Tout d'abord, pour le trajet "Promenade", la solution doit être plus consensuelle, globale et innovante dans le développement soutenable et les énergies renouvelables, pour le schéma de déplacements et les transports à l'intérieur de Nice Côte d'Azur et vers notre communauté urbaine. Sur le fond, il ne faut pas tomber dans le piège tendu par Christian Estrosi: le choix n'est pas encore fait ! Si on respecte l'avis des Niçois, une consultation générale doit être faite pour un thème aussi majeur qui touche un de nos emblème, la Promenade. Et pas seulement une enquête publique bis qui reniera peut-être la première. Et divisera Nice et les Niçois entre 2 blocs opposés, alors que la solution doit être consensuelle et moins manichéenne.

Avec des moyens de communication équivalents pour tous: il faut dénoncer, et le diktat, et les moyens financiers anormaux dépensés pour influencer l'opinion publique.

Notre symbole niçois sera de toute façon atteint par les travaux et encore plus s'ils se font sur la Prom.
Tissu commercial en berne pendant et après, en dehors de l'hypercentre, comme cela s'est vérifié dans les autres villes et sur la ligne 1. Enorme perturbation de la vie quotidienne pendant, pour les riverains bien sûr ( en plus il y a beaucoup plus de personnes âgées sur une partie du trajet, personnes qui ont été beaucoup plus gênées sur l'édification de ligne 1 ), mais aussi les touristes, les clients des hôtels 4 et 5 étoiles, ou ceux qui ont des résidences secondaires et qui fuiront bruit, poussière, stationnements supprimés et autres désagréments. Dramatique aussi sur le plan économique, pour les très nombreux restaurants et plages privées !

Le premier chantier a aussi beaucoup affecté les hôtels "moyens", il sera dramatique pour les hôtels dont certains clients veulent voir satisfait leur moindre caprice. Un arrêt des travaux à chaque venue d'un "grand" client de passage ou "gros" client avec suite louée à l'année ou indemnisations énormes pour chute du chiffre d'affaire et fuite définitive de ces clients ?

Une solution pour le choix Promenade, s'il était imposé, qui atténuerait une partie des critiques faites à juste titre: le passage en souterrain sur la partie initiale du trajet ( jusqu'à Gambetta ? ).
Un coût beaucoup plus important sur cette partie, mais un résultat final parfait: jardins réels et pas quelques jardinets et une pelouse entre les rails qui survit péniblement et revient très cher, promenades vertes et ombragées pour piètons et piste cyclables agrémentées ! Un vrai paradou pour les Niçois qui se réapproprieraient "leur" Promenade et un faire valoir majestueux pour nos touristes, et pour nous tous habitants réguliers ou saisonniers !



Dessin "La prom retrouvée" envoyé par Gilles Rainero, Conseiller Municipal de La Trinité et mise sur son blog ( voir lien à droite dans MoDem 06 )

De plus un thème n'est évidemment pas abordé par le député maire: les nuisances sonores importantes du tram.

Lire la suite