« Pollution aux particules fines : une solution débattue ce soir au Sénat » Communiqué EELV

 

Lettre d'information EELV

COMMUNIQUÉ

Le Sénat examinera ce soir, dans le cadre de l’espace réservé du groupe écologiste (« niche parlementaire ») une proposition de loi d’Aline Archimbaud, sénatrice écologiste de Seine-Saint-Denis, visant à intégrer la pollution aux particules fines dans le bonus-malus automobile.

Pour Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV : « Ce combat de longue date des écologistes rencontre aujourd’hui un écho dans les différentes formations politiques. Il n’y a plus de débat sur le fait que les gaz d’échappement des moteurs diesel sont des cancérigènes certains. Ce ne sont plus seulement les écologistes qui le disent, c’est dorénavant l’Organisation Mondiale de la Santé. Ne pas agir contre les particules fines est donc irresponsable. »

Pour Julien Bayou, porte-parole : « Les particules fines provoquent des pathologies pulmonaires, comme l’asthme et la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO). Et au-delà de la question de santé publique, c’est une technologie qui est actuellement sous perfusion des deniers publics, vu que le prix à la pompe est une niche fiscale payée par les contribuables. »

Pour Sandrine Rousseau, porte-parole : « Les nouveaux diesel seraient moins polluants. Le problème est que ceux qui déterminent ces critères sont financés par les constructeurs. Il y a là un problème d’indépendance de l’expertise patent que propose de résoudre cette proposition de loi. »

Europe Ecologie Les Verts appelle les parlementaires de tous bords et tous partis à soutenir et défendre cette proposition de loi qui profitera à la santé de chacune et chacun, ne nuira en rien à l’emploi mais incitera en revanche les constructeurs à investir davantage dans la recherche et le développement de technologies plus propres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *