ COMMUNIQUE  » /!\ Appel à la mobilisation mondiale pour défendre la liberté d’internet. /!\ ACTA (Accord Commercial Anti Contrefaçon), un accord qui menace la liberté d’internet. Cet accord vise officiellement à protéger la propriété intellectuelle au niveau international. Jusque là tout va bien.. Mais le terme de « propriété intellectuelle » est volontairement flou. Il peut désigner des marques, idées ou informations. ACTA devrait donc s’attaquer à l’imitation de quelque chose soumis au droit d’auteur. Il suffira d’échanger une information copyrightée pour voir son accès internet supprimé et écoper de poursuites judiciaires. Afin de vérifier que vous n’échangez aucun contenu soumis au droit d’auteur, ACTA va renforcer la surveillance. Les fournisseurs d’accès à internet devront vérifier toutes les données envoyées et reçues sur votre ordinateur. Il suffira de citer un article de presse dans un email ou d’envoyer un extrait de musique pour être pris la main dans le sac. Les informations seront alors envoyées à leur auteur et vous pourrez écoper à leur demande d’une amende ou d’une peine de prison. L’accord ne profite qu’à une fraction d’industriels tels que les compagnies RIAA et MPAA (associations interprofessionnelles qui défendent les intérêts de l’industrie du disque et du cinéma). ACTA est la conséquence de leurs actions de lobbying auprès des gouvernements. A nouveau la démocratie est bafouée et ce sont des accords liberticides pour internet qui pourraient nous être imposés par des personnes non élues. Cette censure pourrait de plus permettre de supprimer des informations gênantes comme c’est déjà le cas dans certains pays où l’on bloque l’accès à certains contenus, mots clés ou sites internet. La seule solution, c’est la mobilisation de toutes et tous dans les rassemblements prévus le samedi 24 Mars pour dire non aux : – __semences copyrightées__%%% – __interdictions des médicaments génériques__%%% – __censure d’internet__%%% – __restriction de la liberté d’expression__%%% – __surveillance totale de toutes nos activités en ligne__%%% – __perte de libertés et droits civiques__%%% – __perte de connexion internet pour ceux qui enfreindraient les nouvelles règles__ « %%%

Du jeudi 26 au dimanche 29 avril 2012 Tchernobyl, Fukushima : plus jamais ça ! Après la mobilisation historique du 11 mars, poursuivons notre action ! Le 28 : Mouans Sartoux à 11h et Nice à 14h

Appel 2012 Participez aux journées d’actions internationales pour la sortie du nucléaire !

A Mouans Sartoux :

Attac organise avec Citoyen, EELV, Greenpeace, réseau Sortir du Nucléaire, Maison du Commerce Équitable une chaine humaine contre le nucléaire le samedi 28 avril (de 11h à 12h) sur le boulevard urbain à Mouans Sartoux à partir du rond point des droits de l’enfant devant la Strada.
Cette action s’inscrit dans le cadre de la semaine internationale d’actions pour commémorer la catastrophe de Tchernobyl. Il vous est demandé de venir à 11h avec son gilet jaune et un masque (pour ceux qui n’en ont pas, en pièce jointe, vous trouverez un modèle très facile à faire.
C’est une manifestation silencieuse sans distribution de tract: les panneaux et les masques parleront d’eux même. 2 banderoles de 3m*0,5m  » Non au Nucléaire » offertes par la mairie de Mouans seront placées aux deux extrémités du boulevard urbain.

A Nice :

Et à 15h à Nice Greenpeace organise une manifestation en détournant le symbole chinois des singes de la sagesse pour traduire l’irresponsabilité des candidats qui ne veulent pas :
– voir le risque nucléaire en face,
– entendre les leçons de Fukushima.
– dire la vérité.
Les militants du groupe local de Greenpeace et les personnes mobilisées se rassemblent et s’assoient par terre devant une grande banderole.
Chacun se cache les oreilles, ou les yeux : c’est l’attitude des candidats face à l’existence du risque et à l’urgence de fermer X centrales.

LE TRACT

 » Tchernobyl, Fukushima, plus jamais ça !

Une technologie dangereuse

Le nucléaire civil et militaire peut provoquer des dommages irréparables à l’environnement sur des zones entières et pour des milliers d’années. La catastrophe de Tchernobyl, d’après une publication de l’Académie des Sciences de New-York, a fait près d’un million de morts. Celle de Fukushima, toujours en cours, risque de provoquer le même désastre. En France, le Président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire n’exclut plus la possibilité d’un accident majeur.

Très cher nucléaire

Un tiers des 58 réacteurs français a déjà atteint 30 ans. Ce vieillissement entraînera une multiplication des risques dans les années à venir. Pour y faire face, il faudrait investir plus de 3,7 milliards d’euros par an dans les travaux de sûreté ! Quant au réacteur EPR, c’est un gouffre financier.

Une pollution constante

Même en fonctionnement « régulier », toutes les installations nucléaires sont autorisées à rejeter des particules radioactives qui portent gravement atteinte à la santé des travailleurs et des riverains. Plusieurs études officielles allemandes et françaises font état d’un excès de leucémies infantiles autour des centrales. Dans les pays où le minerai est extrait, les mines d’uranium polluent les sols, les eaux et l’air. Il n’existe pas de solution pour la gestion des déchets radioactifs produits par la filière nucléaire, dont certains resteront dangereux pendant des millions d’années.

L’adoption immédiate d’un plan de sortie du nucléaire devrait s’imposer comme une évidence !

Sortir du nucléaire, c’est possible !

Différents scénarios le prouvent : grâce à un plan ambitieux d’économies d’énergie et au développement des énergies renouvelables, et avec un recours modéré au gaz, il est tout à fait possible de sortir rapidement du nucléaire, sans revenir à la bougie. C’est avant tout une question de volonté politique !

Sortir du nucléaire, une décision créatrice d’emplois

La rénovation écologique, la construction de bâtiments peu consommateurs et le développement des énergies renouvelables peuvent créer des centaines de milliers d’emplois, non délocalisables et répartis sur tout le territoire. En Allemagne, en dix ans, 370 000 emplois ont été créés dans les énergies renouvelables !

Pourquoi pas en France ? Qu’attendons-nous ?

Sortir du nucléaire civil et militaire, c’est mettre fin au risque permanent de catastrophe et arrêter de produire des déchets dangereux… et assurer ainsi un avenir plus serein pour les générations futures.
En arrêtant en un an la quasi-totalité de ses centrales sans pour autant mettre un coup d’arrêt à l’activité économique, le Japon, dont 28 % de l’électricité était nucléaire, montre qu’on peut se passer rapidement d’un nombre important de réacteurs. Comme la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, la Suisse, nous pouvons sortir du nucléaire … sans attendre un accident majeur ! C’est possible, et c’est urgent !
Tel est le sens de l’appel « Nucléaire : nous voulons avoir le choix », signé par 68 organisations le 17 mars 2011.

Arrêtons dès maintenant :

• Le chantier du réacteur EPR de Flamanville et du projet de réacteur de Penly, ainsi que les projets de lignes THT qui en partiront
• La centrale de Fessenheim, mais aussi les 19 autres réacteurs qui ont atteint les 30 ans de fonctionnement.
Les cuves des réacteurs ne sont pas remplaçables, et mieux vaut investir dans les économies d’énergie et les renouvelables plutôt que d’engloutir des milliards pour rafistoler les vieilles centrales !
• La fabrication du combustible MOX et du « retraitement » des déchets à La Hague, qui pollue dangereusement l’environnement
• Les projets d’enfouissement de déchets radioactifs • Le projet ITER, à Cadarache, qui gaspille des milliards pour une expérience sur la fusion nucléaire, dangereuse et hypothétique.
• Les projets de réacteurs dits de « 4e génération »
• Les projets portés à l’étranger par l’industrie nucléaire française

Exigeons une décision politique irrévocable de sortie du nucléaire, qui se traduira par :

• L’adoption d’un scénario de sortie du nucléaire, avec un calendrier précis, en commençant par l’arrêt des 21 autres réacteurs qui approchent des 30 ans de fonctionnement et ceux situées en zones sismique ou inondable, ainsi que ceux (y compris les plus récents) montrant un fonctionnement à risques.
• Une réorientation de la politique énergétique française, avec un soutien massif aux économies d’énergies, à l’efficacité énergétique (entre autres, plan massif de rénovation des bâtiments et abandon du chauffage électrique) et aux énergies renouvelables
• La mise en place d’un véritable service public de l’énergie.

Enfin, engageons la France dans la voie du désarmement nucléaire, par l’adoption d’une convention internationale d’élimination des armes nucléaires.

1. Il s’agit des réacteurs n°2,3,4 et 5 du Bugey ; n°1,2,3 et 4 de Gravelines, n°1,2,3 et 4 de Tricastin, n°1, 2,3 et 4 de Dampierre, B1 et B2 de Saint-Laurent et n°1 du Blayais

2. À savoir les réacteurs n°2,3 et 4 du Blayais, B1, B2 et B3 de Chinon, n°1,2,3 et 4 de Cruas, n°5 et 6 de Gravelines, n° 1,2,3 et 4 de Paluel, n°1 et 2 de Flamanville, n° 1 et 2 de Saint Alban et Cattenom n° 1.

IPSN – Ne pas jeter sur la voie publique – Illustrations : © Réseau «Sortir du nucléaire» – Laurent Vanhelle – www.free-pao.fr

Rejoignez le Réseau “Sortir du nucléaire” !

Fédération de 930 groupes locaux et plus de 56 000 individus, le Réseau “Sortir du nucléaire” mène des campagnes d’information et de mobilisation. Il a pour ambition de réunir toutes les personnes qui souhaitent une décision de sortie du nucléaire en France.
Pourquoi pas vous ?
Retrouvez-nous et signez notre charte sur SORTIR DU NUCLEAIRE
Plus d’informations ? contact@sortirdunucleaire.org
Mobilisons-nous pour nous faire entendre !

En France, la majorité de la population est favorable à la sortie du nucléaire, mais les partis dominants refusent de l’admettre.

 » Mission Bienvenue Palestine empêchée avec la complicité du gouvernement français et des compagnies aériennes  » Communiqué de presse de Djamila SONZOGNI Conseillère régionale EELV

>  » Le gouvernement israélien vient une nouvelle fois de montrer au monde sa vraie nature, celle d’un Etat hors la loi, avec la complicité active des Etats occidentaux. En exigeant le refus d’embarquement dans les aéroports européens aux centaines de militants de la mission « Bienvenue Palestine » invités par des associations palestiniennes et en maltraitant et incarcérant ceux qui ont pu arriver à l’aéroport de Tel Aviv, seul point d’entrée possible pour aller en Palestine, il a démontré une fois de plus que les palestiniens vivent dans une prison à ciel ouvert de laquelle ils ne peuvent pas sortir et dans laquelle on ne peut pas entrer. > Ce qui est le plus révoltant dans cette affaire c’est la mise au pas par le gouvernement israélien des compagnies aériennes européennes qui ont interdit de vol de passagers en règle sur l’ordre de la police israélienne.%%% > Ce qui est encore plus révoltant c’est la mise au pas des gouvernements occidentaux et du gouvernement français qui obéissant au doigt et l’&oeligil au gouvernement israélien, et qui ont fait intervenir sur leur sol national leurs forces de police nationale pour empêcher des passagers de voyager et donc faire respecter les ordres du gouvernement israélien.%%% > C’est ce qui s’est passé à l’Euro Airport de Bâle, comme dans tous les aéroports d’Europe, dimanche matin.%%% > Le gouvernement israélien a annexé 78% du territoire de la Palestine depuis 64 ans, il occupe et fait le blocus des 22% restants. Maintenant la ligne de démarcation passe par tous les aéroports d’Europe.%%% > Combien de temps faudra-t-il encore pour faire cesser la barbarie israélienne envers les palestiniens et mettre hors d’état de nuire cet Etat colonial, criminel et raciste ? Le gouvernement français doit rendre des comptes et les candidats aux présidentielles et législatives doivent aussi se prononcer clairement sur cette question. %%% > La campagne de BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) doit être poursuivie et amplifiée jusqu’à ce que les Palestiniens puissent enfin bénéficier de leurs droits fondamentaux dans le respect des accords internationaux (un Etat souverain dans les frontières de 67, arrêt de la colonisation, égalité des droits pour les Palestiniens d’Israël, retour des réfugiés). » > Djamila SONZOGNI%%% > Conseillère régionale EELV%%% > Candidate aux législatives sur la 5e circonscription du Haut-Rhin%%%