Résultats des élections Européennes 2014 : le paysage politique français en décomposition avec un retour vers les heures noires de son passé

Résultats européens 751 députés dont  :

PPE  221

S & D (PS) 190

ADLE (CENTRISTES) 59

CRE (conservateurs et réformistes européen)s 55

VERTS/ ALE 52

GUE/NGL (Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique) 45

EFD (Europe libertés démocratie) 32

Non Inscrits 41

Autres 56

Cela donne pour les Eurosceptiques ( extrême droite, droite anglaise et autres ) : 140

Tout groupe politique doit être constitué de 25 députés d’au moins 7 États membres.

France : 57% d’abstention et le F Haine en tête

Pour la France, voter pour une élection qui va orienter l’avenir de l’Europe en votant contre la politique franco-française croissantiste et ultra- libérale, « sarkozyenne », de François Hollande, et ses résultats contestables, ou en votant pour sanctionner les difficultés quotidiennes qui s’aggravent en France, écrasée par les conséquences mondiales de l’étau des prédateurs ultra-libéraux qui se ressérent, c’est déjà un non sens. Remarquons la réaction plus sensée en Grèce,  Italie, Portugal notamment où les électeurs ont voté pour les forces de Gauche afin de bâtir une politique sociale européenne.

En France, voter en plus en premier pour le parti d’extrême droite le plus archaïque, rétrograde et nostalgique d’une période colonialiste ou fasciste et haineuse de notre histoire est vraiment stupide et contre productif : un parti qui se trompe de cible. Ce n’est pas l’étranger, lui aussi victime des prédateurs financiers et économiques, on le voit encore à nouveau aujourd’hui avec les travailleurs détachés et avant hier avec les travailleurs maghrébins importés pour un travail à la chaine dangereux et épuisant, ou sur des chantiers sans aucune sécurité.

Enfin, croire dans les « recettes » pourries et moyenâgeuses du F HAine pour nous sortir des différentes crises que nous subissons montre le manque de maturité politique d’un peuple dont certains dirigeants présomptueux voudraient donner des leçons dans tous les domaines, et notamment démocratique ou sociétal, à nos voisins Latins, Germaniques, Celtes, Arabes, Grecs, Turcs, Slaves et autres est très naïf.

Cela affaiblit un peu plus la France, ex pilier de l’Union Européenne avec l’Allemagne, dans la gestion de l’Union Européenne qui évoluera en dehors des gesticulations internes des élu-e-s d’extrême droite, leur poids européen, insignifiant ne changeant rien, et surtout pas ce que ces électeurs voulaient : un grand changement dans leur vie quotidienne et en premier lieu une inflexion de la politique ultra-libérale qui génère chômage, paupérisation, insécurité dans la vie quotidienne et forte dégradation de la qualité de vie. N’oublions pas que cette politique a été  lancée et enracinée durablement par le couple européen Sarkozy – Merckel.  … et est poursuivie en France par François Hollande.

Conséquence, l’UMP et le PS seront très secoués par ces résultats

Dans notre Euro-région, une satisfaction quand même : Michèle Rivasi est réélue.

 

20140521PHT47822_original

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *