» Tramway : la ligne 1 est arrivée à Pasteur, cap sur L’Ariane et La Trinité ?  » a lire sur Nice Premium

Nous étions un certain nombre lors de cette inauguration appartenant à différents mouvements politiques et différentes associations afin de rappeler que les capitaux alloués par l’Etat en 2002 l’était à condition que la ligne 1 arrive à La Trinité en passant par l’Ariane. %%% Une obligation donc à moins que Chrisiain ESTROSI ne rende les millions ainsi attribués … en les prenants sur ses fonds personnels ! Car il n’y a aucune raison que les Niçois soient à nouveau pénaliser par une gestion chaotique de nos impôts. Et le début de l’article de Nice Premium :  » Depuis hier, jour de son inauguration*, il est désormais possible de se rendre en tramway à Pasteur. En franchissant le Paillon le tramway apporte une bouffée d’oxygène à un quartier présentant une densité de population importante.

L’extension de la Ligne 1 s’étend donc à présent sur 450 mètres et permettra de transporter près de 5 000 voyageurs supplémentaires par jour, soit 105 000 voyageurs quotidiens sur l’ensemble de la Ligne 1 de tramway. Cette nouvelle extension permettra bientôt de relier le nouvel hôpital Pasteur II au terme de sa construction et après sa mise en service. Mais qui dit « tramway », aujourd’hui, touche un sujet délicat : En plus de la polémique toujours en cours autour de la ligne 2, un nouveau chapitre vient de s’ajouter, celui de la prolongation de la ligne 1 jusqu’à l’Ariane et La Trinité. C’est ce que sont venus rappeler au Maire de Nice les manifestants qui, brandissant des panneaux avec un florilège de slogans, se sont invités à la fête du quartier pour laquelle la municipalité avait mobilisé le comité du quartier et de nombreuses associations pour créer un scénario festif. Les protestataires ont ainsi permis à Patrick Allemand, leader de l’opposition municipale mais présent en qualité de Vice-Président de la Région, d’évoquer ce thème comme un objectif futur. Mais ont aussi provoqué une réaction animée de la part d’un Christian Estrosi fortement agité qui a renvoyé la balle en argumentant autour de l’option de la ligne régionale du train (qui de Nice, gare Thiers arrive déjà à La Trinité) à réorganiser avec arrêts et cadences urbaines. Un train qui fait office de tram ? Du jamais vu même mais il y faut toujours une première fois. L’idée est loin d’être saugrenue. Est-elle possible du point de vue technique ? Alors, après l’extension de la ligne 1 à Pasteur, dont tout le monde a souligné l’impact positif, un nouveau front va se créer concernant l’arrivé du tram à l’Ariane et la Trinité. Un dossier qui s’annonce délicat et qui va sans doute devenir de plus en plus passionnant. Les municipales approchant à grands pas, tout argument sera bon pour s’opposer et polémiquer. Est-il correct que ce soit fait sur le dos des citoyens qui ne réclament que des meilleurs équipements collectifs ? C’est une autre question. D’ailleurs, le Conseil Général dans son plan de mobilité et transports distribué à cette occasion, cite expressément cette option comme un objectif stratégique. Y aurait-il une divergence entre les deux collectivités ? Christian Estrosi , qui en a le pouvoir, au lieu d’ orienter les habitants de ces quartiers à prendre le train à défaut du tram, pourrait appliquer à soi-même sa maxime préférée  » je fais ce que je dis ». En fait, quelle utilité d’en faire l’objet d’un bras de fer politique avec son opposition mais surtout avec les habitants de ces quartiers qui ont bien des droits ? Et on ne pourrait pas commencer par un trajet jusqu’à l’Arianne pour arriver dans un deuxième temps à La Trinité, déjà desservie ( même si pas au mieux), par le train ? Si Emmanuel Kant disait  » l’homme est ce qu’il fait », Christian Estrosi , après être devenu keynesien par son action économique, pourrait ainsi se retrouver kantien dans son action comportementale. Keynes, Kant quels nobles inspirateurs… Qui dit mieux ? « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *