José Bové, eurodéputé écologiste sur la Commission européenne : ce changement au mode de scrutin est  » une ébauche d’élection démocratique d’un exécutif jusqu’ici technocratique « 

A lire en entier dans Le Point

http://www.lepoint.fr/politique/eelv-nous-sommes-dans-la-majorite-presidentielle-08-04-2014-1811239_20.php

 » …

Bové : « Le chef de l’Etat n’a pas de politique environnementale »

« Le chef de l’Etat, depuis 21 mois, n’a pas de politique environnementale. La meilleure preuve, c’est qu’on en est au quatrième ministre », a-t-il dit.

Les Verts ont rassemblé plusieurs centaines de personnes à la salle de spectacle du Bikini à Ramonville sur le thème « donnons vie à l’Europe ».

Avant ce meeting des têtes de listes françaises avec la militante allemande Ska Keller, qui se présente en tandem avec José Bové pour prendre la tête de la Commission européenne, José Bové a estimé que ce changement au mode de scrutin était « une ébauche d’élection démocratique d’un exécutif jusqu’ici technocratique ».

« Notre première tâche est de convaincre les Français d’aller voter le 25 mai  » a-t-il souligné, rappelant que « l’Europe fait rêver » ceux qui comme sur la place Maïdan de Kiev « sont morts parce qu’ils croyaient dans nos valeurs ».

Pour Emmanuelle Cosse « le danger premier de ces élections est une abstention très forte, liée précisément aux difficultés des responsables politiques à parler d’Europe ».

Face au « second danger, le vote d’extrême-droite », José Bové s’est dit convaincu que la campagne, « va permettre de démonter un discours approximatif basé sur des peurs, qui ne correspond en rien aux besoins des Français ».

« On ne peut pas mentir aux Français en racontant n’importe quoi sur l’euro, sur l’enfermement de la France: si c’était cela, Airbus n’aurait jamais existé, et les particules fines, elles ne s’arrêtent pas à la frontière française, comme le nuage de Tchernobyl ».

« La réponse aux crises passe par l’Europe pas par des murs toujours plus hauts » « a-t-il ajouté.

José Bové a réaffirmé son souhait que les Ecologistes soient nettement au dessus des 10% des voix : « 10% + x et que ce 10+x permette d’être dans les trois premiers du scrutin ». EELV avait obtenu un grand succès en 2009 avec environ 16% des suffrages en France. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *