.

Accueil | Déclaration de candidature | Biographie | Contacter le Dr. A. MINETTO

" Nous ne sommes pas là pour promouvoir une écologie de punition mais une écologie de solutions "

Animateur et créateur du MAGAZINE D'INFORMATION GÉOSTRATÉGIQUE

Sur Radio Chalom Nitsan.

Un monument classé et un joyau de nos quartiers Est : l'Eglise St Roch

Le boulevard St Roch et son tram, progrès indéniable,

mais revers de la médaille : pas d'arrêt minute et pas de places de livraison prévus suffisamment !

A la manifestation du Collectif des Comités de quartiers,

dont il est Vice Président, le 14 octobre 2009, contre la ligne 2 du tram sur la Prom'

A l'Assemblée Générale de l'APIL St Roch en mai 2010,

dont il est membre du Bureau

Avec Guy Marimot, Conseiller municipal Vert,

à une conférence de Vert l'Avenir ( dont le Dr André Minetto fait partie ), avec le Pr Marc Dufumier le 22 novembre 2008 à Mouans Sartoux

A la Journée d'Action autour du climat

Le samedi 24 octobre 2009 à Nice

Avec Corinne Lepage, Députée européenne, lors du colloque d'Europe Ecologie à Aix

Le 18 octobre 2009

Le 29 avril 2009, à la manifestation de soutien au candidat de Patrick Mottard,

Sami Cheniti, à la cantonale partielle du Nice 12

Journée d'étude sur cette "Eco"-Vallée bidon, avec Michèle RIVASI, députée européenne, entourée par des candidats EELV, d'Annabelle JAEGER, Conseillère régionale, de Joelle FAGUER, Conseillère régionale, Conseillère municipale à Grasse.

Rencontre EELV à NICE le 27 janvier 2011 sur les actions de nos élus régionaux pour l'emploi au PECOS (Pôle d'ECOnomie Solidaire); des candidats niçois et de G à D Joelle FAGUER et Annabelle JAEGER, conseillères régionales et Mari-Luz NICAISE, Conseillère municipale de Nice

Un des acteurs de la défense du bâtiment Costanzo depuis février 2010, ex-trésorier du Comité de défense Riquier-Barla-République-Risso; voir ses communiqués de presse du 8 juin 2010, 6 juillet 2010 et sa réponse au Comité de défense

L'interview du lundi 20 septembre 2010 sur DIRECT NICE après son communiqué de presse du 17 septembre 2010: "Déni de démocratie, abattage d'arbres, dégradation du cadre de vie, manque d'information et de concertation: ça suffit !"

Le Dr Minetto lors d'une manifestation pour la défense de la Vallée du Paillon le 20 avril 2009 contre l'incinération de déchets industriels toxiques à l'usine de ciment de Contes


lundi 7 mars 2011

Alain LIPIETZ, député EELV, soutien d'André MINETTO, candidat EELV à NICE 3, présente : " Conversion verte, emplois durables : rôle du Conseil général "

1. La grande crise actuelle



Derrière la crise des « subprimes » et de la spéculation financière (qui a culminé en 2008 mais ne s’est pas résorbée), il y a une crise sociale (riches trop riches, pauvres trop pauvres, comme la crise des années 30), qui a été différée par l’économie de prêt, et deux crises écologiques :
crise énergie-climat et crise alimentaire, qui sont liées.
Pour une explication courte de la crise actuelle, voir mon intervention dans Alternatives Internationales, ici : http://lipietz.net/spip.php?article2416

2. Sortir de la crise demande une « conversion verte »

Lire la suite

jeudi 10 février 2011

Le premier tract de campagne du Dr André MINETTO, une carte postale !


dimanche 30 janvier 2011

Le Parti Occitan, qu'est-ce donc ? " Occitanie, écologie, solidarité " et " Vivre, travailler et décider au pays "

LO PARTIT OCCITAN, QU'ES AQUÒ ? OCCITANIA, ECOLOGIA, SOLIDARITAT ET "VIURE, TRABALHAR E DECEDIR AL PAIS"

Le Parti Occitan veut peser sur les institutions (Commune, Communauté de Communes, Conseil Général, Conseil Régional) afin qu'elles amplifient leurs actions en faveur de la transversalité de la langue et de la culture occitanes mais aussi qu'elles revendiquent enfin leur autonomie - à l'instar des autres régions d'Europe - au lieu d'être en demande permanente de dotation d'Etat toujours sous évaluées pour répondre de manière pertinente et efficace à :

- l'économie, l'écologie et l'identité qui vont de pair pour mieux valoriser nos productions et l'emploi au pays,
- l'aménagement du territoire qui doit être de proximité pour préserver et améliorer l'action sociale, les services publics, les transports…
- l'urgence climatique

"Viure, trabalhar e decidir al país" est plus que jamais d'actualité.

Action

Le Partit Occitan est présent en Occitanie dans les luttes économiques ou d'aménagement du territoire.
Ses militants interviennent :
- dans les luttes pour l'emploi,
- pour les services publics,
- contre la touristification à outrance,
- contre le nucléaire,
- pour la sauvegarde du patrimoine naturel ...

Idées en matière économique et sociale

Au niveau économique, le Partit Occitan déclare se prononcer en faveur d'une économie mixte : "ni le capitalisme sauvage, ni le socialisme centralisateur et bureaucratique"

Lire la suite

samedi 29 janvier 2011

Grande réunion publique à Mouans Sartoux sur le projet d'incinérateur à Grasse le 16 février à 19h : NON à un nouvel incinérateur dans notre département

Comme nos élus sortants au Conseil général, je m'opposerai à ce projet, si je suis élu le 27 mars !

En tant que membre du RES ( Réseau Environnement Santé ), cela me semble une évidence, tant les dangers sanitaires sont avérés, même s'ils ont ( très ) légèrement diminués. Là encore parler de rejets de polluants autorisés est une ineptie, voire de la provocation !_

La revue PRESCRIRE, dans son article de juin 2010 concluait que, « si les incinérateurs sont bien moins dangereux qu’il y a vingt ans, les enjeux sanitaires sont encore mal évalués sur le long terme ». Donc, principe de précaution pour ne pas participer aux " épidémies " de maladies diverses et variées que nous constatons aujourd'hui. A noter que pour les cancers, le mal est déjà fait et que la "montée en charge" est déjà très importante ! Et pas grand chose n'est fait pour enrayer ce drame.

D'où ma proposition de confier au Conseil Général la lourde tâche d'assurer une véritable prévention sanitaire des risques environnementaux au sens large. A ne pas confondre avec le dépistage effectué actuellement.

Et l'échelon est assez vaste pour tenir compte des risques de propagation ( atmosphérique, par exemple ) et pour pouvoir profiter d'expériences novatrices ( dans le département ) comme la pesée-embarquée ou le compostage sur une grande échelle, inexistants dans le 06. De même le territoire du département n'est pas trop vaste, pour rester concret et réaliste.

mardi 18 janvier 2011

Nice : un candidat EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS dans le 3ème canton, soutenu par le PARTIT OCCITAN, le Dr André MINETTO - Un peu d'espoir, de solidarité et d'avenir dans un monde de brutes !



Voir l'article précédent du 18 décembre 2010 :
Cantonales, accord EELV-PS dans 4 cantons niçois: "Nous sommes totalement opposés à la politique de la majorité à l’Assemblée départementale particulièrement en ce qui concerne ses volets social et environnemental"

Il y aura donc trois candidat(e)s Europe Écologie Les Verts à Nice dans 3 cantons sur les 8 renouvelables !

De quoi créer une dynamique de groupe et défendre dignement et fermement ( entre autres ) : le social, la solidarité, la sécurité et la santé des consommateurs et des citoyens, l'économie du futur, et notre cadre de vie qui fait rêver plus d'un citoyen en France et dans le monde !
Les candidat(e)s : Juliette CHESNEL dans le 8ème canton, Eric BELISTAN dans le 7ème canton et André MINETTO dans le 3ème ( Riquier, Saint Roch, Saint Jean d'Angely et le bas du Mont Boron contigu ).

Donc, notre 3ème canton, typiquement nissart ( comme le candidat ) et dont une partie était une ancienne zone maraîchère historique pour des familles de la commune de Nice, sera dignement défendu, et peut-être demain représenté au Conseil Général, par le Dr André MINETTO, candidat écologiste et militant associatif et humaniste, et homme de terrain infatigable.

Une excellente nouvelle pour tous ceux qui ne se reconnaissent pas dans le choix proposé jusqu'à présent : le PC, allié au NPA notamment et les différents autres partis de la droite décomplexée ou de la droite dure.

Parmi ses préoccupations majeures pour notre département, il y a notamment :

- l'emploi, économie verte inexistante dans les Alpes Maritimes,

- le logement, retard catastrophique du logement pour les classes moyennes et populaires,

- la prévention sanitaire ( complètement oubliée, à ne pas confondre avec le dépistage ) ,

- la sécurité, efficacité et résultats sur le terrain à la place de la " communication pipeau " et des dépenses pharaoniques actuelles,

- l'écoute des citoyens et le respect de la démocratie locale de plus en plus bafouée dans des décisions prises par UN SEUL HOMME ( moi je ... ) comme pour le quartier Riquier privé de tram tout récemment,

- le respect de notre terroir, de notre culture et de notre cadre de vie,

- le traitement des déchets enfin efficace économiquement et sans risque grave pour notre santé,

- budget : la chasse au gaspillage et dépenses inutiles ou ostentatoires plutôt que la baisse des investissements ou des fonds dans les domaines clés ( logement, éducation ... etc ),

... etc


Le candidat, un des acteurs de la défense du bâtiment Costanzo et de la goutte de lait depuis février 2010 dans le quartier Riquier: voir ses communiqués de presse du 8 juin et du 6 juillet 2010, rubrique "Communiqué de presse".


L'article du Nice Matin du 2 juillet 2010.


Un monument classé et un joyau de nos quartiers Est : l'Eglise St Roch

Un des défenseurs du rôle social et patrimonial de la culture populaire de nos quartiers Est : voir son communiqué de presse sur Le Hublot, du 25 juin 2010 : rubrique "Communiqué de presse".

Il s'intéresse depuis longtemps à ces quartiers Est de Nice en général, et au 3ème canton en particulier, puisqu'il y travaille et y habite depuis une trentaine d'année. Il y est aussi intégré dans le tissu économique, associatif, social et humain.


Le lundi 20 septembre sur DIRECT NICE

Il s'élève contre le bétonnage et l'aspect minéral imposé à Nissa la Bella ! Voir son communiqué de presse du 17 septembre : rubrique "Communiqué de presse".

Il sera un élu indépendant, financièrement, grâce à son travail, ce qui a toute son importance.

POLITICIEN NON !

POLITIQUE OUI !


A l'Assemblée Générale de l'APIL St Roch ( Association des Professionnels indépendants et Libéraux ) en mai 2010

Il s'élève contre le gaspillage de l'argent public dans les travaux de voirie du bas du boulevard du Mont Boron. Voir son communiqué de presse du 17 septembre : rubrique "Communiqué de presse".

Son slogan :

PENSER GLOBAL, AGIR LOCAL !


A la manifestation de défense sociale du 19 mars 2009

Le Dr André Minetto veut dépasser les clivages traditionnels gauche-droite, obsolètes et inefficaces. Il veut insuffler un paysage politique nouveau en France, mais habituel au sein de certains pays de l'Union Européenne qui avancent et réussissent ! L'écologie, le respect de notre planète et de tous les êtres vivants ainsi que l'action dans le domaine Santé Environnement, par exemple, dépassant largement ce clivage actuel. Et dépassant aussi le cadre national, d'ailleurs.


Avec Corinne Lepage le 18 octobre 2009 lors du colloque d'Europe Ecologie à Aix ou participaient aussi deux autres députés européens écologistes ( Europe Ecologie Les Verts ) : Michèle Rivasi et François Alfonsi


A l'une des nombreuses manifestations contre la mauvaise réforme des retraites auxquelles il a participé : ici celle du 16 novembre 2010.

Il souhaite donc décliner pour Nice, pour notre département, le __un projet humaniste, écologiste, solidaire et social attendu par une majorité de Niçois, et d'habitants de notre départementde Maralpins !


Avec Guy Marimot, Conseiller municipal "Vert" à Nice, à une conférence de Vert l'Avenir, dont il est membre du bureau, avec le Pr Marc Dufumier le 22 novembre 2008 à Mouans Sartoux


Lors d'une manifestation pour la défense de la Vallée du Paillon le 20 avril 2009 contre l'incinération de déchets industriels à l'usine de ciment de Contes


A la manifestation du Collectif des Comités de quartiers ( dont il est membre ) le 14 octobre 2009, contre la ligne 2 du tram sur la Prom'

mercredi 22 décembre 2010

Jean-Paul Besset, député européen d'Europe Ecologie Les Verts : " ... engager, secteur par secteur, des mutations pour vivre autrement, consommer autrement, produire autrement, s'alimenter autrement, se déplacer autrement, se soigner autrement ..


Jean paul BESSET en juin 2009
AFP - Thomas Samson

A lire en entier dans " LE MONDE "

"Le PS se rend compte que rien ne sera possible sans les écologistes "

...

Ghislaine : Au délà de la volonté de préserver l'environnement, quel est le programme politique des Verts-Europe écologie ?

L'orientation principale d'Europe Ecologie-les Verts est d'engager un programme de transition pour la transformation écologique et sociale de la société, c'est-à-dire engager, secteur par secteur, des mutations pour vivre autrement, consommer autrement, produire autrement, s'alimenter autrement, se déplacer autrement, se soigner autrement, se chauffer autrement, etc.

C'est une modification copernicienne de notre modèle de développement, celui qui, précisément, nous mène dans le mur.

Maldoror : A l'heure de la prééminence du PS à gauche, du vote utile et du parti de gauche de M. Mélenchon qui s'émancipe en outsider, quelle stratégie pour Europe Ecologie? Comment se faire entendre, se faire une place?

Etre soi-même, être nous-mêmes, se définir et se présenter à la société comme des écologistes, et non pas comme des sous-produits de la gauche ou de la droite. Il s'agit pour l'écologie politique – et c'est tout le sens que revêt la création du mouvement Europe Ecologie-les Verts – d'occuper le champ politique de manière autonome, en proposant son propre projet de société, sans être une force d'appoint de qui que ce soit, mais en étant suffisamment lucides pour passer des partenariats avec les forces qui peuvent partager pour partie notre vision de la transformation.

En l'état, ces partenaires se situent à gauche.

Donald : Comment voyez-vous les chances d'Eva Joly pour 2012 ?

Les chances d'Eva Joly sont réelles, elle est entrée dans le vif de la candidature, elle consulte, elle travaille, elle rencontre des acteurs de la société, elle s'ouvre à toutes les complexités de la vision écologiste.

C'est une femme de tempérament, à la volonté très déterminée, et sa grande qualité est d'incarner ce qui nous manque le plus aujourd'hui : la justice.

fifi : A votre avis et à votre connaissance, Nicolas Hulot sera-t-il candidat en 2012 ?

Personne ne le sait. Ni même lui. Nicolas réfléchit, parle avec ses amis, s'interroge en conscience sur l'efficacité du pas qu'il ferait en s'engageant en politique.

C'est une réflexion qu'il mène de manière très tendue et qui n'est pas aboutie.

gandalf : Le PS vous traite avec mépris et ne vous considère que comme des supplétifs. Pourquoi ne pas vous faire respecter et poser vos conditions ?

Je crois que l'attitude du Parti socialiste est en train de changer. Il se rend compte que rien ne sera possible sans les écologistes et, plus profondément, beaucoup d'entre eux commencent à intégrer la problématique écologique comme déterminante dans le projet de société.

Donc il s'agit, si les socialistes continuent dans ce sens et rompent avec leur productivisme congénital, de nouer des partenariats pour des gestions communes, comme nous l'avons fait dans les régions, et comme nous pourrons le faire pour le gouvernement en 2012.

Maldoror : En terme de stratégie pure, vous n'annoncez pas grand chose. Comment tactiquement faire gagner des voix aux Verts. Etre soi-même, c'est très bien, mais ça ne sert pas forcément à être au second tour.

L'objectif est de convaincre des portions significatives de la société de la justesse de nos orientations et des changements que nous voulons apporter. Nous ne procéderons pas par trucages ou par manœuvres, nous n'accèderons aux responsabilités que si des pans très significatifs de la société nous y poussent. Nous ne pouvons pas faire l'économie du verdict démocratique.

Brin de paille : Comment doit se positionner le parti les Verts-Europe écologie sur l'échiquier politique ?

En ne cherchant pas à imiter un grand frère de droite ou une grande sœur de gauche, mais en étant résolument droit dans ses bottes, c'est-à-dire en étant écologiste, rien qu'écologiste, mais tout écologiste.

Didier : Qui est, selon vous, le meilleur candidat de la gauche pour battre Nicolas Sarkozy ?

C'est à la gauche de le déterminer.

Safran : Avez-vous fait un acte de "désertion" ?

On n'est pas à la guerre, quand même ! J'ai seulement fait un pas de côté qui, dans mon esprit, doit fonctionner comme une alerte.

Je ne quitte pas Europe Ecologie, je ne déserte pas un mouvement auquel je crois et que j'ai contribué à créer.

Je tente seulement un coup d'éclat pour une prise de conscience collective de tout ce qui nous tire en arrière.

André : Et vous, qu'allez-vous faire maintenant ?

Je ne vais pas partir à la pêche à la ligne, hélas ! Je suis député européen, et c'est un job à plein temps. Par ailleurs, je vais contribuer à construire la fondation de l'écologie politique qui sera un des outils de réflexion programmatique essentiels pour Europe Ecologie-les Verts, mais qui, comme toute fondation, aura son indépendance et saura se tenir à l'écart des clapotis internes.

... "

http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/12/13/le-ps-se-rend-compte-que-rien-ne-sera-possible-sans-les-ecologistes_1452937_823448.html