Archives mensuelles : mars 2016

EELV: « L’institut En Nour doit maintenant ouvrir : c’est un projet complet, culturel, social, éducatif, spirituel et culinaire qui participera à nous conduire vers une ville apaisée et responsable dans une situation géopolitique méditerranéenne douloureuse et complexe »

Communiqué de presse d’EELV ( Europe Ecologie les Verts )

« L’institut En Nour doit maintenant ouvrir : c’est un projet complet, culturel, social, éducatif, spirituel et culinaire qui participera à nous conduire vers une ville apaisée et responsable dans une situation géopolitique méditerranéenne douloureuse et complexe.

L’accord du Préfet va tout à fait dans ce sens.
 
Tout d’abord, ce projet est né en 2002, donc on ne peut pas dire que cela soit précipité ou prématuré ! Il correspond à une forte et ancienne demande et comble un vide décrié par tous depuis de longues années y compris avec un consensus sur le plan politique. Consensus jusqu’à une focalisation récente, injuste et dangereuse, d’un parti extrémiste sur ce thème.
 
Il n’y avait aucune raison qu’une partie de la population continue à être brimée et marginalisée sur le plan spirituel. C’est la seule partie de la population qui serait ainsi discriminée, et à laquelle serait nié un droit donné par notre Constitution, de libre expression de sa foi y compris dans des lieux de culte dignes.
 
Ce projet se concrétise enfin et ouvrira dans la Plaine du Var
Le prétexte d’une création de crèche dans cette zone, sorti très récemment de façon démagogique, s’avérait inadaptée dans un secteur de bureaux, d’entreprises et de concessions automobiles..
 
Et avec un éventuel procès qui s’annoncerait très long, est totalement déconnecté de la réalité.
 
L’accord du Préfet nous réjouit donc.
 
C’est donc pour tout cela qu’EELV a soutenu ce projet et qu’il continuera à le soutenir. »
Mme Juliette Chesnel-Leroux, Conseillère municipale EELV de Nice
Dr André Minetto, Conseiller Fédéral National EELV

« Pourquoi il faut soutenir le projet En-Nour! » Patrick Allemand Conseiller métropolitain et Conseiller municipal de Nice

« Pourquoi il faut soutenir le projet En-Nour! »

« C’est sans surprise que le commissaire enquêteur, chargé du rapport sur la DUP pour la réalisation d’une crèche rue Pontremoli, a conclu à un avis favorable.

La procédure d’instruction de la DUP ne pouvait qu’aboutir à ce résultat puisqu’il s’agit de déterminer si ce besoin est d’intérêt général. Les remarques du Commissaire enquêteur sur les fortes contraintes de bruit et de sécurité liées à la voie des 40 m pourraient faire regretter le choix de cet emplacement pour une crèche de seulement 40 places maximum par rapport au besoin de 300 places.

Toutefois je rappelle que l’avis du commissaire enquêteur n’est que consultatif et que le préfet n’est pas tenu de le suivre. S’il le suivait, il reste des voies de recours et c’est une longue bataille juridique qui s’annonce sans rapport avec l’urgence supposée du besoin de crèche. Ce qui choque dans cette affaire, c’est que la mairie a donné une autorisation de travaux, que plusieurs centaines de milliers d’euros de travaux ont été fait et que cette mosquée est prête à ouvrir. Empêcher la construction d’un lieu de culte musulman, les maires successifs ont démontré leur savoir-faire, et dans les faits, il n’y a aucune différence entre Peyrat qui préempte un local pour en faire un local à poubelle et Estrosi qui en préempte un autre pour en faire un commissariat de police municipale.

Cette fois-ci, il ne s’agit pas d’empêcher la construction, il s’agit d’empêcher une ouverture et de détruire. La symbolique n’est pas la même, elle est beaucoup plus violente. Ceux qui prendront cette décision devront y réfléchir à deux fois et bien évaluer la menace de trouble à l’ordre public qui peut en résulter.

Ce qui choque dans cette affaire, c’est qu’elle est strictement politique. D’ailleurs, le maire l’a clairement exprimé le 20 octobre 2012 : « J’utiliserai tous les moyens juridiques en ma possession et chacun sait que chaque fois que j’ai voulu m’opposer à un lieu e culte, j’ai trouvé les moyens juridiques ». C’est bien l’aveu que cette crèche n’est qu’un alibi et le fait du prince.

Or, le commissaire enquêteur a souligné une très forte mobilisation des Niçois de confession musulmane, plus de 6 000 signatures pour la mosquée et 710 dires déposés sur un total de 855, ce qui démontre une détermination et une exaspération grandissante.

Je rappelle que le rôle d’un maire n’est ni d’entraver la liberté de culte, ni de mettre un culte sous tutelle. C’est un abus de pouvoir. C’est en persistant dans cette voie de l’humiliation et en refusant une reconnaissance légitime à nos concitoyens de confession musulmane que l’on alimente l’islam des caves et des garages, la clandestinité avec au final la radicalisation des jeunes. Si aujourd’hui, la ville de Nice est celle de France qui fournit le plus de djihadistes à la Syrie, il serait temps de se poser la question : Pourquoi ?

C’est pour cela que je soutiens sans ambiguïté le projet En-Nour. »

Patrick Allemand

Conseiller municipal de Nice et Conseiller métropolitain Nice Côte d’Azur