« Fille d’immigrés espagnols, naturalisée française, il m’est difficile d’entendre sans réagir les propos particulièrement xénophobes tenus par Monsieur ESTROSI lors de l’émission d’Europe 1 » Mari-Luz HERNANDEZ-NICAISE Élue EELV

 » Fille d’immigrés espagnols, naturalisée française, il m’est difficile d’entendre sans réagir les propos particulièrement xénophobes tenus par Monsieur Estrosi lors de l’émission d’Europe 1. Oui le vote des résidents étrangers non communautaires lors des élections municipales est souhaitable pour la vie sociale et la démocratie françaises. Oui leur participation à la vie du pays est jugée positivement par une large majorité des français. Car ces personnes résident, travaillent, paient leurs impôts, élèvent leurs enfants, en un mot font vivre notre pays. Lorsqu’on est à la tête de la 5ème ville de France, que l’on préside une communauté de 46 communes, hébergeant 140 000 résidents étrangers, on ne tient pas des propos aussi insultants à leur égard. Non ces étrangers ne haïssent pas la France, ne détestent pas la laïcité (que le maire se regarde dans son miroir à ce propos), et ne refusent pas nos lois. Il est vrai qu’il y a deux ans Monsieur Estrosi avait estimé qu’il fallait choisir entre être voyou ou être français. Et c’est ce constant amalgame entre illégalité et immigration (mais pas n’importe laquelle) qui est choquant et indigne d’un élu de la République.  » Mari-Luz HERNANDEZ-NICAISE, Conseillère municipale de Nice et Conseillère Métropolitaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *