« Particules fines : Lutter contre la pollution pour préserver notre santé  » communiqué de presse … valable aussi à Nice, une des villes les plus polluées d’Europe – Il faut arrêter « de subventionner l’industrie du diesel ! « 

 IMG_0014-1024x682

> Communiqué à retrouver sur karimadelli.com

Mardi 11 mars 2014, trois ONG écologistes vont porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui.

« Respire », « Rassemblement pour la planète » et « Ecologie sans frontière » souhaitent ainsi pointer du doigt les responsabilités de chacun face aux trop nombreux pics de pollution aux particules fines.

L’eurorégion Nord-Ouest (composée de la Picardie, des Haute et Basse Normandie et du Nord-Pas-de-Calais) a été particulièrement touchée par des épisodes de pollution ce week-end : vendredi déjà, le seuil d’information aux particules fines avait été atteint en Nord-Pas de Calais et dans l’Oise. Dimanche, c’est la Haute-Normandie qui était concernée par le pic de pollution. Enfin, comment ne pas évoquer la région Ile-de-France où l’alerte rouge a été déclenchée dès vendredi et se poursuit encore aujourd’hui ?

Les candidats EELV aux élections européennes rappellent que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avait dès juin 2012 classé les particules fines dans la catégorie « cancérigène certain ». En octobre dernier, c’est même la pollution de l’air extérieur qui avait été placée dans la même rubrique.

Pour François Veillerette, conseiller régional EELV : « La pollution aux particules fines représente en France 42 000 morts par an d’après le rapport ‘Clean Air for Europe’ mené par la Commission Européenne. Les élu-e-s doivent prendre leur responsabilité en agissant sur tous les leviers visant à réduire les émissions. Les mesures d’urgence ne suffisent plus, il faut une action forte des parlementaires et des gouvernements, au niveau national et européen, pour résoudre ce véritable problème de santé publique ».

Pour Karima Delli, eurodéputée« il faut impérativement que la France arrête de subventionner l’industrie du diesel aujourd’hui. C’est pour nous une niche fiscale anti-écologique qui représente un coût important pour les finances publiques et des conséquences extrêmement graves pour la santé des habitants. La taxation du diesel représente un manque à gagner de plusieurs milliards d’euros, qui pourrait être investis dans des investissements d’avenir comme la mobilité durable, la lutte contre la précarité énergétique ou des politiques ambitieuses de santé-environnement. Je rappelle par ailleurs que la France est actuellement en contentieux européen pour non respect des seuils d’exposition aux particules fines : elle encourt de très lourdes pénalités financières si elle ne se met pas rapidement en conformité avec la réglementation européenne ».

Les candidats EELV aux élections européennes sur la circonscription Nord-Ouest soutiennent donc ces 3 associations et rappellent que les leviers existent pour faire avancer la transition écologique, seule politique efficace pour une meilleure gestion sanitaire, économique et environnementale. »

Karima Delli, Eurodéputée,

François Veillerette, Vice-Président Environnement-Santé à la Région Picardie

Véronique Moinet, candidate Haute-Normandie

Emmanuel Cau, Vice-Président Environnement à la région Nord-Pas de Calais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *