» Pour une écologie politique à la pointe des combats sociaux et sociétaux  » motion de fond proposée par Esther BENBASSA, sénatrice, et signée par le Dr André MINETTO

EELV est en pleine période de Congrès, régional décentralisé dans chaque région il y a 8 jours et Congrès national à la fin de cette semaine. Cela afin de renouveler les instances nationales et régionales à travers différentes tendances.
Mais le travail de fond continue. Voici une motion ponctuelle votée, et que j’ai soutenue et signée car elle correspond à une partie du combat politique, sociétal et social que je mène depuis des décennies :

2 passages centraux :

« C’est une seule et même société que nous voulons changer : celle qui pollue, exploite et discrimine. C’est la même course au profit sans limite et la même exaltation de la compétitivité qui produisent le chômage, ruinent la santé des humains, abrègent leurs jours et détruisent leur cadre de vie. »

« Planète viable, nature protégée, biodiversité assurée, air respirable, nourriture saine, eau pure, économie non productiviste, tout cela n’est souhaitable que parce que – et n’est possible que si – l’humain reste au coeur d’une vision de la société qui se construit sur la justice, l’égalité des droits, la non-discrimination, le respect de chacunE. »

La totalité du texte :

 » L’écologie politique a de multiples facettes. Parce que l’environnement, le social et l’humain sont inséparables. Planète viable, nature protégée, biodiversité assurée, air respirable, nourriture saine, eau pure, économie non productiviste, tout cela n’est souhaitable que parce que – et n’est possible que si – l’humain reste au coeur d’une vision de la société qui se construit sur la justice, l’égalité des droits, la non-discrimination, le respect de chacunE.

La pauvreté, la précarité, l’injustice sociale, les discriminations, le non-respect des droits humains n’entrent pas moins que d’autres des fléaux écologiques en conflit flagrant avec nos principes. Défendre les fondamentaux de l’écologie, c’est aussi défendre des fondamentaux sociaux et sociétaux.

C’est une seule et même société que nous voulons changer : celle qui pollue, exploite et discrimine. C’est la même course au profit sans limite et la même exaltation de la compétitivité qui produisent le chômage, ruinent la santé des humains, abrègent leurs jours et détruisent leur cadre de vie. Ces maux sont interdépendants et l’écologie politique doit pleinement remplir ce rôle crucial qui lui échoit.

Aucune participation gouvernementale, aucun engagement parlementaire, aucune charge dans quelque instance de décision politique que ce soit, ne devrait nous détourner de l’action à mener sur ces terrains.

Contre les discriminations

En dépit de la promesse électorale du candidat François Hollande, les étrangers non-communautaires n’ont toujours pas le droit de vote et d’éligibilité aux élections locales. EELV s’engage à se battre par tous les moyens pour que ce droit devienne enfin et sans délai une réalité.

Les enfants et petits-enfants de ces étrangers, parce qu’ils sont simplement des Français comme les autres, doivent aussi voir leurs droits garantis, au même titre que leurs concitoyens. Vont-ils indéfiniment continuer à habiter des ghettos, à fréquenter les écoles de ces ghettos et à finir chômeurs dans ces ghettos? Encourager localement la création d’entreprises, stimuler l’accès aux grandes écoles et à l’université, améliorer le réseau de transports en commun, rénover et humaniser l’habitat, voilà des combats écologistes prioritaires.

EELV s’engage aussi à lutter contre le contrôle au faciès dont sont victimes les jeunes de ces quartiers et en faveur de la délivrance d’un récépissé à chaque contrôle, autant pour restaurer des liens de confiance entre la population et la police, que pour enrayer la multiplication des contrôles abusifs et de fait inefficaces. EELV s’engage à combattre les discriminations dont souffrent ces jeunes des quartiers.

EELV s’engage d’un même mouvement à combattre toutes les formes de discrimination, de l’handiphobie à l’âgisme, sans hiérarchie aucune.

Contre tous les racismes

EELV s’engage à s’opposer par tous les moyens à l’islamophobie, au racisme, à l’antisémitisme et à la xénophobie, quelle que soit leur origine et à empêcher qu’ils ne comblent, chez certains, l’absence de tout programme politique crédible.

Les Roms sont aujourd’hui devenus les nouvelles cibles de la haine. Ils sont devenus, sous la gauche, ce qu’ont été, dans le passé, sous d’autres pouvoirs, les juifs dans les années 30, les Algériens dans les années 60-70, les musulmans il y a peu. Il n’existe pas de peuples non intégrables. Seulement des peuples non accueillants. Si les frictions avec les populations locales sont bien réelles, il convient de chercher à les réduire plutôt qu’à les exacerber. C’est l’intégration des Roms à notre société et non leur exclusion qui le permettra. EELV s’engage à travailler avec les associations pour défendre les droits des Roms.

EELV s’engage aussi pour la suppression du livret de circulation des gens du voyage qui sont eux, de surcroît, français, et pour le respect de leurs droits de citoyens.

Immigration, égalité femmes-hommes, droits LGBT

EELV s’engage aux côtés des sans-papiers pour un plus grand respect de leurs droits et un assouplissement immédiat des critères de régularisation. Les conditions d’accueil des demandeurs d’asile doivent être améliorées, la France doit redevenir terre d’accueil. EELV appelle à une réforme sans délai et sans compromission du CESEDA.

EELV s’engage pour l’égalité femmes-hommes à tous les niveaux de la société.

EELV s’engage auprès des LGBT dans leurs luttes et se battra pour le changement de la mention du sexe à l’état civil des trans et pour que le dossier de la PMA pour les couples de lesbiennes ne soit pas enterré.

Ouvrir les débats sociétaux de demain

EELV s’engage à ouvrir le débat sur des questions sociétales comme la légalisation contrôlée du cannabis, la condition des personnes prostituées, la pédagogie du civisme sur internet, etc. Parce que nous, militants  EELV, avons le devoir d’affronter également les questions difficiles, qui parfois nous divisent, et ce sans tabou. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *