Archives mensuelles : avril 2015

Migrants morts en Méditerranée: Nice Marche silencieuse mardi 28 avril à 18h

11130317_10206205765765145_4015253078944504109_o« Indifférents ? Plus jamais !
Depuis de trop nombreuses années, des dizaines de milliers de migrants fuient la guerre et les persécutions dans leurs pays et meurent en mer en tentant de rejoindre l’Europe, qui ferme ses portes.
Afin que l’Union Européenne fasse enfin cesser cette tragédie et protège les droits fondamentaux de ces hommes, de ces femmes, de ces enfants, nous appelons Mardi 28 avril à 18h à une marche silencieuse qui partira de la Place Masséna à Nice (angle rue Gioffredo) pour aller jusqu’à la plage du Centenaire (face au Théâtre de Verdure), où chaque personne jettera à la mer les fleurs qu’elle aura apportées.

AdN, Amnesty International, CCFD, Cimade, COVIAM, Habitat & Citoyenneté, LDH, MRAP, Pastorale des Migrants, RESF06, Secours Catholique Caritas, SOS Racisme, UNEF…

Contacts : Teresa 06.88.16.48.78 / Jean 06.03.51.28.32″

https://www.facebook.com/events/1641618912736901/

Top marques 2015 à Monaco : photos du plus raffiné et du plus intime des salons automobiles

Voici quelques uns des stands que j’ai eu plaisir à découvrir et à photographier à Monaco.

Salon très décontracté comparé au Mondial de l’auto 2014 à Paris … surtout un samedi où il semble que toute la France s’y donne rendez-vous ce qui le transforme en équivalent piétonnier d’un point chaud d’autoroute bondée  le jour de départ de vacances scolaires. Heureusement que j’avais aussi pu le découvrir plus tranquillement un vendredi ! A Top marques, pas de problème de cet ordre !

Les marques ou préparateurs et véhicules que j’ai photographiées :

Aeromobil, voiture – avion
Aston Martin
ATS coupe GT 2500 S
BAC MC concessionnaire Jaguar Land Rover ( JLR ), un groupe qui se met à l’hybride
Bentley

BMW avec l’i8 hybride électrique-essence ( et aussi l’i3 et les véhicules hybrides )
Brabus
Clive Sutton : concessionnaire Ferrari Lamborghini, Bentley, Porsche, Rolls Royce et véhicules US
eMK6, une copie de mini moke en électrique
Ferrari
Infiniti
Lamborghini

Land Rover
Lexus, avec une très bonne gamme hybride électrique-essence comme Toyota, pionnier en la matière
Lotus (Monaco Motors)

Mac Laren
Maserati
Mazzanti Evantra 701 cv
McLaren
Mercedes qui se met à l’hybride hybride électrique-essence petit à petit
MC Automobiles moteur : une Alfa Roméo au GNV
Nimrod

Porsche, avec une excellente gamme très complète hybride électrique-essence ( ou à travers des préparateurs pas forcément en hybride )  ou électrique ( 918 )

Radical

Rolls Royce
Tesla, étasunienne électrique ( voir mes essais dans un autre article )
Toroidion, une finlandaise électrique de 1Mw ( 1341 cv ) en projet
Zenvo, une danoise de 1104 cv et 1430 Nm

 

IMG_2306 - copie 2 IMG_2347 - copie 2 IMG_0692 - copie 2 IMG_2323 - copie 2 IMG_2295 - copie 2 IMG_0702 - copie 2 IMG_0728 - copie 2 IMG_2307 - copie 2 IMG_2279 - copie 2 IMG_2337 - copie 2 IMG_0723 - copie 2 IMG_2301 - copie 2 IMG_2316 - copie 2 IMG_2285 - copie 2 IMG_2312 - copie 2 IMG_2274 - copie 2 IMG_2308 - copie 2 IMG_2256 - copie 2 IMG_0683 - copie 2 IMG_0712 - copie 2 IMG_4061 - copie 2 IMG_2251 - copie 2 IMG_2356 - copie 2 IMG_4059 - copie 2 IMG_2351 - copie 2 IMG_2350 - copie 2

Top marques 2015 à Monaco : essai de la Tesla model S P85D, supercar électrique US par le Dr André Minetto

IMG_1706 - copieSamedi 18 avril 2015, j’ai eu le plaisir d’essayer  à nouveau un modèle de la gamme Tesla. La Tesla model S P85D et fois-ci, à l’invitation de Tesla Motors, dans le cadre de Top marques 2015, le grand salon des supercars à Monaco. J’en ai aussi profité pour visiter ce superbe salon automobile.

Essai précédent du model S

IMG_1685 - copie

J’avais déjà apprécié le model S 85D, 2ème modèle produit par Tesla (  Tesla roadster en premier ). Ici, une énorme berline 5 portes, et rarissimes, 7 places, mais en configuration 428 cv,  et qui atteint 100 km/h en moins de 4,6 s. Que j’ai donc essayé il y a quelques mois, toujours à Monaco et là aussi à l’invitation de Tesla Motors. Et en 2 roues motrices.

Lors de ce premier essai j’avais été subjugué par le concept même créé par Ellon Musk, le créateur de Tesla Motos en Californie ( USA ) et ses collaborateurs. A noter que c’est lui qui a  aussi créé e Bay qu’il a revendu pour financer son projet automobile. En effet, pour créer ce véhicule les concepteurs sont partis d’une page blanche et on tout créé, ou presque. Y compris l’unité de production ultramoderne et très innovante de ces véhicules. Ils sont aussi en train de construire leur propre unité de fabrication de batteries, élément essentiel de ce type d’automobile du futur. D’ailleurs, les autres marques historiques louchent sur cette aventure réussie ! Pour rappel souvenons-nous aussi de Fisker, né aussi aux USA et qui a fait faillite, emporté par son succès, mais ne pouvant pas livrer ses véhicules dans les temps il a été mis en liquidation par de clients mécontents. Fissure a-t-il droit a une seconde chance ? Mais l’avenir nous le dira. La défunte marque vient d’être ranimée et rachetée par une entreprise chinoise.

J’avais aussi apprécié le comportement du véhicule électrique, son silence bien sûr, mais roulant depuis près de deux ans en hybride ( j’ai roulé pendant 17 ans au GPL, à l’époque le moins polluant ), j’étais déjà au parfum. De même pour la non émission de polluants tout aussi divers que variés et toxiques, qui caractérise véhicules électriques et hybrides, lors de l’utilisation du moteur électrique pour ces derniers bien sûr. Et l’autonomie des Tesla étant un excellent point de cette marque, inégalé pour l’instant : de 350 à 500 km environ, selon le modèle choisi ( on peut choisir la capacité de la batterie à l’achat ), les différentes contraintes de la route et l’humeur du pilote 🙂

glass-pano-roof

J’avais aussi beaucoup apprécié que Tesla aide son client à se fournir en électricité renouvelable pour recharger son véhicule : BRAVO ! Et les unités installé par Tesla recharge gratuitement les véhicules de la marque : rien à redire là non plus, c’est un sans faute !!

Autre avantage de ce type de véhicules, un entretien à minima, n’ayant pas de moteur thermique et peu de contrainte mécanique ou de pièce subissant un usure constante et rapide; et pas d’embrayage, pas de simple batterie, un frein moteur aussi efficace que rapide …etc.  Et les batteries, coeur du système, étant très longuement garanties et bénéficiant d’un recul certain de plus de 15 ans; Là, il faute dire merci à Monsieur Toyota !! Entretien et mises à jour pouvant se faire en partie à distance, le véhicule étant relié par internet à sa maison créatrice ! Modernité totale avec son écran tactile géant regroupant toutes les commandes possibles ( et il y en a un paquet ). Ce qui en fait un I phone sur roue !

hero-01-LHD

Donc économie de carburant, économie d’entretien et économie de la planète : qui dit mieux ?

Le descriptif de Tesla Motors résume très bien la philosophie de ce véhicule non polluant :

« Le groupe motopropulseur électrique de pointe de Tesla offre des performances uniques. Contrairement au moteur à combustion interne qui comporte des centaines de pièces en mouvement, le moteur Tesla n’est composé que d’une seule pièce : le rotor. L’accélération de la Model S est donc instantanée, silencieuse et homogène. Appuyez sur l’accélérateur et en seulement 3,3 secondes, la Model S atteint 100 km/h sans hésitation et sans consommer une seule goutte de carburant. La Model S représente une avancée significative dans le secteur de l’ingénierie automobile. »

L’essai

Le premier essai et le deuxième étant assez semblable. Pas de levier de vitesse, un simple commodo au volant faisant l’affaire pour avancer ou reculer, ou mettre sur P à l’arrêt total pour stationner. Pas de pédale d’embrayage, comme les véhicules automatiques que j’utilise depuis plus de 15 ans ( et ici, pas d’embrayage ).

Avec le Model S P85D

Le D ne signifiant pas Diesel bien sûr ! Nous sommes dans un véhicule presque écolo !! Rien qui le distingue à l’extérieur de l’autre modèle. Sauf des étriers de frein rouges. Un peu plus de fantaisie n’aurait pas été de mauvais goût ! Simplement en plus 4 roues motrices, ce qui est excellent pour la sécurité et aussi non négligeable pour bien faire passer la puissance très importante de 700cv et le couple phénoménal de 930 Nm . Un véhicules de cette puissance et de ce couple est difficile à jauger en ville, ici dans Monaco. Nous avons prévu de faire un essai routier en toute sécu-rité dans la région de la concession, autour d’Aix en Provence dans quelques temps Donc A bientôt avec nos hôtes de Tesla Motors. Le tarif est de 100 700 € environ, ce qui est raisonnable pour cette puissance, ce couple sa totale polyvalence et son côté écolo.. Le premier Model S débutant à environ 60 000 €. Un modèle d’entrée de gamme moins onéreux devrait voir le jour l’an prochain après le SUV commercialisé dans quelques mois.IMG_2244 - copie 2

Securité

Le descriptif de Tesla Motors nous dit tout, ou presque :

« La Model S a été conçue à partir d’une feuille blanche pour être la plus sûre des voitures en circulation. Pari réussi, avec l’obtention de la note maximale de 5 étoiles au crash-test Euro NCAP. Le groupe motopropulseur électrique unique, situé sous l’habitacle en aluminium de la voiture, y est pour beaucoup dans ce résultat. Cet agencement unique permet d’abaisser le centre de gravité du véhicule, ce qui améliore la tenue de route et réduit les risques de tonneaux, en plus de remplacer un lourd bloc moteur par des rails en acier au bore, qui absorbent les impacts.

Les chocs latéraux sont absorbés par des longerons en aluminium renforcés par des barres en acier afin de réduire les risques de perforation, de protéger les occupants du véhicule ainsi que les batteries tout en améliorant la rigidité du toit. En cas d’accident, six airbags protègeront les occupants à l’avant et à l’arrière, et le système de batteries déconnectera automatiquement la source d’alimentation principale. Si le pire devait arriver, aucune autre voiture ne vous protègera aussi bien que la Model S. »

Tuning

Déjà tuné par Larte Design ! Photo prise samedi dernier à Top Marques 2015 à Monaco.

IMG_2291 - copie 2

Morts massives des réfugiés de la faim et de la peur en Méditerranée : trop c’est trop ! Mais rien n’a été fait pour prévenir un désastre annoncé

7777418660_un-chalutier-plein-de-migrants-en-mediterranee-illustration-1

Crédit Image : MARINA MILITARE / AFPCrédit Média : Philippe Robuchon

« L’opération Triton mise en place par l’UE est chargée de protéger les frontières européennes et ne sauve pas des vies, selon le directeur général de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). »

« MSF accuse l’UE d’être responsable de la « tragédie humanitaire » des migrants en Méditerranée »

En effet, depuis 2000 plus de 22.000 migrants sont morts en Méditerranée. Près de 1200 rien qu’en 2015.
Comme cela était prévisible, nous ne sommes qu’au début de cet exode forcé et dramatique.
La majorité vient d’Afrique et du Moyen-Orient. Fuyant des dictatures infâmes et à bout de souffle, mais soutenues par les pays européens comme l’U.E., la Russie ou les USA. Exemple, la Syrie ( premier contingent de réfugiés au monde avec près de 10 millions de réfugiés externes et internes sur 20 millions d’habitants ), ou l’Algérie. Dans ce dernier pays, 840.000 personnes ont quitté le pays sous Bouteflika.
Réfugiés fuyant aussi des décennies de destruction de l’économie, de l’agriculture, des services publics naissant :

– diktats du FMI,

– traités de libre échange,

– monocultures intensives agricoles,

– pillage des ressources par les multinationales, y compris chinoises,

– effondrement des Etats privés de moyens par une ultralibéralisation forcée et démente,

– changements climatiques dûs à la pollution et au réchauffement, avec désertifications,

– irrigations outrancières et insensée ( Lybie, Israël ),

– guerres futures pour l’eau

…etc, etc

Sans parler des problèmes politiques, des conflits laissés en pourrissement et autres douceurs.

En effet nous n’en sommes qu’au début hélas, en Méditerranée, mais aussi partout ailleurs.

Et rien n’a été fait pour prévenir ce désastre futur annoncé et prévisible depuis longtemps. Bien au contraire !!

Les extrémistes de tous poils et de tous pays ont un avenir radieux qui s’annonce.

« Loin des ambitions ministérielles, les écologistes agissent » tribune dans le JDD

http://www.lejdd.fr/Politique/Loin-des-ambitions-ministerielles-les-ecologistes-agissent-727324

TRIBUNE

« Loin des ambitions ministérielles, les écologistes agissent dans les villes, dans les régions, au parlement, pour l’intérêt des citoyens. Un texte notamment signé par les députées Eva Sas et Danielle Auroi, Thierry Brochot, président du Conseil fédéral, et Sandrine Rousseau, co-porte-parole nationale d’EELV.

Loin de la question qui occupe régulièrement les médias sur la participation ou non au gouvernement, des centaines d’élus écologistes agissent au quotidien. L’écologie réelle n’a rien à voir avec cette frénésie politicienne qui caricature et enferme les écologistes dans un débat qui n’est pas le leur. L’écologie réelle, ce sont des centaines d’actions concrètes pour lutter contre la pollution de l’air et de l’eau, pour isoler des milliers de logements et permettre aux familles de faire des économies d’énergie, pour améliorer les transports collectifs de nos concitoyens.

L’écologie réelle, c’est le plan de lutte contre la pollution de l’air à Paris, avec une aide financière à tous les professionnels qui abandonnent leur véhicule polluant pour un véhicule propre.

L’écologie réelle, c’est la fin de la publicité dans l’espace urbain à Grenoble.

L’écologie réelle, c’est une politique volontariste pour l’amélioration de la qualité l’eau en Pays de la Loire, avec plus de 1.800 opérations pour diminuer l’utilisation des pesticides dans les collectivités, restaurer les rivières et économiser les ressources en eau.

« L’écologie réelle, c’est un fonds de 10 millions d’euros pour les projets d’énergie renouvelable dans la région Rhône-Alpes »

L’écologie réelle, c’est le Pass Navigo Unique pour pouvoir se déplacer partout en Ile-de-France pour 70 euros par mois en transports collectifs, et la sortie du diesel des 9.000 bus franciliens, le plus grand réseau de France.

L’écologie réelle, c’est la carte ZOU! en région PACA qui offre à ses 170.000 détenteurs, la gratuité des transports collectifs pour les étudiants, 90% de réduction pour les personnes sans emploi et une tarification attractive pour tous afin de laisser sa voiture au garage.

L’écologie réelle, c’est l’isolation thermique de 60.000 logements en Nord-Pas-de-Calais et 20.000 emplois pérennes potentiels à terme grâce à ce programme.

L’écologie réelle, c’est un fonds de 10 millions d’euros pour les projets d’énergie renouvelable dans la région Rhône-Alpes et 15% d’économie sur les factures d’énergie de milliers de familles.

L’écologie réelle, c’est le soutien aux sept territoires ruraux d’Aquitaine engagés dans une démarche Territoires à Energie Positive, qui préparent leur autonomie énergétique et expérimentent une gestion locale de l’énergie.

L’écologie réelle, c’est, en Picardie et en Rhône-Alpes, la mise en place, pour la première fois en France, de politiques de santé environnementale régionales, pour améliorer la qualité de l’air intérieur et de l’alimentation, développer la chimie verte et sûre, et réduire des inégalités territoriales de santé.

L’écologie réelle ce sont trois régions qui lors du procès Erika, face au lobby pétrolier, s’associent et font reconnaitre, pour la mer, le préjudice écologique.

L’écologie réelle, c’est l’action des élus régionaux pour que la formation professionnelle bénéficie à ceux qui en ont le plus besoin et, en particulier, aux demandeurs d’emploi et aux personnes les moins qualifiées

L’écologie réelle, c’est faire émerger des emplois dans l’économie sociale et solidaire, les énergies renouvelables, l’aide aux personnes, etc.

«Nous travaillons chaque jour à refonder notre modèle de société autour de la transition écologique et de la solidarité»

L’écologie réelle, ce sont aussi des lois votées au Parlement comme le principe de précaution sur les ondes électromagnétiques ou la mise en place de nouveaux indicateurs de richesse pour mettre fin à l’hégémonie du PIB et repenser notre modèle de développement.

L’écologie réelle, c’est enfin et surtout le souci constant de tous les élus et militants écologistes de prendre soin de toutes celles et tous ceux qui se sentent abandonnés par les politiques publiques : chômeurs, personnes âgées, jeunes décrochés de l’école, petits artisans, commerçants et agriculteurs, habitants des territoires désertés par les services publics.

Les politiques menées jusqu’ici ont montré leur inefficacité face aux enjeux sociaux, économiques et environnementaux actuels. Cette impuissance à répondre aux attentes des citoyens est majoritairement la cause de la défiance des électeurs, qui se traduit par le niveau élevé de l’abstention et du vote protestataire.

Nous n’avons pas toutes les réponses face à la désespérance, mais nous travaillons chaque jour à refonder notre modèle de société autour de la transition écologique et de la solidarité qui seules peuvent répondre au chômage, aux difficultés des entreprises, à l’exclusion, comme au dérèglement climatique, à la pollution et à la perte de biodiversité qui compromettent l’avenir de nos enfants… Les manœuvres politiciennes ne peuvent qu’éloigner un peu plus les citoyens de leurs élus, au moment même où nous devons leur redonner confiance dans l’action publique. Le débat omniprésent sur la participation au gouvernement occulte la réalité de l’action des écologistes. Il est temps qu’enfin les obsessions ministérielles se taisent pour donner à voir ce qu’est réellement l’écologie : une action quotidienne et déterminée pour les citoyens et leur environnement. »

Signataires :

Danielle Auroi, députée, présidente de la commission Affaires Européenne
David Belliard, co-président du groupe écologiste à la mairie de Paris
Sophie Bringuy, vice-présidente de la région Pays de la Loire
Thierry Brochot, conseiller régional Picardie
Sophie Camard, co-présidente du groupe écologiste en région PACA
Emmanuel Cau, vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais
Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional Rhône-Alpes
Lucille Lheureux, adjointe au maire de Grenoble
Monique de Marco, vice-présidente de la région Aquitaine
Philippe Meirieu, vice-président de la région Rhône-Alpes
Janick Moriceau, conseillère régionale de la région Bretagne
Christophe Najdovski, adjoint au maire de Paris
Jean-Yves Petit, vice-président de la Région PACA
Sandrine Rousseau, vice-présidente de la région Nord-Pas-de-Calais
Pierre Serne, vice-président de la Région Ile-de-France
Eva Sas, députée, vice-présidente de la commission des Finances
Mounir Satouri, président du groupe écologiste à la région Ile-De-France
Djamila Sonzogni, conseillère régionale Alsace
François Veillerette, vice-président de la région Picardie

Au Court Circuit à Nice, soirée-débat le 10 avril 2015 : Film « THE LAB » de Yotam Feldman sur l’industrie militaire israélienne + apéro-dinatoire palestinien-niçois bio et équitable

Pièce jointe

« THE LAB – Du business avec du sang »

bande annonce :

http://vimeo.com/65082874

Dans « The Lab », le réalisateur Yotam Feldman dévoile l’industrie militaire israélienne et son fonctionnement, il interviewe des protagonistes majeurs du marché israélien de la sécurité.
Durant les dernières années, les exportations militaires israéliennes ont atteint le niveau sans précédent de 7 milliards de dollars par an. 20% des exportations israéliennes sont militaires ou d’ordre militaire et Israël est maintenant le quatrième plus gros exportateur de matériel militaire.

L’industrie militaro-industrielle israélienne développe et teste de nouvelles armes. Les médecins palestiniens, en soignant les victimes d’attaques israéliennes, découvrent souvent de nouvelles types de blessures.

Yotam Feldman explique :
« Je pense que le principal produit que vendent les Israéliens, en particulier au cours de la dernière décennie, c’est l’expérience … le fait que les produits ont été testés : c’est la chose essentielle que les clients viennent acheter. Ils veulent le missile qui a été tiré dans la dernière opération à Gaza, ou le fusil utilisé lors du dernier raid en Cisjordanie » …

Soirée suivie d’un apéro-dinatoire bio et équitable au prix de 7 euros
D’ores et déjà réservez votre soirée film/débat le vendredi 10 avril au Court Circuit :

soit au 06 58 72 66 30
soit eve.galliano@laposte.net