» Stéphane Hessel, le fervent anticolonialiste, est mort à 95 ans  » dans Saphir News

A lire en entier dans __[Saphir News|http://www.saphirnews.com/Stephane-Hessel-le-fervent-anticolonialiste-est-mort-a-95-ans_a16311.html|fr]__ Un grand homme s’en est allé. Stéphane Hessel est décédé à l’âge de 95 ans dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 février 2013. Stéphane Hessel, le fervent anti-colonialiste, est mort à 95 ans dans la nuit de mardi 26 au mercredi 27 février 2013. Stéphane Hessel va indéniablement manquer à l’humanité. Il est décédé à l’âge de 95 ans dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 février 2013.

Né le 20 octobre 1917 à Berlin, « l’année de la révolution soviétique », aimait-il à rappeler, dans une famille juive convertie au luthéranisme, il arrive en France en 1925. Sa mère, Helen Grund, sera le modèle de Catherine dans « Jules et Jim », l’histoire d’une femme aimée par deux amis que Truffaut portera à l’écran en s’inspirant du roman de Henri-Pierre Roché. Son père, lui, traduit Proust en allemand avec le philosophe Walter Benjamin. Naturalisé en 1937, reçu à Normale Sup en 1939, Stéphane Hessel, qui parle allemand, français et anglais, est l’incarnation de l’intellectuel européen. Il suit les cours de Merleau-Ponty, lit Sartre. Mobilisé en 1939, fait prisonnier, il s’évade et rejoint Charles de Gaulle à Londres. Envoyé en France en 1944, il est arrêté et déporté à Buchenwald, où il maquille son identité pour échapper à la mort. Il s’évade de nouveau, est rattrapé, saute d’un train, rallie les troupes américaines et arrive gare du Nord en mai 1945. Ancien résistant français ayant survécu aux camps de concentration nazis de Buchenwald et de Dora, Stéphane Hessel devient ensuite diplomate et ambassadeur à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Pour son premier poste, il est affecté en 1946 aux Nations Unies où il occupe la fonction de directeur du cabinet d’Henri Laugier, secrétaire général adjoint de l’ONU. Il fut ainsi un témoin privilégié de la rédaction et de l’adoption, en 1948, de la Déclaration universelle des droits de l’Homme à laquelle il a participé aux côtés de René Cassin,. Nommé président de l’Office national pour la promotion culturelle des immigrés, il est ensuite représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations-Unies en 1977 De 1981 à 1983, il est délégué interministériel pour les questions de coopération et d’aide au développement. Stéphane Hessel a aussi été membre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (1982-1985), membre du Haut conseil à l’intégration (1990-1994) et du Haut-Conseil de la coopération internationale (1999-2003). … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *