.

Accueil | Déclaration de candidature | Biographie | Contacter le Dr. A. MINETTO

" Nous ne sommes pas là pour promouvoir une écologie de punition mais une écologie de solutions "

Animateur et créateur du MAGAZINE D'INFORMATION GÉOSTRATÉGIQUE

Sur Radio Chalom Nitsan.

Un monument classé et un joyau de nos quartiers Est : l'Eglise St Roch

Le boulevard St Roch et son tram, progrès indéniable,

mais revers de la médaille : pas d'arrêt minute et pas de places de livraison prévus suffisamment !

A la manifestation du Collectif des Comités de quartiers,

dont il est Vice Président, le 14 octobre 2009, contre la ligne 2 du tram sur la Prom'

A l'Assemblée Générale de l'APIL St Roch en mai 2010,

dont il est membre du Bureau

Avec Guy Marimot, Conseiller municipal Vert,

à une conférence de Vert l'Avenir ( dont le Dr André Minetto fait partie ), avec le Pr Marc Dufumier le 22 novembre 2008 à Mouans Sartoux

A la Journée d'Action autour du climat

Le samedi 24 octobre 2009 à Nice

Avec Corinne Lepage, Députée européenne, lors du colloque d'Europe Ecologie à Aix

Le 18 octobre 2009

Le 29 avril 2009, à la manifestation de soutien au candidat de Patrick Mottard,

Sami Cheniti, à la cantonale partielle du Nice 12

Journée d'étude sur cette "Eco"-Vallée bidon, avec Michèle RIVASI, députée européenne, entourée par des candidats EELV, d'Annabelle JAEGER, Conseillère régionale, de Joelle FAGUER, Conseillère régionale, Conseillère municipale à Grasse.

Rencontre EELV à NICE le 27 janvier 2011 sur les actions de nos élus régionaux pour l'emploi au PECOS (Pôle d'ECOnomie Solidaire); des candidats niçois et de G à D Joelle FAGUER et Annabelle JAEGER, conseillères régionales et Mari-Luz NICAISE, Conseillère municipale de Nice

Un des acteurs de la défense du bâtiment Costanzo depuis février 2010, ex-trésorier du Comité de défense Riquier-Barla-République-Risso; voir ses communiqués de presse du 8 juin 2010, 6 juillet 2010 et sa réponse au Comité de défense

L'interview du lundi 20 septembre 2010 sur DIRECT NICE après son communiqué de presse du 17 septembre 2010: "Déni de démocratie, abattage d'arbres, dégradation du cadre de vie, manque d'information et de concertation: ça suffit !"

Le Dr Minetto lors d'une manifestation pour la défense de la Vallée du Paillon le 20 avril 2009 contre l'incinération de déchets industriels toxiques à l'usine de ciment de Contes


samedi 20 octobre 2012

François HOLLANDE, à Nice, accompagné du ministre de l'Intérieur Manuel VALLS, a rendu hommage à l'«exceptionnel courage» du major Daniel BRIERE



Sur FR3

Je m'associe à cet hommage.

Un crime odieux. Là aussi il faut que ce type de comportement monstrueux cesse. Il faut un retour de la sécurité et du respect de la vie et des êtres humains dans leur entité globale. Et le respect tout court. Pour toutes et tous, mais pour ceux qui assurent notre sécurité AU MOINS AUTANT ( policiers, pompiers, gendarmes ... etc ).

" Cet après-midi, François Hollande, accompagné du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, a rendu hommage à l'«exceptionnel courage» du major Daniel Briere, 52 ans, après avoir rencontré sa famille pendant une demi-heure à la préfecture des Alpes-Maritimes. "

dimanche 13 mars 2011

Sécurité : le choix politique de la prévention d'abord ou de la prison d'abord ? Je suis pour la prévention d'abord

Dans mon programme, les préventions occupent un place très importante dans les domaine de la santé, de l'environnement, du social, mais aussi de la sécurité. Avec l'UMP, nous n'avons vraiment pas les mêmes priorités !

Ni les mêmes volontés d'efficacité et de résultat dans ce domaine de la sécurité, quand on voit l'explosion des agressions à la personne et des braquages dans nos quartiers Riquier , Saint Roch ... etc !

Voici une intervention intéressante qui va dans ce sens.

Pascale Gérard, conseillère régionale et municipale ( Menton ) et conseillère nationale du PS, en réponse au projet d'Eric Ciotti, secrétaire national à la sécurité de l'UMP :

« Alors que depuis 2007, cette majorité a supprimé 40 000 postes d'enseignants et s'apprête à en supprimer à nouveau 16 000 à la rentrée 2011, M. Ciotti a proposé l'ouverture de 20 000 places dans… les prisons !
Une fois encore, les priorités de l'UMP sont claires : aller directement en prison sans passer par la case école ? C'est plus qu'inquiétant pour tous nos jeunes et leurs enseignants dont les conditions de travail ne font que se dégrader. »

mercredi 9 février 2011

Plus de sécurité pour les piétons, les vélos et autres 2 roues ... et les automobilistes en ville, moins de blessés et moins de pollution ? Je suis pour l'extension des zones à 30 km/h !


Vous pouvez (re)lire mon article du 1er octobre 2010 sur NICE ECOLO DEMOCRATE :

"Vivons heureux, vivons à VÉLO : toute la ville en zone à 30 fluidifie la circulation et permet de partager le territoire routier ! "

C'est déjà le cas à Bruxelles depuis septembre 2010 et cela se généralise en Belgique. Et certaines villes françaises l'ont expérimenté, et elles ne le regrettent pas.

Et c'est le côté sécurité, moindre pollution et gain de vie humaine qui m'intéresse, étant pourtant très intéressé par l'automobile ( et ses innovations futures ). Automobile ne doit plus rimer avec pollution et accident mutilant.

Cela se télescope avec les nouvelles qui annoncent 21% de morts en plus en janvier sur nos routes et l'assouplissement du permis à points. Après l'acharnement sur les très petits dépassements de vitesse, la politique routière cacophonique menée depuis 4 ans atteint ses limites. La baisse des morts étant due aussi à la grande amélioration technique des véhicules. Mais c'est AUSSI le nombre de blessés graves produisant trop de handicapés qu'il faut faire chuter. Je note aussi que le civisme et le respect du code de la route n'ayant pas été mis en avant, ils n'ont absolument pas progressé, tout étant basé sur la peur et la répression financière !

A lire en entier dans AUTONEWS

Strasbourg : la vitesse bientôt limitée à 30 km/h ?

" ... La mairie de Strasbourg veut aujourd'hui franchir un nouveau pas et diminuer encore la place de la voiture dans l'espace urbain, en passant environ 70% de sa voirie en zone 30. L'objectif premier est sécuritaire :

d'environ 28 m à 50 km/h, la distance totale d'arrêt d'une auto (temps de réaction inclus) tombe à 13 m à 30 km/h, tandis que la violence de l'impact éventuel est bien sûr réduite (la probabilité pour un piéton d'être tué passant alors selon la mairie de 80% à 10%). La pollution chimique et sonore diminuerait bien sûr elle aussi, ce qui permettrait "d'obtenir une ambiance apaisée et plus tranquille pour les riverains, propice à une plus grande convivialité de la vie de quartier."

... "

http://www.autonews.fr/Dossiers/Votre-quotidien/Strasbourg-30-km-h-zone-30-234789/

Que demander de plus ?

De toute façon sur certains axes à Riquier ou à Saint Roch, rouler à 30 Km/h est souvent déjà très difficile au regard des embouteillages réguliers qui génèrent pollution et énervement. Samedi un commerçant me disait qu'il avait mis 20 minutes pour faire quelques centaines de mètres autour du boulevard St Roch qui est devenu une barrière et un vrai calvaire quand on l'utilise ! Je confirme ses dires, cela est insupportable, sans parler d'une cadences imbécile des feux tricolores très nombreux.

lundi 31 janvier 2011

L'insécurité augmente, les agressions à la personne se banalisent ... dans la ville la plus filmée de France par la vidéosurveillance ! Et l'intervention de Mari-Luz NICAISE élue Europe Ecologie - Les Verts à Nice

MAIS FILMER N'EST PAS PROTEGER !

Quelques chiffres

A Nice en fin 2011, nous aurons 724 caméras et 380 policiers municipaux. Cherchez l'erreur ! Et peu de prévention réelle. En 2010 : 16 400 atteintes aux personnes, et 185 interpellations grâce aux caméras " Bon ça fait 0,01 % de résultat ! Un sacré rapport coût / bénéfice !
A rapprocher des 17 millions d'euros qui devraient être dépensés en 5 ans pour l'installation et la maintenance ( durée du marché ). Tout ça pour un mirage !

Sinon, ça se saurait ! Et le Royaume Uni serait un havre de sécurité avec prisons presque vides et policiers désoeuvrés, grâce l'effet dissuasif, puis réellement efficace des 4,2 millions de caméras qui traquent les habitants à chaque instant. Mais ce n'est absolument pas le cas malgré la dépense exorbitante réalisés par nos voisins Anglais ... qui commencent à regretter et à se réveiller !

Dans le quartier Saint Roch, nous sommes malheureusement bien mal placés puisque les agressions se multiplient ces derniers temps ! La dernière en date ayant eu lieu dimanche dernier à Saint Roch, contre une dame, boulangère dans ce quartier.

Hélas, Riquier, ainsi que les autres quartiers ne sont pas mieux lotis ... comme nous l'avouait le premier adjoint de la Mairie de Nice, et ex colonel de gendarmerie, Benoit Kandel, aux riverains de la place Armée du Rhin lors d'une réunion organisée par un Comité de quartier, place Armée du Rhin il y a quelques mois. Le but de la réunion était, à la demande des riverains, de faire rétablir l'ordre et la la sécurité; demande faite par pétition six mois auparavant et restée sans réponse. Leur griefs : risquer de se faire agresser verbalement ou physiquement, de se faire cambrioler, de voir leurs caves squattées et de ne pouvoir dormir la nuit à cause du tapage nocturne fait bien souvent par un petit groupe de troublions ( venant d'autres quartiers ) présent dans le jardin et les alentours pour faire du trafic de drogue. Lors de la réunion, un bijoutier cambriolé deux fois en peu de temps et dont le deuxième méfait avait été filmé, a demandé en vain si le film avait permis d'identifier et d'arrêter ses agresseurs. Filmé mais pas protégé !

Et voici à la fin l'intervention de Mari-Luz sur ce thème qui correspond tout à fait à ce que je pense de ces caméras, éléments minimes de sécurité, mais en aucun cas vidéoprotection, et même pas élément important du dispositif sensé assurer notre sécurité.
D'ailleurs, les chiffres rappelés par Emmanuelle Gaziello ( PCF ) lors de ce Conseil Municipal d'hier l'illustre très bien : en 2010 " il y a eu 16 400 atteintes aux personnes, et 185 interpellations grâce aux caméras de vidéosurveillance, le bilan me semble faible, en matière de retour sur investissement ". Bon ça fait 0,01 % de résultat ! Un sacré rapport coût / bénéfice ! C'est d'ailleurs pour ç qu'on en rajoute une louche : environ 1/3 de caméras en plus l'an prochain pour 3 millions d'euros. A rapprochent aussi du nombre de policiers municipaux : 380 policiers. Sans commentaires. Et pour assurer la prévention de la délinquance, que fait la mairie ... et pour ce qui nous concerne, le Conseil Général ? Si c'est aussi efficace que la " vidéosurveillance" on comprend que l'insécurité augmente de plus en plus !

Lire le compte-rendu de Mari-Luz NICAISE, Conseillère Municipale Europe Ecologie Les Verts à Nice, qui a aussi proposé : " une démarche citoyenne appliquée par d'autres villes comme Rouen par exemple", lors de cette réunion du Conseil. Mais je vous fais découvrir son intervention en séance. Et je regrette, pour notre démocratie locale, que notre projet de Comité d'éthique ait été rejeté par Benoit Kandel.

"Le Conseil Municipal a adopté ici fin 2008, le principe de l’équipement en caméras de vidéosurveillance. Vous m’excuserez mais je n’adopterai pas la novlangue consistant à les rebaptiser caméras de videoprotection. J’avais alors exprimé fortement ma désapprobation. Je n’ai pas changé sur ce point … mon refus s’est même renforcé. Pour plusieurs raisons :

1 - Ce système n’est pas efficace :

Le but recherché et affiché est de garantir la sécurité des citoyens. Je ne nie pas qu’un équipement de vidéosurveillance performant restreint à des points sensibles pourrait aider une politique basée sur des moyens humains efficaces.
Mais nous assistons à une dérive folle inverse : j’ai fait l’expérience, de la porte de mon domicile à la mairie je suis constamment – ainsi que des milliers de mes concitoyens – suivie par des caméras : dans la rue, comme dans le tram, et jusque dans les escaliers de la mairie.
Ce suréquipement digne d’un roman d’Orwell n’a apporté aucune amélioration sensible dans les quartiers concernés et par un effet pervers il crée un véritable appel de la délinquance dans les zones moins équipées. Donc nous allons acheter encore plus de caméras, travailler avec toutes les polices du département et jusqu’où ira cette coûteuse frénésie ?
Si on lit la convention de groupement de commandes avec NCA on apprend que si le minimum du marché , seul chiffre apparaissant dans la délibération est de 500 000€, le montant estimé par les services pour la première année est de 3,5 M d’€ et de plus que ce marché va durer 5 ans… on pourrait donc dépenser 17 M …
Nous l’avons dit à la presse, et je le réaffirme, que la vraie lutte contre les violences urbaines et incivilités de tout genre passe par une prévention – non cosmétique – Que cette prévention exige des moyens humains conséquents. Et que les sommes pharaoniques citées plus haut seraient bien mieux employées en accompagnements de tous ces jeunes et moins jeunes en difficulté.

2 – Ce système peut entrainer des dérives en termes de surveillance de personnes identifiées et de non sécurisation des données, et surtout c’est un système très peu démocratique.

C'est pourquoi j’aimerais vous proposer un défi.
Nice n’est pas la seule ville à recourir à de la vidéosurveillance, d’autres villes y ont eu recours, dans des proportions moindres, et pourtant dans un souci de démocratie active et participative, elles ont mis en place un comité d’éthique chargé de mettre en application une « charte d’éthique et d’évaluation de la vidéosurveillance municipale. »
Et ceci dans les strictes limites de la loi, et en particulier de la circulaire de mars 2009 relative aux conditions de déploiement des systèmes de vidéoprotection
Je vous demande donc , instamment, de mettre en œuvre cette démarche à Nice.
Installer un comité d’éthique composé pour moitié d’élus (y compris de l’opposition) et pour moitié de représentants d’institutions et d’associations :
- qui veillerait à ce que le système de vidéosurveillance ne porte pas atteinte aux libertés fondamentales publiques et privées
- qui soit consulté sur toute modification et extension
Rédiger et mettre en oeuvre une charte par laquelle la ville s’engagerait en particulier :
- A informer de manière claire le public (comme la loi le prévoit) de l’existence des systèmes de surveillance avec une signalétique précise
- A tenir à la disposition du public la liste des lieux placés sous vidéosurveillance, en particulier sur le site web
- A être particulièrement vigilante sur la confidentialité du CSU (formation des agents, tenue des registres etc)
- A tenir à la disposition du comité d’éthique les registres consignant les lectures des enregistrements ainsi que les dates des destructions de ces images à la fin du délai de garde
La vidéosurveillance est un outil. Créer ce comité d’éthique montrerait un réel souci de la ville et de son maire de concilier les impératifs du maintien de l’ordre avec l’impératif du respect des libertés publiques. "

http://mariluz-espacevert.blogspot.com/search?updated-min=2011-01-01T00%3A00%3A00-08%3A00&updated-max=2012-01-01T00%3A00%3A00-08%3A00&max-results=1

A lire aussi l'article de NICE MATIN :

La vidéosurveillance est-elle vraiment efficace ?

http://www.nicematin.com/article/societe/la-videosurveillance-est-elle-vraiment-efficace

et " Les habitants de Crémat ne veulent pas de caméras ":

http://www.nicematin.com/article/nice/les-habitants-de-cremat-ne-veulent-pas-de-camerashttp://www.nicematin.com/article/nice/les-habitants-de-cremat-ne-veulent-pas-de-cameras

et aussi dans 20 MINUTES.FR :

« L'utilité de la vidéo reste à prouver »

" Sécurité / Eric De Montgolfier Le procureur de Nice critique les caméras de surveillance "

http://www.20minutes.fr/article/663730/nice-l-utilite-video-reste-prouver

et aussi " Les habitants de Crémat ne veulent pas de caméras ":

http://www.nicematin.com/article/nice/les-habitants-de-cremat-ne-veulent-pas-de-cameras

samedi 15 janvier 2011

Le secteur public en danger : de graves conséquences sur notre quotidien ! La casse de la police nationale

Nos services publics sont cassés par des irresponsables qui n'en supportent pas les conséquences !

Au sujet de notre (in)sécurité quotidienne, les élus locaux à la solde du pouvoir parisien actuel ( une recentralisation rampante est en cours, ainsi qu'une suppression d'une partie des budget locaux ) nous promettent la lune en parole avec des postures à la César, et font tout le contraire sur le terrain : que du pipeau !!

Sans parler de la découverte toute fraîche de l'utilité de la police de proximité par nos "édiles". A mourir de rire !
On croit rêver ... si ce n'était pas un cauchemar quotidien pour de trop nombreux Niçois, place Armées du Rhin, par exemple ... mais pas seulement comme le disait benoîtement Benoit Kandel lors de la première réunion sur l'insécurité organisée sur place le 11 octobre 2010 par le Comité de Défense de Riquier Risso Barla République : d'autres quartiers de Nice connaissent aussi ces problèmes. Ouf, ça rassure !! Quel aveu et quel échec après environ 10 ans de politique pseudo-sécuritaire stupide et irresponsable.
Quand à l'incivisme, c'est tout un poème ! Jeudi soir, place Blanqui, dans le nouveau couloir de bus en sens contraire délimité par un muret en béton, un bus a été bloqué par un véhicule qui stationnait au beau milieu de son couloir !! Appelé par la dame qui conduisait le bus, la police ne se déplacera même pas. Et le bus a dû contourner l'obstacle, aidé par le chauffeur d'un autre bus arrivé derrière ... au bout d'un quart d'heure ( merci pour ceux qui prennent les transports en communs niçois ! ) en passant par dessus ce muret tout neuf dont on vient d'affubler la place Blanqui : du gros n'importe quoi sur toute la ligne !

" L'inquiétante explosion des braquages " titrait NICE MATIN le 10 janvier 2011 !

Tu m'étonnes !
Rappelons-nous l'émoi provoqué par le braquage raté de la Poste Saint Roch, au 48 avenue Denis-Séméria, le 27 mai 2010 à Nice.
Rappelons quand même qu'entre 2004 et 2012, quelque 10.000 postes auront été supprimés dans la police, selon des sources syndicales policières ( près de 10% en 8 ans ! ). Et cette baisse du nombre des policiers va s'accélèrer ! Nicolas Comte, secrétaire général d'Unité police SGP-FO (premier syndicat de gardiens de la paix) a ainsi estimé en 2010 qu'avec la Révision générale des Politiques publiques ( RGPP ) " nos effectifs théoriques seront de 100.384 policiers (gardiens de la paix) en 2012 ", soit 4.000 de moins que cette année ( 4% en presque 2 ans !! ). On dirait que l'on organise l'insécurité à des fins bassement électorales : inadmissible de jouer avec notre vie.
Et à Nice aussi les effectifs fondent comme les glaciers devant le réchauffement climatique ! Sauf les jours de visite présidentielle et autres sommets d'où les Niçois sont chassés ... et les jours de soutien à la future démocratie tunisienne comme aujourd'hui, où le quota de CRS au mètre carré débordait de tous les côtés sur la place Masséna !

"Cela pose un problème de présence sur le terrain", poursuit notre syndicaliste dans son interview, en soulignant à juste titre les contradictions du "discours politique" sur la sécurité et les "moyens" mis à disposition. Ça, on le sait. Et le responsable de la police nationale qui était présent lors de la 2ème réunion sur l'insécurité organisé par le Comité de Défense de Riquier, Risso Barla République le 24 novembre 2010, était très mal à l'aise pour expliquer que son secteur était très important de l'Ariane à Riquier entre autre, et que les effectifs dont il disposait n'était pas forcément en rapport, disons-même nettement insuffisant ! Mais pour quelques riverains, cette explications étaient inacceptable et il l'ont fait savoir.

"Le mécontentement gronde" dans la police, nous dit le secrétaire général Nicolas Comte, et il dénonce une "réduction des budgets de fonctionnement" et un "désengagement de la police nationale au profit de la police municipale" ou de "sociétés de sécurité privée". 10 000 policiers de moins et des agressions violentes à la personne qui explosent ( sans parler de la banalisation des incendies de voitures qu'on n'ose même plus compter. On casse le thermomètre pour ne plus voir la maladie. Et on supprime des postes de policiers quand le niveau général de civisme, d'éducation s'effondre et quand les familles se décomposent de plus en plus, laissant les garçons sans cadre ni repère, ni père !
Peut-être comme les deux garçons de 15 ans suspectés d'avoir commis HUIT braquages en quelques semaines ( et un vol avec agression contre un chauffeur de bus ) dans le quartier des Moulins et arrêtés ces jours-ci. Mais ce n'est pas d'abaisser l'âge pénal à 16 ans qui résoudra ce grave problème ( dernière trouvaille d'Estrosi ) : plus on a de lois sécuritaires, moins on a de résultat !! Etonnant, non ? Quant aux caméras de vidéoSURVEILLANCE, 4,2 millions au Royaume Uni et pas de résultat significatif, qui peut croire qu'elle vont remplacer la présence humaine d'éducateurs ou de policiers ? Et si on s'attaquait vraiment aux racines du mal ?

En effet, pour la prévention, ils ne savent même pas ce que cela veut dire !! Et c'est sûr que lorsqu'on décide tout tout seul ( et qu'on s'en vante ! ) on n'avance pas beaucoup !

Pour conclure, on peut dire que la Police se trouve donc entre le marteau sarkoziste et l'enclume de la population qui n'accepte pas d'en faire les frais à juste titre. Et dans notre réunion de quartier dont je parlais au début, c'est le capitaine de la police nationale qui a fait inutilement les frais de cette exaspération populaire, bien justifiée malheureusement, mais qui doit se retourner contre les décideurs politiques incompétents.

Et c'est pareil pour l'éducation, hélas. Donc mobilisons-nous pour ces 2 services publics indispensables dans une société saine, responsable et démocratique.

samedi 8 janvier 2011

Vidéosurveillance, test de caméras à Levallois-Perret et position des élus Europe Ecologie - Les Verts à Paris : " dispositif liberticide, coûteux et inefficace " et " non à la société du tout-sécuritaire "


par SEBRIEU
http://portrait.sebrieu.com/post/2008/05/07/Vite-Il-faut-installer-des-cameras-de-videosurveillance-partou

Attention ! Bientôt, devant l'échec de la politique " sécucuritaire " menée depuis bientôt 10 ans ( merci au président français actuel ), on nous obligera à en mettre, aux frais des citoyens bien sûr, dans les commerces, les halls d'immeubles, les cabinets de professionnels libéraux ... à cause du laxisme et de l'abandon par l'Etat de son rôle capital d'assurer notre sécurité !
Déjà que on détourne nos impôts pour en mettre dans les lieux publics ! Pour faire profiter quelques "copains" de la manne financière que constitue l'installation et la maintenance de caméras de vidéosurveillance ( et bien sûr pas de vidéoprotection comme on essaie de nous les vendre par publicité mensongère ) ? Pour rémunérer moins de policiers "remplacés" ( très mal ) par des milliers de caméras ? Par idéologie pour surtout s'en servir pour verbaliser et encaisser des PV en grand nombre ? ... etc.

Comme au Royaume Uni ou 4,2 MILLIONS de caméras tournent en rond sans résultat probant; mais sont des " pompes à fric " pour leurs installateurs !

" Les études scientifiques s'accumulent, prouvant à la fois le peu d'efficacité et le coût exorbitant de la vidéosurveillance "

Voici un exemple concret des dysfonctions ( très nombreuses ) de ces caméras et la prises de position de nos élus EELV à Paris.

A lire en entier sur LE POST

On a testé les caméras de surveillance de Levallois-Perret

Combien de temps a mis Big Brother pour retrouver 2 journalistes de StreetPress qui perturbaient la voix publique ?

Lire la suite

lundi 3 janvier 2011

Vidéosurveillance : test de caméras à Levallois-Perret et position des élus Europe Ecologie - Les Verts


C'est possible !
envoyé par EuropeEcologieAlsace. - L'info internationale vidéo.

Et bientôt on nous obligera à en mettre dans les commerces, les halls d'immeubles, les cabinets de professionnels libéraux ... à cause du laxisme et de l'abandon par l'Etat de son rôle capital d'assurer notre sécurité ? Pour faire profiter quelques "copains" de la manne financière que constitue l'installation de caméras de vidéosurveillance ( et bien sur pas de vidéoprotection comme on essaie de nous les vendre par publicité mensongère ). Moins de policiers "remplacés" ( très mal ) par des milliers de caméras.
Comme au Royaume Uni ou 4,2 MILLIONS de caméras tournent en rond sans résultat probant; mais sont des " pompes à fric " pour leurs installateurs ! ??

A lire en entier sur LE POST

On a testé les caméras de surveillance de Levallois-Perret

Combien de temps a mis Big Brother pour retrouver 2 journalistes de StreetPress qui perturbaient la voix publique ?

" A Levallois-Perret 50 caméras scrutent en permanence la voie publique. Retrouveront-elles Samba et Géraldine déguisés en Pom-Pom girl ? « Ah ouais, ça devrait se voir ça ! » s'esclaffe un policier. Top chrono !
Jeudi 26 août – 17h32. Lunettes Ray-Ban très 60's, costard sombre distingué et teint légèrement hâlé, Bertrand Mayer – adjoint au maire de Levallois-Perret - nous accueille au commissariat de police municipale à l'angle des rues Anatole France et Kléber. 10 jours plus tôt, le ministre de l'Industrie Christian Estrosi s'était fendu d'une sortie remarquée dans la presse où il remettait en question les maires qui n'avaient pas doté leur ville d'un système de vidéo-surveillance. A Levallois – champion du genre – StreetPress a voulu savoir qui se cachait derrière Big Bother ... Et combien de temps il mettrait pour appréhender Samba et Géraldine en train de perturber la voix publique avec des poms-poms de cheerleader.
Des prouesses hi-tech dignes de 24h Chrono
« Au PC » - le petit nom du très officiel « Centre de Surveillance Urbain » – M. Carpentier et Gérard (les noms des deux policiers municipaux ont été modifiés à leur demande) ont remplacé Jack Bauer et Tony Almeida . La salle vidéo du commissariat de Levallois-Perret a un petit coté CAT , les mètres carrés en moins. Mais coté high-tech, pas grand chose à lui envier: le mur d'écran affiche 12 vidéos en simultané, les policiers orientent à distance des caméras à 360 degrés et zooment en un clic pour repérer une crotte de chien étalée sur un trottoir.
... "

http://www.lepost.fr/article/2010/09/10/2214316_on-a-teste-les-cameras-de-surveillance-de-levallois-perret.html

A lire sur le sitez EELV de l'Isère ( 30/11/2010 ):

VIDÉOSURVEILLANCE À GRENOBLE : PALLIER SUPPLÉMENTAIRE DANS LE DÉLIRE SÉCURITAIRE

" Le tandem Destot/Safar a annoncé le 29/11/2010 selon le site Grenews.com qu’en plus des 3 sites déjà choisis pour une « expérimentation » de la vidéosurveillance à Grenoble, cette dernière serait généralisée dans un futur proche aux bâtiments municipaux : écoles, bibliothèques, centres sociaux, conservatoire, ...
Cette décision, effarante sur la méthode et gravissime sur le fond, n’a fait l’objet d’aucun débat démocratique. Il serait d’ailleurs intéressant que les adjoints concernés se prononcent sur le sujet (culture, éducation, action sociale, patrimoine municipal, ...).
Lors du Conseil Municipal du 17 mai 2010 pour la création du collège d’éthique, Michel Destot avait pourtant promis : « La décision que nous prenons ce soir d’expérimentation est limitée en nombre de caméras, limitée dans le temps pour une évaluation, une évaluation qui se conclura par un arrêt ou au contraire une poursuite. ».
Jérôme Safar avait précisé : « Une bonne évaluation se fait au moins sur une période de deux ans, avec une évaluation à mi-parcours, dans des secteurs qui ne connaîtrons pas de fortes modifications sociologiques liées à des programmes d’urbanisme importants ».
(Voir en annexe d’autres extraits édifiants du verbatim du Conseil municipal du 17 mai 2010)
Ont-il jamais eu l’intention de faire véritablement une évaluation ? En réalité, comme nous l’avions dénoncé à l’époque, ce « collège d’éthique » est une protection de façade. Il n’a été imaginé que pour cautionner la vidéosurveillance et amuser la galerie. Les élus écologistes ont eu raison de le boycotter.
Nous le répétons, que ce soit le bon sens ou les études, il y a bien un consensus sur la vidéosurveillance : elle n’empêche ni les dégradations, ni les vols, ni les agressions physiques.
... "

http://www.lesverts38.org/spip.php?article2521

vendredi 29 octobre 2010

Sécurité à Nice, heureusement que le ridicule ne tue pas ! " Les Policiers Ilotiers " : certains en redécouvrent les bienfaits négligés par N. Sarkozy ( et son représentant local ! )

Lu sur le site de la municipalité ( et de Nice Côte d'Azur ) :

" Les Policiers Ilotiers
Ces agents, appelés "Policiers Ilotiers", représentent une nouvelle force de sécurité qui travaillera en équipe, 3 à 6 policiers, au sein de nouveaux points de contrôle.
Ces brigades d'agents à pied seront chargées d'établir un contact quotidien, direct et rassurant avec les niçois : rencontres avec les riverains et les responsables locaux, suivi des victimes, réponses aux demandes en matière de circulation, stationnement et de sécurisation, recueil d’informations...
Une première expérience a été menée à Sainte-Marguerite au mois de juin dernier, les résultats ayant été trés positifs, le Maire de Nice décide aujourd’hui d’étendre ce dispositif à quatre autres secteurs de la Ville. "
Secteurs concernés
- Nice Nord
- Cœur de ville
- Vieux Nice
- Magnan "

On croit rêver à la lecture de cette prose !

Plusieurs remarques :

1) Attendre 2 ans et demi de mandat pour " établir un contact quotidien, direct et rassurant avec les niçois " et leur police, c'est grave quand on connait les problèmes divers et variés posés quotidiennement aux niçois ( mais pas aux édiles en place surprotégés par leur service d'ordre )

2) Rappelons-nous la réunion place Armée du Rhin organisée par le Comité de défense Riquier Barla, République, Risso le lundi 11 octobre sur l'insécurité grandissante de ce quartier, à laquelle j'ai participé. A cette occasion, nous avons entendu le Premier Adjoint, l'ancien colonel de gendarmerie Benoit Kandel, répondre aux riverains qui se pressaient nombreux dans la salle de réunion ( un bar qui a eu le courage de nous accueillir aimablement ) et qui appelaient à leur secours les services concernés de l'Etat et de la Mairie, que cela se produisait aussi dans de nombreux autres quartiers de Nice ! Si le sujet était léger et sans conséquence dramatique, on pourrait faire de l'humour et dire : Ouf, ça rassure !!
Mais malheureusement, le calvaire subi depuis près d'un an par ces citoyens à cause de la démission de l'Etat et de la Municipalité devant une poignée de voyous est inadmissible.

Lire la suite

samedi 18 septembre 2010

Vidéosurveillance: fausse propagande gouvernementale (et niçoise), vraies réponses aux questions que vous vous posez ! Plus de sécurité passe par un plan gobal avec plus de lien social et de solidarité

Comme je l'écris souvent, la vidéosurveillance n'est pas la panacée, ni LA réponse aux problèmes d'insécurité réels ou ressentis qui planent sur notre société. Et dont on nous rebat tellement les oreilles, que ça commence à nous les échauffer sérieusement !
Et ce n'est certainement pas de la vidéoprotection comme on nous le vante de façon mensongère et hautaine à Nice. Ça se saurait ! Royaume Uni, plus de QUATRE MILLIONS de caméras et pas d'amélioration notable, ni bien sûr proportionnelle au coup exorbitant. Car, entre autre, il n'y a pas le personnel suffisant devant et derrière les caméras ( 4,2 millions, une caméra pour quinze habitants ! ).
Rappelons que les caméras ne remplacent surtout pas les policiers, ce n'est qu'un complément ! De luxe et ostentatoire !

Un début de solution à l'épineux problème, c'est déjà de moins mettre en avant les délinquants et criminels en tout genre, y compris en col blanc et y compris les passes droit en tout genre et les petits arrangements avec la règle, norme, loi ... Et de ne pas les transformer en héros ou "people".

L'exemplarité

Ce rôle, y compris d'un ministre, ou d'un fils de président, quand c'est dans ce sens là, est beaucoup plus important vis à vis des jeunes ( et des moins jeunes ) qu'on ne le croit souvent.

Lire la suite

vendredi 20 août 2010

Pour Alain JUPPÉ, "Durcir la loi ? Ce peut être nécessaire. A condition que la loi nouvelle ne soit pas de pure circonstance et" ... "qu’elle soit applicable et appliquée" : un désaveu ?

“ Quand il n’est pas nécessaire de faire une loi, il est nécessaire de ne pas en faire ” Montesquieu

" L’équilibre, même dans les secteurs réputés paisibles, est fragile" Alain Juppé "

Après que la loi ait été bafouée de façon inadmissible pour une énieme fois dans de tristes faits divers estivaux, j'apprécie la façon posée et concrète qu'à Alain Juppé de réagir et de proposer une façon intelligente d'avancer au lieu de stigmatiser, communiquer, invectiver, communiquer, expulser, communiquer, polémiquer communiquer ... etc, etc sans plus de résultats pour autant.

Des résultats !
Car ce sont les résultats seuls qui comptent dans ce domaine tragique de l'insécurité qui augmente globalement et invariablement depuis des années à Nice et en France, en montrant souvent un nouveau visage, pas toujours ciblé dans les statistiques d'ailleurs ! C'est sûr que certains quartiers, villes ou régions s'en rendent plus compte que d'autres, hélas pour ceux-là. Alors que dans des secteurs très favorisés la sécurité augmente. Donc une moyenne peut cacher de fortes disparités.

Une autre remarque cependant
Étant souvent sur le terrain et dans des réunions de Comités de quartier, je trouve par contre que le fait qu'on en parle moins ne veut pas dire que les violences et autres crimes aient disparu, malheureusement.

Lire la suite

mercredi 18 août 2010

Mais qui est donc ce mauvais maire de Nice qui nous fait subir manque de logements sociaux et insécurité ??

A force de trop parler, de dire tout et n'importe quoi, on s'emmêle les sept langues ( ou la langue qu'on devrait tourner sept fois ) !!
Quand Estrosi dit, en évoquant la loi SRU qui impose une amende aux villes ne construisant pas suffisamment de logements sociaux " « Sur ce modèle, je propose que les municipalités qui ne se conforment pas à leur obligation de sécurité, de prévention de la délinquance, de lutte contre l’absentéisme scolaire et de réformes des règles d’urbanisme, soient condamnées à une très forte amende en conséquence. " c'est amusant. Surtout quand on voit le mauvais classement de Nice dans ces 2 domaines : logements sociaux et sécurité !

Mais qui est donc ce mauvais maire de Nice qu'il faut punir ??
Ah ! Et en plus, je n'ai rien compris, de toute façon ce seront les contribuables locaux qui seront punis ?? Bien tiens, c'est pas le maire qui va payer de ses petits deniers tout de même !!

Bah, on a déjà payé 6 millions d’euros pour installer 450 caméras sur Nice, alors les punitions, on a l'habitude !!

Voici tout d'abord, à ce sujet, le lien d'un article sérieux ( lui ) et très bien documenté, avec des liens intéressants, paru aujourd'hui sur Le Monde Diplomatique :

LE TOTEM DE LA VIDÉOSURVEILLANCE

http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2010-08-18-Videosurveillance %

Et voici le début d'un article paru sur Arrêt sur Images :

INSÉCURITÉ : FRANCE 2 POINTE LE RETARD DE NICE SUR GRENOBLE ET LILLE

Lire la suite

mardi 3 août 2010

E. CIOTTI (UMP) propose deux ans de prison pour des parents de mineurs délinquants: et vlan une loi de plus en quelques semaines ! Qui trop embrasse, mal étreint ( le contrevenant-délinquant-criminel-assassin-terroriste )


AFP / Mehdi FEDOUACH

Lu dans "Le Monde" : M. Ciotti, qui était déjà en charge du texte prévoyant la suspension des allocations familiales pour lutter contre l'absentéisme scolaire, a aussi estimé que "l'opposition est dans le déni de réalité" face aux problèmes de sécurité. "

Encore une illustration de l'enfer pavé de bonnes intentions !

Cela amène quelques remarques de ma part :

- en effet la réalité de la situation de la France sur le plan de la sécurité est catastrophique, nous sommes d'accord;
- E. Ciotti, a aussi raison, la réalité est de plus en plus catastrophique, et cela traduit donc un bel échec !
- qui est en charge de notre sécurité, PREMIÈRE MISSION DE L'ÈTAT, depuis plus de 10 ans ? Un certain N. Sarkozy, pour ceux qui ne suivent pas;
- mais est-ce utile de rajouter des lois aux lois ( deux, en quelques semaines sur le même thème !! ) alors qu'on n'arrive même plus à appliquer celles qui existent pour différentes raisons : manque de policiers sur le terrain ( ils ne peuvent pas être partout : derrière des caméras, autour des ministres et autres visiteurs en ballade, à réprimer des manifs de pompiers ou d'infirmières ... ), Code trop touffu où se perdent les juges à cause de cette "légirrhée" * ( pathologie entraînant la création subite d'un flot de lois !), politique désastreuse "d'acheter la Paix sociale" ( à nos frais d'ailleurs et aux frais de NOS assurances ! ) qui ne résoud rien, bien au contraire.
- la mise en place d'un plan de probation sous la responsabilité" des parents, c'est très futé avec des parents marginalisés socialement, donc à l'image souvent dégradée vis à vis de leurs enfants
... etc, etc.

Et plus cette triste situation dérive et s'enkyste, plus elle sera difficile à résoudre :

- problème social très aggravée avec le Président actuel, et qu'on invoque pas la crise comme le ferait un gourou avec un démon, car la France s'en tire beaucoup moins bien que de nombreux autres pays ( si on ne compare pas avec la Grèce et son lourd passif des gouvernements précédents, ou l'Italie de Berlusconi, bien sûr ! ),
- toute "l'économie" souterraine créée et qui progresse depuis toutes ces années sera difficile à remplacer,
- casse de la police de proximité et de terrain qui fonctionnait bien et qu'il aurait fallu renforcer et améliorer,
- zones de non droit et de non police qui s'étendent scandaleusement ...
- il faut au plus vite rétablir la parité sabotée dans le couple Prévention / Répression,
- il faut aussi s'occuper du volet social intelligemment, et promouvoir le travail fait par de nombreuses associations, et leur bénévoles, qui est admirable, alors que, sous prétexte de la crise, on leur diminue ou supprime leur subvention,
- tout citoyen n'est pas un futur " contrevenant-délinquant-criminel-assassin-terroriste "; et cela, même s'il a des origines scandaleusement étrangères ( à quoi et à qui d'ailleurs, dans un pays originellement celtique, "fait" par l'immigration depuis 2000 ans et qui pavoise avec sa démographie insolente ? ), ... etc, etc.

N'en jetait plus, la cour ( de l'Elysée ! ) est archi-pleine !

* Trop de lois tue La Loi

Lire la suite