LETTRE OUVERTE aux élus sur la ligne Nissa-Tenda du Comité franco-italien pour la défense et le développement de la ligne Nissa-Cuneo-Ventimiglia

1535660_1385305151725446_17357322_n« à l’attention de :

MM. les Maires de Tende, La Brigue, Fontan, Saorge, Breil-sur-Roya, Sospel, l’Escarène, Peille, Peillon, Drap, La Trinité, M. le Député-Maire de Nice

Copie à :

M. le Député-Maire de Menton, M. Le Président du Conseil général des alpes-Maritimes, MM. les Conseillers généraux des cantons traversés par la ligne Nice-Tende

Monsieur le Maire,

Notre Comité de défense, en partenariat avec d’autres associations, œuvre pour la sauvegarde et le développement de la ligne ferroviaire Nice-Tende-Cuneo/Ventimiglia.
Vous n’êtes pas sans connaître la situation catastrophique de cette ligne, en particulier depuis les 14 et 15 décembre 2013, situation encore aggravée ces dernières semaines avec l’annonce officielle le 7 février de l’interruption totale de circulation des trains Nice-Tende, due à l’éboulement au niveau de Bon Voyage, ainsi qu’au manque de rames TER…
La SNCF n’assure plus décemment sa mission de délégation de service public de desserte des usagers.

Dans cette période critique, nous sollicitons toutes les bonnes volontés politiques, associatives, syndicales, et individuelles, afin d’engager et de poursuivre toute forme d’action qui vise à redonner à cette ligne toutes les perspectives pérennes qu’elle mérite. Celles-ci avaient pourtant été actées par la Directive Territoriale d’Aménagement des Alpes-Maritimes, engagée sous la responsabilité de l’Etat et des collectivités territoriales en 2003.
Bien que bon nombre d’élus aient manifesté leur intérêt et envoyé de multiples courriers aux décideurs, force est de constater que, bien au contraire, la situation ne cesse de se dégrader.
C’est pourquoi il est indispensable que les élus s’investissent plus encore, initient et soutiennent des actions plus marquantes et visibles qui donneraient le sentiment aux administrés et aux usagers d’être pris en compte.
Aussi, nous vous proposons :
– de relayer la diffusion d’informations, par tous les moyens dont dispose une commune (affichage, mails, tracts, etc.), sur les dangers de fermeture qu’encourt la ligne, et sur les actions prévues en faveur de celle-ci ;
– de mettre en place une ou plusieurs grandes banderoles au-dessus de la route et aux abords des gares afin d’attirer l’attention d’un maximum de personnes ; tous les villages traversés par la ligne en France et en Italie pourraient arborer cette même banderole, dont le coût pourrait être pris en charge par les communes (ordre de prix : une banderole de 4 m x 1,5 m coûterait environ 60 €, à partir de 5 banderoles). Le texte pourrait reprendre l’un des messages qui figurent sur les badges ou les autocollants faits par le Comité, « Nice-Tende-Cuneo-Ventimilia ligne en danger », ou « che viva la Cuneo-Nizza », initié par le « Comitato ferrovie di Cuneo », avec qui nous avons créé le « Comité franco-italien pour la sauvegarde et le développement de la ligne », le 15 décembre 2013.
– de participer, vous et les conseillers municipaux, avec vos écharpes d’élus, aux rassemblements et manifestations futures, en France comme en Italie.
Nous vous remercions de l’attention que vous vous porterez à nos propositions dans le but d’unifier et renforcer toutes les bonnes volontés pour le bien commun de notre ligne de vie Nice-Tende-Cuneo/Ventimiglia.
Toutes propositions et initiatives sont bienvenues.

Avec nos sincères salutations,  »


Comité pour la sauvegarde et le développement
Nice-Tende en train

Comité franco-italien
pour la défense et le développement
de la ligne Nice-Cuneo-Ventimiglia
http://nice-cuneo-ventimiglia.blogspot.it/2014/02/lettre-ouverte-aux-elus-sur-la-ligne.html

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *