Courrier adressé à Monsieur Alain Philip le18/7/14 au sujet du patrimoine arboré de Nice, notamment de celui des sites du chantier du tram

Courrier adressé à Monsieur Alain Philip le 18 juillet 2014 ( sans réponse à ce jour ) :

« A Monsieur Alain PHILIP                                                                            Nice le 18/7/14
Directeur Général des Services Techniques de la Métropole NICE COTE D’AZUR
Monsieur le Directeur Général,
Par la présente nous souhaitons réagir aux propos qui sont rapportés dans l’article de Nice-Matin en date du 16 07 signé par Madame Véronique Mars.
S’il est positif d’obtenir des informations dans le cadre d’un chantier qui concerne l’ensemble de la population et les riverains, un certain nombre d’éléments semblent sujets à caution dans cet article :
– Vous affirmez que l’été est la période la plus propice à une transplantation, mais cela n’est vrai que pour les palmiers. De très nombreux arbres doivent au contraire l’être en période froide. Nous traversons de plus une période qui s’apparente à de la canicule.
– Vous soulignez la modification du projet initial pour sauvegarder un magnifique magnolia grandifolia. Pour autant, l’article concerné ne présente aucun plan et personne ne sait exactement où et sur quelle largeur est prévue la bouche du métram. Permettez-nous de nous interroger sur l’impérieuse nécessité d’une création d’une telle envergure juste à l’emplacement d’un jardin public. La Ville de Nice en manque déjà au regard de sa population et ce sont deux jardins publics qui vont au moins partiellement faire les frais de l’opération…
– Afin de sauver cet arbre, il est impératif de ne pas toucher aux racines qui sont apparemment très étendues et même visibles à l’oeil nu sur le sol. Un périmètre de sécurité doit donc être défini.
– Vous parlez d’arbres déracinés puis replantés… Il est absolument impossible de réussir une telle opération sans extraire l’arbre avec une motte de terre de taille suffisante basée sur la hauteur du sujet et la largeur de son feuillage. Une telle opération est coûteuse et doit normalement être précédée d’un cernage, ce qui n’est pas le cas.

– Vous parlez d’arbres en fin de vie : après vérification il n’existe que des sujets de belle taille et sains sur les squares Durandy ( comprenant notamment un grand arbre magnifique à conserver dans ce square refait récemment ) et Alsace Lorraine ainsi qu’à Grosso. Nous rappelons que le temps d’un arbre n’est pas le temps humain, que les gènes des arbres ne sont pas doués  de sénescence contrairement aux nôtres et que si les arbres meurent c’est de maladie ou surtout par abattage comme nous le voyons hélas trop souvent.

Nous vous prions donc de bien vouloir identifier tous les arbres concernés par cette opération et de créer les conditions techniques  nécessaires à leur survie.
Nous gardons en mémoire l’opération de la rue Ségurane où des arbres taillés en période de montée de sève et avec juste leur souche devaient être replantés…
Nous rappelons que ces grands arbres sont un patrimoine irremplaçable et que les sujets replantés n’atteindront ni leur taille ni leur beauté atout majeur pour la Ville de Nice.
Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions, Monsieur le Directeur Général, d’agréer nos respectueuses salutations.
Jeanine COSTAMAGNA  06……….
Comité de quartier Saint Roch
André MINETTO  06………..
Nice Ecolo-Démocrate
Josiane PASTOREL
Comité de quartier Victor Hugo »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *