.

Accueil | Déclaration de candidature | Biographie | Contacter le Dr. A. MINETTO

" Nous ne sommes pas là pour promouvoir une écologie de punition mais une écologie de solutions "

Animateur et créateur du MAGAZINE D'INFORMATION GÉOSTRATÉGIQUE

Sur Radio Chalom Nitsan.

Un monument classé et un joyau de nos quartiers Est : l'Eglise St Roch

Le boulevard St Roch et son tram, progrès indéniable,

mais revers de la médaille : pas d'arrêt minute et pas de places de livraison prévus suffisamment !

A la manifestation du Collectif des Comités de quartiers,

dont il est Vice Président, le 14 octobre 2009, contre la ligne 2 du tram sur la Prom'

A l'Assemblée Générale de l'APIL St Roch en mai 2010,

dont il est membre du Bureau

Avec Guy Marimot, Conseiller municipal Vert,

à une conférence de Vert l'Avenir ( dont le Dr André Minetto fait partie ), avec le Pr Marc Dufumier le 22 novembre 2008 à Mouans Sartoux

A la Journée d'Action autour du climat

Le samedi 24 octobre 2009 à Nice

Avec Corinne Lepage, Députée européenne, lors du colloque d'Europe Ecologie à Aix

Le 18 octobre 2009

Le 29 avril 2009, à la manifestation de soutien au candidat de Patrick Mottard,

Sami Cheniti, à la cantonale partielle du Nice 12

Journée d'étude sur cette "Eco"-Vallée bidon, avec Michèle RIVASI, députée européenne, entourée par des candidats EELV, d'Annabelle JAEGER, Conseillère régionale, de Joelle FAGUER, Conseillère régionale, Conseillère municipale à Grasse.

Rencontre EELV à NICE le 27 janvier 2011 sur les actions de nos élus régionaux pour l'emploi au PECOS (Pôle d'ECOnomie Solidaire); des candidats niçois et de G à D Joelle FAGUER et Annabelle JAEGER, conseillères régionales et Mari-Luz NICAISE, Conseillère municipale de Nice

Un des acteurs de la défense du bâtiment Costanzo depuis février 2010, ex-trésorier du Comité de défense Riquier-Barla-République-Risso; voir ses communiqués de presse du 8 juin 2010, 6 juillet 2010 et sa réponse au Comité de défense

L'interview du lundi 20 septembre 2010 sur DIRECT NICE après son communiqué de presse du 17 septembre 2010: "Déni de démocratie, abattage d'arbres, dégradation du cadre de vie, manque d'information et de concertation: ça suffit !"

Le Dr Minetto lors d'une manifestation pour la défense de la Vallée du Paillon le 20 avril 2009 contre l'incinération de déchets industriels toxiques à l'usine de ciment de Contes


dimanche 20 novembre 2011

EVA JOLY 2012 - " L'écologie c'est la santé ! " : le tract

Rejoignez la campagne !

Allez sur EVA JOLY 2012

LE TRACT :

" Sarkozy n’a cessé de dire : « il y a un lycéen sur deux aujourd'hui qui deviendra centenaire. »

La crise sanitaire actuelle dément totalement cette affirmation.
Chaque année, toujours plus d'enfants et de jeunes sont touchés par les cancers. Les nouveaux cas de cancer ont doublé depuis 30 ans. Les couples rencontrent des difficultés à concevoir des enfants. Les allergies, l'asthme, l'obésité et le diabète explosent.

réduction des pesticides, interdiction de certains produits chimiques, meilleure alimentation…

investir dans la prévention, c’est répondre à la crise sanitaire et apporter une solution innovante à l’enjeu du financement de la santé. Les maladies chroniques représentent 60% des dépenses.

prévenir, c’est s’attaquer à la surconsommation et à la surfacturation de médicaments : chaque année, nous dépensons 17 milliards de plus que les anglais pour nos médicaments. autant que le déficit de la sécu !

oui à la prévention, non à une rente pour les industriels de la santé.

prévenir les maladies avant de soigner

Les bénéfices des industriels

Contre la misère organisée pour l’hôpital

Le gouvernement persiste dans sa volonté d'aligner l'hôpital public sur les cliniques privées. Et tant pis pour les exigences du service public : accueillir tout le monde.

Les 100 millions d’euros ainsi économisés l'année prochaine sont dérisoires au regard de l'enjeu budgétaire et de la souffrance du personnel hospitalier...

La logique comptable va dans le mur et est socialement injuste. Déjà près d'un quart des Français renonce à se soigner ou diffère ses soins pour des raisons financières. Une situation absurde qui renforce l’injustice de la crise sanitaire : l'obésité est deux fois plus élevée chez les ouvriers (14 %) que chez les cadres, et ces derniers ont une espérance de vie de 10 ans supérieure.

« Il est urgent de remettre au centre de la politique de santé la recherche du bien commun. Aux intérêts privés de l’industrie du médicament, j’oppose la transparence, la prévention des maladies, l’éducation pour la santé. Je veux une médecine pour tou-te-s et je veux une médecine gérée par tou-te-s. »

»SANTÉ Les solutions écologistes dès MAiNTENANT :

•Lutter contre la pollution chimique en lançant un grand plan Chimie saine permettant d’encadrer strictement l’utilisation de pesticides. Les perturbateurs endocriniens tels que le bisphénol a doivent être définitivement interdits.

•développer l'éducation à l'équilibre alimentaire, généraliser le bio, à commencer par les cantines scolaires, réglementer drastiquement la publicité à destination des enfants.

•lutter contre le poids des lobbys – industrie pharmaceutique, chimique, agroalimentaire, sucre, alcool – et protéger par la loi les lanceurs d’alerte. •Pour une démocratie sanitaire : associer à la gestion des politiques de santé les malades, leurs familles, les personnels soignants, les personnels administratifs, les collectivités territoriales, la mutualité…

•organiser un service régional d'éducation et de promotion de la santé, et mettre en place une politique de santé environnementale et de santé au travail. •Assurer la couverture du territoire par la médecine générale et par la création de maisons de santé pluridisciplinaires.

•moderniser l’hôpital public en le sortant d’une logique comptable : remise en question de la tarification à l'acte, suppression des franchises. •Reconnaître les médecines non conventionnelles et leurs limites, en ayant pour elles les mêmes exigences que la médecine conventionnelle. "

mercredi 15 juin 2011

Sur NICE ECOLO DEMOCRATE.COM : "Pétition à signer et à diffuser : pour sauver nos laboratoires d'analyses médicales de quartier menacés par des groupes financiers"

Sur NICE ECOLO DEMOCRATE.COM

TOUCHE PAS A MON LABO

BIOLOGISTES EN COLERE

http://www.biologistesencolere.com/static.php?op=index.html&npds=1

PETITION

Proposée par la coordination des biologistes en colère, contre la réforme inacceptable qui massacre les laboratoires d' analyses médicales, au profit d' intérêts financiers, mettant gravement en danger la santé du patient.

" Au plus tôt en 2013 et au plus tard en 2016, les laboratoires d'analyses médicales de proximité, VOTRE laboratoire et tous les autres auront DISPARU au profit d'USINES à analyses (une par département pour les départements qui le "méritent"; pour les départements les plus ruraux il faudra faire un peuplus de route et mettre sa vie en danger...).

Lire la suite

dimanche 1 mai 2011

A lire sur NICE ECOLO DEMOCRATE : "A l'attention de la Commission Européenne et des gouvernements de l'UE : Pétition à signer pour sauver les remèdes à base de plantes !"

Comme moi, vous pouvez signer la pétition; pour la signer, cliquez ICI

Une nouvelle attaque des lobbies pharmaceutiques contre la liberté de se soigner. D'un côté on nous empoisonne avec des produits toxiques respirés, ingérer ou côtoyés, de l'autre on limite notre choix des thérapeutiques ! A rapprocher des attaques que subissent aussi l'homéopathie et dans une moindre mesure l'acupuncture, entre autres. Sinon, bien sûr que certaines plantes peuvent être dangereuses, mal utilisées; mais il faut savoir raison garder !

Lire la suite

jeudi 17 mars 2011

Je suis pour l'interdiction du Bisphénol A ! Perturbateur endocrinien, responsable de provoquer pathologies cancéreuses, obésité ...

Un volet de la prévention que je veux instaurer au Conseil Général; éviter ce qui rend malade dans notre vie quotidienne et qui est autorisé alors que nous le savons ! Un véritable scandale.

Celui de l'aspartame n'étant pas triste non plus ... hélas pour notre santé

http://television.telerama.fr/television/la-guerre-sucrette-est-declaree,66628.php

Etant membre du Réseau Environnement Santé, je suis bien sûr pour l'interdiction totale de ces molécules toxiques balancées sans vergogne dans notre vie quotidienne. Et j'apprécie à sa juste valeur ce passage de l'article sur TÉLÉRAMA :

" Aux politiques maintenant de prendre leurs responsabilités pour assurer la sécurité des citoyens et appliquer le principe de précaution contenu dans la Charte de l’environnement. Un texte qui a valeur constitutionnelle, même si on a souvent tendance à l’oublier. "

En effet, certains politiques ont tendance à oublier beaucoup de chose. Le cas actuel de l'industrie nucléaire étant hélas très instructif. Certains préférant défendre la santé financière de certains patrons de grand groupe plutôt que notre santé tout court !

Un extrait de cet article à lire en entier sur :

http://television.telerama.fr/television/ne-conservez-surtout-pas-votre-ticket-de-caisse,66599.php

Ne conservez surtout pas votre ticket de caisse …

" - Parmi les produits dangereux qui ont envahi notre alimentation, augmentant le risque de maladies chroniques, le bisphénol A est une des cibles privilégiées des scientifiques. Perturbateur endocrinien, il est présent dans certains biberons, canettes, boîtes de conserve… mais aussi sur les tickets de caisse. Alors que Système U a annoncé avoir pris des mesures, nous avons enquêté auprès d’autres grands distributeurs. Suite de notre enquête liée à la diffusion, mardi 15, de “Notre poison quotidien”, documentaire de Marie-Monique Robin.

Après les biberons, les tickets de caisse cristallisent à leur tour les interrogations sur le bisphénol A (BPA). Le 27 juillet dernier, une ONG américaine, l'Environmental Working Group, révèle que la plupart d’entre eux contiennent du Bisphénol A, un composé chimique classé perturbateur endocrinien, suspecté de favoriser le développement de certains cancers, de troubles du comportement ou encore de diabète.

Lire la suite

Sur Nice Ecolo Démocrate : " Pour un vrai 5ème risque : accompagner la "dépendance" ( Prestation Sociale Universelle d'aide à l'Autonomie ) "

Auteur : Collectif pour un vrai 5ème risque

Description :

Membres de la société civile ( http://www.lamaisondelautonomie.com/index.php/Dernieres-news/manifeste-collectif.html )

A l'attention de Monsieur le Président de la République

Le 12 mai 2009,

Monsieur le Président de la République,

vous avez annoncé un projet de loi sur la création d’un « cinquième risque » afin de prendre en charge la « dépendance ». Le 16 novembre 2010, vous réitérez votre volonté de promulguer une loi avant fin 2011.
Ainsi vous avez fait naître l’espoir que les personnes en situation de handicap quel que soit leur âge bénéficieraient enfin du droit commun en matière de protection sociale.

Lire la suite

mercredi 16 mars 2011

Compte-rendu du café écolo sur les antennes relais à la table d'Oc du 15 mars à Nice ( Riquier ) par Lucien RECROSIO

Je rappelle d'abord une de mes propositions, et qui me tient particulièrement à coeur :

Organiser la prévention sanitaire ( complètement oubliée, à ne pas confondre avec le dépistage ), afin d'améliorer la qualité de vie et diminuer le mauvais environnement qui nous rend malade :

- pollution atmosphérique due aux transports routiers alors que nous n'avons pas d'usines, - nuisances sonores, - exposition aux ondes électro-magnétiques ( antennes-relais, wifi, … etc), - émanations professionnelles toxiques, - aliments chargés en produits toxiques ... etc ."

Et le compte rendu de Lucien :

" Compte-rendu (très) subjectif du café écolo sur les antennes relais tenu dans une salle de l’excellent restaurant « La Table d’Oc », à l’angle Arson-Smolett, dans le 3ème canton ! Une vingtaine de présents dont quatre nouveaux (venus surtout en fonction de rencontres à l’occasion des distributions de tracts).

Lire la suite

samedi 12 mars 2011

FUKUSHIMA, POURQUOI ? Oui à un débat démocratique et à un référendum en France !

La France est numéro 2 mondial, après les USA et devant le Japon, 2 fois plus peuplé, pour le nombre de réacteurs nucléaires, qui sont répartis sur le territoire national. Le choix imposé du tout nucléaire n'est pas une fatalité. C'est le choix imposé non démocratiquement par le lobby nucléaire et leurs "représentants de commerce " privés ou publics.

Le coût de construction des centrales en France est exorbitant, car il faut y intégrer le coût et l’incertitude de la gestion des déchets (1200 tonnes/an pour la France, seuls 12% recyclables), le coût des démantèlements.

Le coût de construction des centrales en France est exorbitant car il faut provisionner le coût des constructions pour remplacer les centrales. Le nucléaire est une escroquerie sanitaire, industrielle et financière. C’est une hérésie économique. Le nucléaire, il faut insister, ne couvre que 16 % de nos besoins énergétiques. Mais 60 % du budget de recherche sur l’énergie !

Je dénonce un choix imposé, sans démocratie, ce mensonge permanent et cette arrogance que l'on retrouve sur tous les dossiers " Environnement Santé ". En France, au Japon et ailleurs dans des pays se réclamant de la démocratie. Démocratie qui s'arrête aux portes des industries et sociétés productrices de risque. Avec connivence d'"experts" dépendants composant les organismes nationaux.

Je ne pavoise pas sur le malheur, je demande qu'on informe et que l'on applique enfin une prévention systématique et des choix faits dans les règles d'une démocratie digne de ce nom. Pour éviter à d'autres peuples de subir des drames aux conséquences incalculables et durables.

Mais il faut aller dès aujourd'hui en France vers les énergies alternatives et renouvelables au lieu de tout faire pour les bloquer et les asphyxier économiquement ( GPL, solaire, éolienne, géothermie ... etc ). Dernier exemple, le projet de la loi NOME en discussion actuellement au Parlement qui sous le lobby Nucléaire-Pétrolier met en arrière-plan et «plombe» le développement des ENR ( énergies renouvelables ). Cette logique industrielle, opaque et mensongère, qui enrichit une infime minorité, est irresponsable, prédatrice et mondialisée et elle détruit notre environnement, nos finances, notre santé et nos vies. Et hypothèque notre avenir.

Voici mon communiqué sur le terrible drame qui frappe les Japonais, accompagné d'une pensée révoltée, solidaire et très émue.

" A cause d'un acharnement dans une impasse très coûteuse, imposée, voulue par des lobbies, dépassée, voire mortelle, on subit une double peine :

- naturelle, mais exacerbée par des actions humaines sur le climat,

- artificielle, avec ces accidents dans des centrales.

Tchernobyl, hier,

Fukushima, aujourd'hui,

Où, en France demain ?

C'est très dur d'avoir toujours une longueur d'avance, mais il y a des solutions ...

POUR DES ÉNERGIES SÛRES, PROPRES ET MOINS CHÈRES "

Dr André MINETTO

vendredi 11 mars 2011

Question écrite d'Anny POURSINOFF, députée ( EELV ) : commercialisation du protéus, danger pour les abeilles

Le médiator interdit aux USA ( entre autres ) depuis une dizaine d'années, le perchloréthylène ( pressing à sec ) interdit aux USA depuis 5 ans qui vient d'empoisonner une niçoise, le protéus interdit en Italie et en Allemagne ... Et en France ? Je me pose une question : sommes-nous une poubelle pour les industriels et producteurs de risques peu regardant ?? Et les Français sont-ils les cobayes et les financeurs des erreurs et oublis des experts officiels et autres ministres ?

Voici l’interview d’Anny Poursinoff diffusée lors des journées d’automne de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique ( la FNAB )

http://www.youtube.com/watch?v=4kEbg6eEZPo

Et voici la question écrite : commercialisation du protéus, danger pour les abeilles.

Lire la suite

jeudi 10 mars 2011

Café écolo à Riquier le mardi 15 mars à 18h30 à la Table d'Oc avec le Dr André MINETTO sur le " Dangers des antennes-relais téléphoniques"

mardi 8 mars 2011

La pollution de l’air tue, rend malade et coûte très cher : quand les autorités politiques et sanitaires ouvriront-elles enfin les yeux en France et dans les Alpes Maritimes ?

Comme je l'ai dit lors du discours d'inauguration de ma permanence samedi dernier, notre département en général, et notre canton en particulier, sont très pollués, alors que nous n'avons aucune industrie polluante ! La pollution atmosphérique tue 40 000 personnes en France et en rend gravement malades beaucoup, beaucoup plus. Les particules fines du diesel ( camions, camionnettes, véhicules particuliers ) et du kérosène ( avions ) en sont grandement responsables.

C'est là que la notion de moyenne de vie EN BONNE SANTÉ prend tout son sens : 62, 5 ans en France.

Le rapport :

http://www.invs.sante.fr/presse/2011/communiques/cp_aphekom_010311/Aphekom_summary_report.pdf

L'article à lire en entier sur VIVA :

http://www.viva.presse.fr/Europe-la-pollution-de-l-air-tue_15019.html

Europe : la pollution de l’air tue, rend malade et coûte très cher

La pollution de l’air dans les villes européennes se paie cash pour les habitants en terme d’espérance de vie montre l’enquête Aphekom menée de juillet 2008 à mars 2011 dans 25 villes – pour un total de 39 millions d’habitants – de 12 pays européens et coordonnée par l’Institut de veille sanitaire (Invs).
Par rapport à une situation où les niveaux moyens annuels de particules fines de moins de 2,5 microns (PM 2,5) seraient ramenés au seuil de 10 microgrammes par mètre-cube (10μ/m3, la limite préconisée par l’Organisation mondiale de la santé, Oms), elle raccourcit de 22 mois la vie d’un trentenaire à Bucarest, de plus de 13 mois à Barcelone, d’un an à Rome et à Athènes.

Lire la suite

lundi 7 mars 2011

Le perchloroéthylène a tué à petit feu à Nice : cela est un des nombreux scandales du dossier "Environnement - santé" et il illustre le laxisme ambiant

Ce drame et cette histoire ubuesque illustre malheureusement l'intérêt de mon projet "Prévention" pour compléter le volet médico-social des prérogatives du Conseil Général 06.
Pour que cela ne se reproduise plus jamais dans les domaines Environnement- Santé ... alors que c'est presque la règle aujourd'hui, faute de volonté politique et de courage ou d'indépendance des organismes sensés nous protéger contre les producteurs de risque !

Le premier article :

Pressings: des ONG réclament l'interdiction du perchloroéthylène

" Le Réseau environnement santé (RES) et Générations futures demandent l'interdiction de l'utilisation du perchloroéthylène dans les pressings, après le décès d'une femme intoxiquée par des rejets à Nice et l'ouverture d'une information judiciaire.

Les deux associations dénoncent dans un communiqué "l'utilisation du perchloroéthylène dans les pressings qui a pour conséquence la dégradation de la santé des travailleurs du secteur et des riverains".

Lire la suite

vendredi 4 mars 2011

L’AIDE AUX PERSONNES AGEES : les mesures à prendre

Je viens de recevoir de Jean-Pierre MARMONTELLI, Secrétaire départemental FGR-FP, le document suivant.

Je partage l'analyse et les demandes raisonnables et indispensables dans la société solidaire que j'appelle de mes voeux et que je participerai à construire en tant que Conseiller général, si vous voulez bien m'élire.

La façon de prendre en charge nos aînés participe à la mesure du degré de civilisation d'une société.
Il ne suffit pas de se dire civilisé pour l'être.



FEDERATION GENERALE DES RETRAITES DE LA FONCTION PUBLIQUE

NOS PRINCIPALES REVENDICATIONS SUR L’AIDE AUX PERSONNES AGEES

La FGR-FP rappelle qu’il est indispensable d’associer les personnes âgées et leur entourage proche aux choix qui les concernent.

LES CODERPA Nous revendiquons une autonomie de fonctionnement et de gestion des Comités Départementaux des Retraités et Personnes Agées (CODERPA) placés auprès des Présidents de conseils généraux.
Ces comités, instances consultatives représentatives des retraités et personnes âgées du département, doivent être saisis et formuler un avis, en amont des décisions du Conseil général sur le schéma gérontologique départemental et sur toutes les questions relatives à la gestion de la perte d’autonomie, des établissements, du lien social avec les personnes âgées et leurs familles…

L’ALLOCATION PERSONNALISEE D’AUTONOMIE

La FGR-FP demande que l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) soit gérée de façon à assurer une égalité de prestation sur l’ensemble du territoire. Cette prestation, comme celles relatives aux handicaps doit être intégrée dans la solidarité nationale et ne doit être liée ni aux ressources ni au patrimoine des intéressés. Pour couvrir tous les besoins liés à la prise en charge de la perte d’autonomie de nouvelles ressources doivent être dégagées. Cette prise en charge droit universel, doit être assurée par la solidarité nationale, au sein de la Sécurité sociale. Elle doit être financée par une cotisation progressive et universelle basée sur la totalité des revenus, y compris ceux du patrimoine.

LES ETABLISSEMENTS

Concernant les établissements pour personnes âgées dépendantes nous constatons que les prix de journée sont très élevés et que le montant mensuel de l’hébergement dépasse le niveau des pensions perçues par les résidants. Nous demandons que partout les coûts des investissements et des amortissements soient exclus du calcul du prix de journée. D’autre part il est nécessaire de relever le montant de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) versée en établissement. Enfin nous demandons la participation des représentants des organisations de retraités aux conseils de vie sociale des établissements.

LE MAINTIEN A DOMICILE

Pour le maintien à domicile plusieurs conditions sont indispensables :
- des moyens d’information de proximité en direction des familles
- des services d’aide à domicile dotés des moyens nécessaires avec du personnel formé et correctement rémunéré
- des prises en charge spécifiques : hébergements temporaires, accueils familiaux, gardes itinérantes de nuit, accueils de jour
- une politique d’aide à l’amélioration de l’habitat et des transports afin de favoriser le maintien à domicile. "

dimanche 20 février 2011

Politiques du handicap : intervention d’Anny Poursinoff, députée EELV : "Nous souhaitons un droit universel pris en charge par le financement public, et nous sommes opposés à un transfert à l’assurance privée de la solidarité"


Débat sur les politiques du handicap
envoyé par annypoursinoff. - L'info internationale vidéo.

Une excellente intervention et une prise de position qui me convient parfaitement !

Madame la Ministre,
Cher-es collègues,
Je tiens tout d’abord à rappeler cinq principes fondamentaux qui doivent structurer toute politique en matière du handicap. 1 – Le droit à la dignité. C’est-à-dire avoir le droit à un projet individuel qui aspire à l’autonomie ; avoir le droit à l’intimité et au respect de la vie privée.
2 – La participation à la vie de la cité. Donc faciliter l’accès à l’enseignement, à la formation professionnelle, à l’emploi et aux activités de sports et de culture, etc….
3 – La non-discrimination.
4 – Le droit à la compensation, en matériel adapté, en aide humaine ou financière.
5 – La proximité. Selon les situations géographiques le projet de vie peut évoluer. Des réponses locales et régionales en terme de santé, d’accueil, de scolarité … doivent être apportées.
Ces principes doivent être au fondement des politiques publiques en matière de handicap.

Lire la suite

mercredi 9 février 2011

"Notre poison quotidien" le nouveau film de Marie-Monique ROBIN diffusé le 15 mars 2011 sur Arte à 20 h 40 : à voir pour comprendre mon projet de PRÉVENTION SANITAIRE pour le Conseil Général 06


Vous pouvez relire mon article du 4 décembre 2010 :

" Cancer et Environnement : Une campagne citoyenne ! Pour lutter contre ce cercle vicieux, Cancer et Environnement : Agissez ! "

Aujourd’hui, un homme sur 2 et une femme sur 3 est ou sera touchés par le cancer au cour de sa vie en France.

De nombreuses études montrent le rôle majeur joué par la dégradation de l’environnement (pollution chimiques, électromagnétique, atmosphérique par les particules de diesel, notamment, ... etc.) dans cette "épidémie" de cancers.
C'est pour cela que je propose que le Conseil Général 06 s'empare de ce terrible défi et fasse tout pour le résoudre en créant une cellule spéciale qui pourra agir en faisant de la prévention dans ce domaine des inter-relations Santé - Environnement.
C'est aussi un défi humain à relever quand on connaît les souffrances, les désarrois et les complications dans la vie quotidienne que cela engendre. En dehors des problèmes physiques quotidiens au niveau du corps, et des perturbations psychologiques, d'autres défis sont à relever.
Demander un crédit, par exemple, ce qui est déjà très laborieux en temps normal, devient une galère souvent insurmontable et catastrophique pour le moral. Et cela est inadmissible !

C'est une des actions majeures que je mènerai à bien, si je suis élu.

Après Le Monde selon Monsanto* voici le nouveau film de Marie-Monique ROBIN

" Pourquoi cette enquête ?

Lire la suite

jeudi 3 février 2011

Un exemple de prévention sanitaire à appliquer : le cas des antennes - relais, qui présentent aussi une toxicité sanguine

Une de mes propositions, et qui me tient particulièrement à coeur :

Organiser la prévention sanitaire ( complètement oubliée, à ne pas confondre avec le dépistage ), afin d'améliorer la qualité de vie et diminuer le mauvais environnement qui nous rend malade : pollution atmosphérique due aux transports routiers alors que nous n'avons pas d'usines, nuisances sonores, exposition aux ondes électro-magnétiques ( antennes-relais, wifi, … etc), émanations professionnelles toxiques, aliments chargés en produits qui nous rendent malades ... etc .

Voici le texte de NEXT UP sur les antennes-relais

" En tout état de cause, la méthode la plus simple et la plus efficace étant la réalisation de NFS ( Numération Formula Sanguine, examen sanguin banal ) par mesures conservatoires pour toute la population (Hommes, femmes, enfants) d’une zone de champs proches avant l’installation et l’activation d’un site d’antenne relais et la même opération quelques semaines après son activation.
Il est regrettable et malheureusement constaté que jusqu’à présent cette démarche qui est opposable dans toutes procédures de justice ne soit pas systématiquement promue et réalisée par les associations et collectifs, avec un bon Avocat elle est imparable et indéfendable dans la cadre du droit par les Avocats des opérateurs. D’ailleurs dans de nombreux cas de créations de sites d’antennes relais, il n’a même pas été nécessaire d’opposer en Justice la réalité des NFS comparatives, le seul fait d’avoir expédié aux opérateurs de Téléphonie Mobile en recommandée avec accusé de réception l’état initial des NFS des riverains a abouti directement et simplement à l’abandon du projet, ... évidemment sans explication.

Lire la suite

jeudi 16 septembre 2010

« Investir sur la solidarité » : soutenez l'appel interassociatif du 14 septembre 2010 ! Signez l'appel en ligne

Comme je l'ai fait, vous pouvez signer l'appel en ligne.

http://www.investirsurlasolidarite.org/

" Les conséquences sociales et humaines de la crise économique ajoutées à celles de la crise de l’endettement public préoccupent au plus haut point les associations chargées de la mise en œuvre des principes de la solidarité. Elles constatent sur le terrain la montée des périls humains et sociaux.

A ces crises notre société répond plus que jamais par le repli sur soi. Par ailleurs, les politiques sociales paraissent toujours davantage subordonnées aux seuls objectifs économiques et, maintenant, aux seuls objectifs financiers.

Ce sont, inévitablement, les plus fragiles qui vont, les premiers, faire les frais de cette décadence de la solidarité (personnes handicapées, malades, personnes âgées, personnes en situation d’exclusion sociale et professionnelle…). Ce sont des droits fondamentaux de la personne qui disparaissent (droit à la santé, droit au travail, droit à une vie décente…).

Aujourd’hui, nos associations, qui s’efforcent de maintenir le lien social dans cette période troublée, sont mises en cause dans leurs missions, comme parfois dans leur existence, par de multiples décisions désordonnées de réduction des financements publics. Qu’elles émanent de l’État, des collectivités locales, ou encore des organismes de sécurité sociale, les décisions, auxquelles s’ajoutent des réformes financières lourdes de conséquences, comme celle de la tarification des Établissements sanitaires et médico-sociaux, ne paraissent guidées par aucune cohérence, ni aucune autre logique d’ensemble que la réalisation d’économies.

Ainsi la solidarité devient actuellement la variable d’ajustement des politiques publiques. Cette solidarité, base de notre protection sociale, valeur fondamentale du pacte républicain, doit être défendue.

Elle est à la fois une nécessité immédiate, économique et humaine, et un investissement de long terme.

Nous, associations de solidarité qui représentons des millions de personnes (adhérents, bénévoles usagers, salariés de nos services et établissements), nous estimons qu’il est, plus que jamais, temps de reposer les bases d’une société dans laquelle la solidarité est partagée par tous.

Nous lançons donc un appel citoyen pour un avenir solidaire et une société activement respectueuse des droits fondamentaux de chacun.

Et l’avenir commence aujourd’hui ! "

jeudi 5 août 2010

" APPEL CITOYEN : LA BIODIVERSITÉ, C’EST MA NATURE ! " : un appel à signer à l’occasion de l’année internationale de la biodiversité


Je m'implique et j'agis pour la préservation et la restauration de la biodiversité, dans mes engagements de citoyen et d'homme politique, ou dans les actes de ma vie quotidienne ( comportement de consomm'acteur, consommation d'aliments de saison et cultivés le plus possible sur place, jardinage responsable, production de déchets utilisés en composteur, diffusion du message ... ). Cela participe aussi à la prévention de ma santé et de celle de mon entourage. C'est une variante de l'action sanitaire, non négligeable dans ses résultats concrets.

Et je viens aussi de signer cet appel.

http://www.labiodiversitecestmanature.org/

" LA BIODIVERSITÉ, C’EST LA NATURE ET LES HUMAINS RÉUNIS. C’EST TOUT SIMPLEMENT LA CONDITION PREMIÈRE DE LA VIE. NOTRE SANTÉ ET NOTRE BIEN-ÊTRE DÉPENDENT DE LA BIODIVERSITÉ. GRÂCE À ELLE, NOUS RESPIRONS, MANGEONS, BUVONS, CONSOMMONS, CRÉONS, INNOVONS…

Nous avons cru pouvoir dominer la nature et exploiter ses ressources à l’infini. Nous pesons sur les autres formes de vie sur terre plus qu’aucune espèce ne l’a jamais fait, et nous atteignons la limite de ce que la planète peut supporter.

Lire la suite