.

Accueil | Déclaration de candidature | Biographie | Contacter le Dr. A. MINETTO

" Nous ne sommes pas là pour promouvoir une écologie de punition mais une écologie de solutions "

Animateur et créateur du MAGAZINE D'INFORMATION GÉOSTRATÉGIQUE

Sur Radio Chalom Nitsan.

Un monument classé et un joyau de nos quartiers Est : l'Eglise St Roch

Le boulevard St Roch et son tram, progrès indéniable,

mais revers de la médaille : pas d'arrêt minute et pas de places de livraison prévus suffisamment !

A la manifestation du Collectif des Comités de quartiers,

dont il est Vice Président, le 14 octobre 2009, contre la ligne 2 du tram sur la Prom'

A l'Assemblée Générale de l'APIL St Roch en mai 2010,

dont il est membre du Bureau

Avec Guy Marimot, Conseiller municipal Vert,

à une conférence de Vert l'Avenir ( dont le Dr André Minetto fait partie ), avec le Pr Marc Dufumier le 22 novembre 2008 à Mouans Sartoux

A la Journée d'Action autour du climat

Le samedi 24 octobre 2009 à Nice

Avec Corinne Lepage, Députée européenne, lors du colloque d'Europe Ecologie à Aix

Le 18 octobre 2009

Le 29 avril 2009, à la manifestation de soutien au candidat de Patrick Mottard,

Sami Cheniti, à la cantonale partielle du Nice 12

Journée d'étude sur cette "Eco"-Vallée bidon, avec Michèle RIVASI, députée européenne, entourée par des candidats EELV, d'Annabelle JAEGER, Conseillère régionale, de Joelle FAGUER, Conseillère régionale, Conseillère municipale à Grasse.

Rencontre EELV à NICE le 27 janvier 2011 sur les actions de nos élus régionaux pour l'emploi au PECOS (Pôle d'ECOnomie Solidaire); des candidats niçois et de G à D Joelle FAGUER et Annabelle JAEGER, conseillères régionales et Mari-Luz NICAISE, Conseillère municipale de Nice

Un des acteurs de la défense du bâtiment Costanzo depuis février 2010, ex-trésorier du Comité de défense Riquier-Barla-République-Risso; voir ses communiqués de presse du 8 juin 2010, 6 juillet 2010 et sa réponse au Comité de défense

L'interview du lundi 20 septembre 2010 sur DIRECT NICE après son communiqué de presse du 17 septembre 2010: "Déni de démocratie, abattage d'arbres, dégradation du cadre de vie, manque d'information et de concertation: ça suffit !"

Le Dr Minetto lors d'une manifestation pour la défense de la Vallée du Paillon le 20 avril 2009 contre l'incinération de déchets industriels toxiques à l'usine de ciment de Contes


vendredi 17 août 2012

Parc Vauban à Nice et projet immobilier Bouygues : article de Nice Matin du 17 août 2012, " Le Comité de quartier veut sauver les eucalyptus "

Il n'y a pas que des eucalyptus à sauver, nous voulons sauver la totalité des arbres de ce parc, un des poumons du quartier Saint Roch. Nous, citoyens, riverains, professionnels, membres du Comité de quartier, responsables politiques, unis pour défendre l'image, la qualité et la tranquilité de ce quartier. Comme cela a été fait récemment à Riquier, entre autres récemment, actions à laquelle j'ai participé activement pendanr deux ans aux côtés des habitants, des professionnels et du Comité de quartier Riquier Barla République. Et où l'action menée pour défendre le Centre Costanzo a été fructueuse.

Pour mémoire, 10 eucalyptus effectivement, mais aussi 4 pins, 1 palmier, 1 avocatier, 1 cèdre, 1 marronnier, 1 cyprès, tous d'un âge vénérable et aussi, figuier et autres essences plus récentes. Il ne faut plus que le massacre d'arbres généralisé continue dans ce qurtier nissart. Comme celui de la quarantaine de pins autour du stade proche, du micocoulier boulevard Pape Jean XXIII, fait en force, après avoir fait casser volontairement une branche la nuit, pour dire qu'il devenait dangereux, des platanes du boulevard Saint Roch pour cause de travaux du tram, des platanes de la place Saint Roch qui apportaient un ombre agréable et saine dans notre ville méditerranéenne, etc, etc ... ! Heureusemnt que le mobilisation massive a permis quand même récemment de sauver les rbres et le havre de tranquilité qui rete devant le collège !

Mais je défends aussi la qualité de vie de ce quartier qui ne doit pas être l'une des dernières zones d'expansion massive de Nice. Ou même une zone de colonisation. Un projet d'aménagement futur doit être fait en concertation avec le Comité de quartier, les habitants, les professionnels ... etc.

La démocratie locale et la concertation REELLE doivent enfin devenir la règle à Nice ! Ici et partout ailleurs, comme dans la Plaine du Var, et sa pitoyable OIN, par exemple !! Il est temps de faire de la prospective et de savoir quelle Nissa nous voulons dans cinquante ans et ceci DANS L'INTERET DE TOUS.

vendredi 10 août 2012

Communiqué de presse du Comité de quartier Vauban - Saint Roch : manifestation le 14 août 2012 à 18 h à l'entrée du lieu dit Parc Auvare rue Maréchal Vauban à NICE

Communiqué de presse du Comité de quartier Vauban - Saint Roch



" Madame, Monsieur,

Nous vous informons de la tenue d'une manifestation le 14 08 2012, à partir de 18 heures, à l'entrée du lieu dit Parc AUVARE, rue Maréchal VAUBAN à NICE 06300.

Cette manifestation, dans la foulée du reportage diffusé sur France 3 le 6 08 2012, entend protester contre la destruction des eucalyptus bicentenaires de ce site et entend demander la modification du permis accordé à Bouygues Immobilier par la Mairie de Nice le 26 06 2012, afin de sauvegarder ces arbres remarquables.

Ce rassemblement posera plus globalement la question d'un urbanisme vivable et respectueux de notre environnement alors que les constructions fleurissent sans que les infrastructures suivent et qu'une quantité impressionnante de grands arbres a déjà été abattue sur notre secteur : 48 pins autour du stade Vauban, tous les platanes du boulevard St Roch, plusieurs sur la Place Saint Roch, également sur le site de Saint Jean d'Angély ( oliviers, figuier géant, platanes...). Notre manifestation demandera que s'arrête enfin ce massacre à la tronçonneuse et qu'une politique urbaine respectueuse de notre patrimoine vert soit mise en place.



Pour le Comité

La Présidente
Jeanine COSTAMAGNA
06 14 66 18 53
http://zerosix300.over-blog.com

André MINETTO
06 89 95 00 91 "

lundi 6 août 2012

Communiqué de presse d'EELV: "Un scandale quartier Saint Roch à Nice: le parc Auvare livré aux promoteurs ! Bouygues a échoué à Riquier (centre Costanzo) il récupère sa mise financière au détriment de l'environnement et des habitants

" Un scandale quartier Saint Roch à Nice : le parc Auvare livré aux promoteurs ! Bouygues a échoué à Riquier ( centre Costanzo ) il récupère sa mise financière au détriment de l'environnement et des habitants"

Après la résistance acharnée, justifiée et payante qui a mobilisé le quartier Riquier autour de l'affaire du centre Costanzo, c'est au tour du quartier Saint Roch de subir le fait du prince, le manque de démocratie locale et le manque total d'information et de concertation réelle lors de l'aménagement de nos quartiers niçois.

Après l'utilisation de ces procédés inadmissibles pour l'OIN - Plaine du Var, le projet de la ligne 2 du tram pour citer d'autres exemples, c'est au tour du quartier Saint Roch de les subir.
Cela devient insupportable de traiter les citoyens avec autant de mépris !

La défense de la qualité de vie des habitants, de leur santé, de l'environnement et d'un avenir souhaitable doivent enfin primer à Nice. L'ère du béton roi, de l'entassement et de l'accroissement da population irraisonnée, qui ne profitent qu'à très peu de personnes, doivent cesser.

Europe Ecologie Les Verts proteste pour cette contre-partie consentie au constructeur pour son renoncement au terrain du centre Costanzo.

Europe Ecologie Les Verts soutient l'action du Comité de quartier Vauban-Saint Roch et ses demandes justifiées qui répercutent celles des habitants.

Europe Ecologie Les Verts demande qu'une concertation s'établisse rapidement afin de préserver les espaces encore libres et les arbres remarquables et très anciens qui ne doivent pas être détruits. "

Mme Mari-Luz NICAISE

Conseillère Municipale de NIce
Conseillère Communautaire de la métropole Nice Côte d'Azur

Dr André MINETTO



Délégué EELV Nice - Est
Membre de la Coordination des Délégués EELV des Alpes Maritimes
Conseiller Fédéral d'EELV
Membre du Conseil Communal Consultatif de Nice

samedi 4 août 2012

Parc Auvare à Nice : Communiqué de presse du Comité de quartier Saint-Roch Vauban contre le manque de dialogue et la disparition d'arbres remarquables

" Le Comité de quartier Saint-Roch Vauban constate que le permis PC06088 12 SO19 octroyé par la Mairie de Nice à Bouygues Immobilier le 26/06/12 sur le site dit Parc Auvare, rue Maréchal Vauban, 06300 NICE :

- entraîne la destruction de la quasi totalité des magnifiques eucalyptus de ce site autrefois dévolu au sport, 5 de ces arbres ont pourtant été classés, antérieurement au permis, arbres remarquables de France par l'Association nationale A.R.B.R.E.S. de Monsieur Georges FETERMAN; ils présentent une circonférence allant de 3,5 mètres à 4 mètres et une hauteur de 25 à 30 mètres; ils remontent probablement au second empire;
- que Bouygues Immobilier entend remplacer ces arbres remarquables par des arbres urbains à caractère ornemental;
- que ce permis n'a été affiché que le 10/07/2012;
- que pourtant des travaux importants de sondage ont été réalisés avant le 10/07/2012 et sont toujours en cours, alors que le délai légal d'affichage n'est pas écoulé.

Le Comité de quartier Saint Roch-Vauban demande :

- que ces arbres soient sauvegardés, en jouant par exemple sur la surface de la voie d'accès de 14m de large,
- que la prise en compte de la volonté des habitants, montrée lors des enquêtes publiques réalisées, soit enfin réelle : micro-sites sportifs et espaces verts,
- la mise en place d'un urbanisme vivable et respectueux de notre environnement.

Même s'il peut exister une forte demande en logements, notamment sociaux, on ne peut accepter un urbanisme aveugle qui entraîne la destruction d'un patrimoine séculaire et d'un équilibre écologique indispensable.

Nous appelons donc, selon les termes de Madame l'Architecte des Bâtiments de France, à la " mise en place d'un véritable dialogue urbain". "

Pour le Comité,
la Présidente, Jeanine COSTAMAGNA

zerosix300

jeaninecostamagna@hotmail.fr 06 14 66 18 53

andreminetto@free.fr 06 89 95 00 91

jeudi 2 août 2012

" Le SNE-FSU s'indigne du détournement politique lié à la verbalisation d'une manifestation publique sans autorisation dans le cœur du Parc National du Mercantour " - Notre département se distingue encore ... en mal !

Les passe-droits, toujours les passe-droits ! Quand deviendrons-nous enfin un département où l'Etat de Droit s'applique à tous ? Certains élus UMP ont du mal à se faire au changement qui à eu lieu à la tête de l'Etat et sur le plan national avec une majorité socialiste-radicale-écologiste. Mais il va bien falloir qu'ils redécouvrent qu'ils ne sont pas au-dessus des lois !

Communiqué

" Les propos approximatifs relayés récemment par les médias (Dépêche AFP du 26 juillet 2012 : une messe célébrée dans le parc du Mercantour déclenche une polémique) et les réactions de quelques personnalités politiques ne font qu'accentuer les pressions sur des fonctionnaires d'état qui exécutent avec professionnalisme un métier complexe.
Les agents techniques et techniciens de l'environnement sont des fonctionnaires d'état dépendant du MEDDE (Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie). Ils sont présents à l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), à l'Office National de l'Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA) et dans tous les parcs nationaux. Leurs missions sont variées, elles vont de l'aménagement du territoire et de la sensibilisation jusqu'à la connaissance et à la protection de l'environnement (police de la nature).
Dans le cadre de leurs missions de police, ces agents sont amenés à dresser des procès verbaux lorsqu'ils constatent des infractions à la loi. Ils sont alors sous l'autorité du Procureur de la République. Lors des missions de police, les agents sont régulièrement soumis à des pressions diverses. Par le passé dans le Parc National du Mercantour, les pressions sont allées des menaces aux passages à l'acte : atteintes sur le mobilier de l'établissement public (signalétique, véhicules), atteintes sur l'entourage des agents, saccage du domicile d'agents.
Sur le terrain, les agents font avant tout cesser les infractions, et interviennent très souvent à titre informatif. Pour tout le Parc National du Mercantour (250 000 ha, 28 communes) ce sont moins de 80 timbres amendes et une petite vingtaine de procès verbaux qui sont dressés annuellement, très loin de ce qui est constaté dans une ville comme Nice.
Pour garantir la préservation des lieux et les richesses qu'ils abritent, les activités dans le cœur du parc national sont réglementées. Les manifestations publiques organisées dans la zone protégée d'un parc national sont soumises à autorisation, quel que soit la nature de cette manifestation. Il ne s'agit pas d'interdire les activités traditionnelles dans le cœur du parc – un bon nombre ont lieu chaque année – mais de s'assurer qu'elles se déroulent en respectant les lieux et la réglementation en vigueur (le décret 2009-486 du 29 avril 2009). Dans le cas précis cité précédemment, le caractère cultuel de la manifestation n'a absolument pas été verbalisé, mais seulement son déroulement dans la zone protégée sans autorisation du directeur du parc national.
Les personnels du Parc National du Mercantour travaillent en lien avec la population locale et les élus dans bien des missions. Ils œuvrent pour le bien public, la préservation du patrimoine culturel et de milieux naturels où l'homme a toute sa place. Ils sont aussi les garants de la protection du cœur du parc national. Avec un projet de territoire « la charte du parc » construit avec les élus et acteurs du territoire, les personnels du parc national espèrent lier protection de la nature et activités humaines, dans un respect mutuel, tout en préservant un espace cher à tous « le cœur du parc ».
Enfin, le cœur du parc national est un lieu ouvert au public. Si l'homme y a bien sûr sa place, la protection du cœur ne peut pas faire l'objet de passe-droits qui pourraient créer un caractère discriminatoire pour une certaine catégorie d'usagers. Le SNE-FSU rappelle son attachement aux valeurs de la République : chaque citoyen en visite dans un cœur de parc national a les mêmes droits. "

mercredi 1 août 2012

Un scandale à Nice, quartier Saint Roch : le parc Auvare livré aux promoteurs ! Bouygues a échoué à Riquier ( centre Costanzo ) ... il se venge sur le quartier Saint Roch

L'été est encore plus propice à ce genre de basse manipulation !
Voici le détail de l'affaire menée en douce, sans concertation ni information ... comme d'habitude à Nice. Il va falloir que cela cesse, et nous réagirons de plus en plus.
Affaire racontée en détail sur le site zerosix300 par le Comité de quartier Saint Roch Vauban. Nous venons d'apprendre, difficilement, que la plus grande partie des très grands arbres très anciens ( eucalyptus notamment ) serait détruits !
Encore des espaces verts véritables qui sont livrés au béton et au goudron et pas les leurres inadaptés qu'on nous installent trop souvent et parcimonieusement dans nos quartiers historiques nissarts.
Une bien triste affaire que je suis de près.

" Le Parc Auvare

Nous avons appris incidemment que la ville de Nice avait décidé de vendre le parc Auvare à l'opérateur privé Bouygues. Notre comité de quartier n'a été ni consulté ni informé de cette opération qui constitue un dédommagement puisque Bouygues Immobilier n'a pu mener à bien son opération sur le centre Constanzo comme prévu initialement.



Nous déplorons une perte de terrain notable pour notre quartier, et ce malgrè les demandes récurrentes des habitants que nous avons relayées lors de réunions publiques (espaces verts et micro sites sportifs). Ce parc a d'ailleurs servi pendant des années comme terrain de sport pour les scolaires, les clubs et les tennis GSM.



Nous rappelons que notre quartier est de plus en plus peuplé, et que le pourcentage de jeunes y est élevé. Pourtant Saint-Roch reste un territoire sous-développé en matière infrastructure, alors que les constructions ne cessent de fleurir.



D'autre part, des arbres magnifiques ornent le parc Auvare, en particulier 5 eucalyptus qui présentent une circoonférence allant de 3, 5 à 4 mètres. Voir les arbres sur cet album photo lors d'un vide grenier (27 mai 2012) Faut-il encore sacrifier ces arbres qui remontent vraisemblablement au rattachement de Nice à la France (période à laquelle des nombreux eucalyptus ont été plantés sur Nice), à l'appétit insaciable des promoteurs ?



Si la perte de ce terrain semble inéluctable*, nous avons demandé que ce patrimoine végétal soit préservé. Cinq de ces arbres sont d'ailleurs classés "arbres remarquables de France" par l'association de Mr Georges Feterman (163 rue de Charenton 75012 Paris). De plus, il faut se souvenir que cette zone est dans le périmètre protégé qui se situe dans un rayon de 500 mètres autour de l'église st Roch. Par conséquent, nous avons fait une demande de protection auprès de l'architecte des Bâtiments de France. Chacun peut d'ailleurs vérifier que l'on voit bien ces eucalyptus depuis l'église st Roch.



Le permis de construire PC06088 12 SO119 accordé le 26 juin 2012 n'a été affiché que le 10 juillet. De plus, des travaux de sondage ont été entrepris au mépris de la loi (début juillet, et le 30 juillet).


  • Le vote par délibération du Conseil municipal a eu lieu le 29 mars 2012, la présidente n'a pu l'obtenir que le 5 juillet alors qu'elle avait écrit un courrier le 25 mai 2012. "

Et voici l'article précédent du COMITÉ VAUBAN SAINT ROCH sur la même affaire :

Lettre du 13 juin 2012 à l'Architecte des Bâtiments de France



Monsieur l'Architecte des Bâtiments de France,

Par la présente, permettez-moi d'attirer votre attention sur le lieu-dit Parc Auvare, rue Maréchal Vauban 06300 NICE. Ce terrain autrefois dévolu au sport parait promis à une vente prochaine par la ville de Nice à l'opérateur privé Bouygues. Nous n'avons pu avoir de confirmation officielle de cette transaction malgré notre demande. Toutefois, nous voulons attirer votre attention sur les arbres se situant sur cette zone étant donné qu'ils présentent un caractère remarquable à la fois par leur ancienneté et leur taille. Cinq de ces eucalyptus présentent une circonférence allant de trois mètres cinquante à quatre mètres. Ce sont des arbres qui remontent probablement à 1860, période à laquelle de nombreux eucalyptus ont été plantés sur Nice. A notre connaissance, l'abattage de ces arbres nécessite votre aval. C'est pourquoi, n'ayant aucun plan officiel de ce projet immobilier, nous vous prions fermement de bien vouloir vous opposer à l'abattage de ces végétaux classés Arbres remarquables de France par l'association Arbres de M. Georges Feterman (163, rue de Charenton 75012 PARIS). Nous ajoutons que nous souhaitons que tous les arbres de cette zone soient conservés même si nous mettons l'accent sur les plus remarquables dans la mesure où ces arbres constituent un patrimoine écologique pour notre quartier.

Dans l'attente de votre réponse, nous vous prions, monsieur l'Architecte des Bâtiments de France, d'agréer nos sincères salutations,

Pour le comité,

La présidente (Jeanine Costamagna)