Plaine du Var : Le cri du coeur pour la sauvegarde de la Plaine, de ses habitants et de l’eau samedi 5 juillet 2014 – ACTE II

cri du coeur acte 2 affiche

 » LE SAMEDI 5 JUILLET, NOUS VOUS INVITONS A VENIR VOUS RENSEIGNER SUR VOS DROITS ET SUR LES RECOURS JURIDIQUES DE LA PLAINE DU VAR :

 -LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE (DUP) et LES CESSIBILITÉS de la voie de 40m, et sa possible annulation en appel.

 -L’ IRRÉGULARITÉ DU PROJET « OIN, ECOVALLEE » DANS SA TOTALITÉ et sa possible annulation en cours européenne.

-L EXPULSION DE FAMILLES NIÇOISES, LA SPOLIATION DE TERRITOIRE AU PROFIT DE PROMOTEURS, LA POLLUTION IRRÉVERSIBLE DE NOTRE TERRITOIRE.

NON !

LE DESTIN DE LA PLAINE ET DES NIÇOIS N’EST PAS SCELLE, CONTRAIREMENT A CE QU ON VEUT FAIRE CROIRE.

Suite a la réponse de la métropole ordonnant, via le juge des expropriation, une demande d’expulsion immédiate, une deuxième journée et concerts de soutien est organisée pour récolter des fonds et informer les citoyens Niçois de la situation de cette vieille famille de 85 ans native de la plaine du Var, ainsi que pour la sauvegarde de nos terres agricoles vitales et de notre eau.

Une faille juridique sur l’étude d’impact socio-économique du projet de 400millions d’€ a été décelée.;

La saisine démontrant l’absence d’étude d’impact globale a été reçue par la commission européenne et est à l’étude.

Le Cabinet d’étude, employé par la mairie, démontre que non seulement le projet n’est absolument pas VIABLE financièrement pour les Niçois, mais qu’en plus, ni le cout des expropriations, ni le cout du Tramway publicité ne sont pas inclut dans cette étude, or, cela fait une différence de 400 MILLIONS d’ € minimum!

Il démontre également de graves problèmes de sécurité, circulation, pollution et cout d’entretien.

Notre plaine du Var, réserve de Vie pour les Niçois, est en passe d’être bétonnée sous le silence des médias locaux et les méthodes employées sont semblables à des techniques mafieuses.
Ici, ce n’est pas 2000 hectares qui sont menacés (NDDL), c’est 10 000!!!

Si l’eau de la nappe phréatique de la plaine du Var est polluée par imperméabilisation des sols et sur urbanisation, l’avenir du Comté de Nice et de ses habitants en serait irrémédiablement compromis.

PAS D EAU POTABLE = PAS DE VIE

Cette initiative est 100% citoyenne, solidaire et apolitique.

Tous les bénéfices de cette journée serviront à payer les avocats et éventuellement une étude géologique démontrant qu’il y a des risques majeurs de liquéfaction des sols en cas de faible secousse sismique.

Une 40 aine d’artistes d’aqui se sont mobilisées pour la première, et d’autres viennent désormais de Paris, St Raphaël, Toulouse, Avignon, Marseille… pour la deuxième.

Stands, Boissons, nourriture sur place.

Le prix d’entrée est de 10 € avec une boisson offerte.

Nous remercions chaleureusement tous les participants du premier festival « le Cri du Coeur ».

Une participation de 2 € (aussi reversée avec le reste des bénéfices) est comptabilisée en préinscription à l’association des jardins partagés. Si vous désirez avoir une parcelle, bénéficier de cours de jardinage ou de permaculture, venir chercher vos légumes a la Ferme de Colomars, défendre votre terrain, ou créer votre association de Jardins Partagés, nous vous invitons a vous inscrire ou renseigner à terrasegurana@gmail.com

Une bonne journée à tous et n’oubliez pas de faire passer le message sur vos réseaux. Les citoyens ont le droit d’être informés.

Pour ceux qui veulent participer a la journée en tant que bénévole ou même donner un coup de main à la préparation, leur présence sera appréciée.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *