Noël 2012 : bonnes fêtes à tous avec un message d’Amour et de Paix … et de bonnes résolutions pour 2013 !!

((/agora/images/Noël 2011.jpg)) Très belle affiche de 2011 … toujours d’actualité sur le fond On peut faire pareil à Nice et dans les Alpes Maritimes, où nous gaspillons et consommons toujours beaucoup. Et ceci toujours sans produire plus que 10% de la consommation, comme je le dénonçais il y a 4 ans sur ce blog et bien plus tôt ailleurs ! Un monde de non violence et sans les terribles dangers des nucléaires civils ou militaires, c’est un noble but à atteindre dans ces moments festifs en l’honneur de l’Amour, du Partage et de la Paix, non ? Et sans en faire supporter les conséquences par d’autres peuples … Pour ceux qui auraient des trous de mémoire, un coup de gueule et un rappel de notre nucléaire français « propre » et responsable. Saurons-nous transformer un jour en conte de Noël cette terrible réalité quotidienne du nucléaire français pour les peuples d’Afrique ( Niger, Gabon … ) et d’ailleurs ( Kazakhstan, Russie turcophone … ) : Un scandale à rappeler : le nucléaire, c’est sale, toxique, mortel et irresponsable sur le plan géopolitique; à fortiori dans des régions agressées sans discontinuité, depuis la période coloniale, par de multiples prédateurs.  » __Des résidus à l’air libre__  » à lire dans __[LIBERATION|http://www.liberation.fr/terre/2012/12/17/des-residus-a-l-air-libre_868360 |fr]__  » En six ans, Sherpa et la Criirad ont mis au jour les pollutions radioactives.

… En 2003, l’ONG nigérienne Aghirin’Man, affolée de voir se multiplier les maladies des travailleurs des mines d’uranium (tuberculoses, cancers du poumon et des os, leucémies), alerte la Criirad et Sherpa. Celles-ci se lancent dans un état des lieux sanitaire et environnemental. Elles réalisent que les premiers équipements de protection des mineurs ne sont apparus que quinze ans après le début de l’exploitation. … « Nous avons constaté une série de violations des règles de radioprotection, rappelle, pour la Criirad, … La Criirad déplore que le groupe nucléaire ne s’engage pas à réparer les dommages environnementaux à Arlit ( Niger ) et à Mounana ( Gabon ), ni à modifier sa gestion des déchets radioactifs. … »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *