» Durand hausse le ton et s’en prend à certains ministres  » interview de Pascal DURAND, Secrétaire national d’EELV ( Europe Ecologie Les Verts ) dans le JDD

((/images/Nice Matin Pascal Durand sept 2012.jpg)) Photo :  » Pascal Durand face à notre rédaction se dit déterminé à « alerter François Hollande » « (Photo Frantz Bouton) interview dans Nice Matin 26 septembre 2012 A lire en entier dans le __[JDD|http://www.lejdd.fr/Politique/Actualite/Le-patron-d-Europe-Ecologie-Les-Verts-Pascal-Durand-hausse-le-ton-et-s-en-prend-a-certains-ministres-610023|fr]__  » Pascal Durand a changé de ton.

Depuis quelques jours, le patron des écolos se montre de plus en critique vis à vis du gouvernement. En plus d’une ligne économique que son parti récuse ouvertement, certains ministres, comme Arnaud Montebourg, Bernard Cazeneuve ou Delphine Batho, semblent cristalliser les mécontentements.%%% Que c’est loin! En janvier dernier, Pascal DURAND avait placé ses vœux sous le signe du « compromis ». Le mot d’ordre a visiblement vécu et la critique du gouvernement se radicalise. Premier acte dans une interview parue samedi dans Libération où le chef des écolos liste les « conservateurs » et les « réactionnaires » du gouvernement. Deuxième acte lors du Conseil fédéral des écolos où son parti demande un changement de cap. Et troisième ce mardi lors d’une conférence de presse où le successeur de Cécile Duflot a clairement prévenu : « Plus ça va avancer, plus nous allons être exigeants (…) On dit la même chose qu’avant mais on le dit plus fort. »%%% __Jusqu’ici, Jean-Vincent Placé jouait la pythie écolo déplorant une politique allant « dans le mur ».__ Le Conseil fédéral des écolos fut à peine en retrait. Inquiétude sur l’orientation économique du gouvernement qui mène à « une impasse », « politique gestionnaire à courte vue (…) nullement à la hauteur des enjeux nationaux », voilà pour le constat global qui fut dressé ce week-end. Ajoutez la fermeture de Fessenheim qui elle aussi inquiète les écolos ou la réforme des retraites pour laquelle Durand redoute « une logique d’épicier et de comptable » et le tableau du désamour se dessine à grands traits.%%% __Durand sur Batho : « Visiblement, elle ne pèse pas assez pour être entendue »__ Révélateur de ce changement de ton : l’attitude vis-à-vis de la ministre de l’Ecologie et de l’Energie Delphine Batho. Jusqu’ici la ligne des écolos était : son bilan sera la notre. D’où un large soutien et pas ou peu de critiques. « On lui a foutu une paix royale. A maintes reprises, je lui ai dit de défendre les positions écolos et qu’elle aurait notre soutien », rappelle Durand visiblement déçu. Sur les actions de groupes, Durand lui a demandé de peser pour inclure l’environnement et la santé dans le projet de loi. « Visiblement, elle ne pèse pas assez pour être entendue », regrette-t-il. Dans l’entourage d’un des deux ministres écolos, on ajoute à propos de la discrétion de Batho : « Delphine est sur des sujets extrêmement clivant au sein même du gouvernement. A court terme, sa stratégie n’est pas lisible et elle a un coût pour nous : on a l’impression que l’écologie est absente du gouvernement. Avec ses sorties, Montebourg occupe le terrain et nous fait mal », note cet écolo qui, optimiste, pense qu’à long terme le travail de Batho paiera. __ »Montebourg est le relais des positions les plus conservatrices du Medef »__%%% Apprenant une rumeur qui verrait Montebourg remplacer Batho, Durand fulmine : « Ce serait une déclaration de guerre aux écologistes. Montebourg est le relais dans le gouvernement des positions les plus conservatrices du Medef. C’est le cheval de Troie des groupes industriels moyenâgeux. » Et de poursuivre la charge : « C’est quoi son bilan? Avoir posé avec une marinière et expliqué que le diesel était l’avenir du pays? Il a redressé quoi à part son image? » __A la cible Montebourg s’ajoute désormais Bernard Cazeneuve.__ … « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *