« Israël choisit le Hamas contre l’Etat palestinien » Par Leila Seurat Docteure en science politique et membre du think tank «Noria Research»

 La politique du pire ou comment utiliser et relancer la mécanique de la haine alors que USA et UE reconnaissait le gouvernement palestinien d’union… l’inverse de ce qu’il fut faire !

Un article très important à lire.

Voici le début de l’article à lire en entier dans « Le Monde Idées » :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/07/22/israel-choisit-le-hamas-contre-l-etat-palestinien_4461299_3232.html

Israël choisit le Hamas contre l’Etat palestinien

LE MONDE |  • Mis à jour le  |Par Leila Seurat (Docteure en science politique et membre du think tank «Noria Research»)

Abonnez-vous
à partir de 1 € Réagir ClasserPartager facebook twitter google + linkedin pinterest
L'opération "Bordure protectrice" de l'armée israélienne a été lancée il y a désormais deux semaines.

« Bordure protectrice », l’opération engagée par les autorités israéliennes depuis maintenant deux semaines confirme leur stratégie adoptée après leur retrait unilatéral de la bande de Gaza en 2005 : contourner la question de la création d’un Etat palestinien en encourageant l’édification d’une entité autonome dans la bande de Gaza.

La réaction du gouvernement de Benyamin Nétanyahou face à la dernière entreprise de réconciliation entre le Fatah et le Hamas en avril en est une parfaite illustration. La formation d’un nouveau cabinet au début du mois de juin, même s’il ne comportait aucun ministre affilié au Hamas, a en effet provoqué la colère des Israéliens. Ce mécontentement a été porté à son comble après la reconnaissance, inédite, de ce gouvernement par l’Union européenne et les Etats-Unis.

Le processus de réconciliation s’est rapidement trouvé court-circuité par plusieurs mesures israéliennes : refus de permettre aux ministres résidant à Gaza de se rendre à Ramallah pour prêter serment, refus de laisser les forces de sécurité de la présidence palestinienne se déployer à la frontière entre Gaza et l’Egypte, refus d’autoriser le versement par Mahmoud Abbas du salaire des fonctionnaires de la bande de Gaza qui ne sont pas affiliés au Fatah.

Lire aussi le point de vue du président du CRIF : Refusons la mécanique de la haine

ULTIME RECOURS POUR SORTIR DE L’IMPASSE

L’opération « Bordure protectrice » doit ainsi se lire comme une réponse à la toute récente tentative de rapprochement interpa…  »

L’accès à la totalité de l’article est protégé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *