.

Accueil | Déclaration de candidature | Biographie | Contacter le Dr. A. MINETTO

" Nous ne sommes pas là pour promouvoir une écologie de punition mais une écologie de solutions "

Animateur et créateur du MAGAZINE D'INFORMATION GÉOSTRATÉGIQUE

Sur Radio Chalom Nitsan.

Un monument classé et un joyau de nos quartiers Est : l'Eglise St Roch

Le boulevard St Roch et son tram, progrès indéniable,

mais revers de la médaille : pas d'arrêt minute et pas de places de livraison prévus suffisamment !

A la manifestation du Collectif des Comités de quartiers,

dont il est Vice Président, le 14 octobre 2009, contre la ligne 2 du tram sur la Prom'

A l'Assemblée Générale de l'APIL St Roch en mai 2010,

dont il est membre du Bureau

Avec Guy Marimot, Conseiller municipal Vert,

à une conférence de Vert l'Avenir ( dont le Dr André Minetto fait partie ), avec le Pr Marc Dufumier le 22 novembre 2008 à Mouans Sartoux

A la Journée d'Action autour du climat

Le samedi 24 octobre 2009 à Nice

Avec Corinne Lepage, Députée européenne, lors du colloque d'Europe Ecologie à Aix

Le 18 octobre 2009

Le 29 avril 2009, à la manifestation de soutien au candidat de Patrick Mottard,

Sami Cheniti, à la cantonale partielle du Nice 12

Journée d'étude sur cette "Eco"-Vallée bidon, avec Michèle RIVASI, députée européenne, entourée par des candidats EELV, d'Annabelle JAEGER, Conseillère régionale, de Joelle FAGUER, Conseillère régionale, Conseillère municipale à Grasse.

Rencontre EELV à NICE le 27 janvier 2011 sur les actions de nos élus régionaux pour l'emploi au PECOS (Pôle d'ECOnomie Solidaire); des candidats niçois et de G à D Joelle FAGUER et Annabelle JAEGER, conseillères régionales et Mari-Luz NICAISE, Conseillère municipale de Nice

Un des acteurs de la défense du bâtiment Costanzo depuis février 2010, ex-trésorier du Comité de défense Riquier-Barla-République-Risso; voir ses communiqués de presse du 8 juin 2010, 6 juillet 2010 et sa réponse au Comité de défense

L'interview du lundi 20 septembre 2010 sur DIRECT NICE après son communiqué de presse du 17 septembre 2010: "Déni de démocratie, abattage d'arbres, dégradation du cadre de vie, manque d'information et de concertation: ça suffit !"

Le Dr Minetto lors d'une manifestation pour la défense de la Vallée du Paillon le 20 avril 2009 contre l'incinération de déchets industriels toxiques à l'usine de ciment de Contes


jeudi 19 février 2015

Référendum d’Estrosi sur l’aéroport de Nice : échec cuisant ! Participation très faible, à peine 16 % de votants … et 250 000€ gaspillés pour rien car la loi a été votée

Rappel

Le maire de Nice a donc organisé un referendum sans aucune valeur juridique pour dire « oui » ou « non » à la privatisation de l’aéroport … alors même que l’Assemblée Nationale a votée sa privatisation en début de semaine !

Le détail du coût

« 220 000 courriers envoyés aux niçois par la poste au tarif de 0,56 euros soit 123 200 euros

Lire la suite

vendredi 1 mars 2013

Collectif pour une autre ligne 2 du tram à Nice: film et débat jeudi 7 mars 2013 au Théâtre de la Cité

Collectif_tram_7_mars_2013.jpg

vendredi 7 décembre 2012

Communiqué du Collectif 06 de soutien aux militants de Notre-Dame des Landes : MARCHE DE NICE à NANTES contre l’aéroport de NOTRE DAME DES LANDES

" MARCHE DE NICE à NANTES contre l’aéroport de NOTRE DAME DES LANDES contre tous les Grands Projets Inutiles Imposés qui causent :
du bétonnage
la disparition des terres fertiles et de la biodiversité
la dilapidation de l’argent public au profit du privé
organisée par le collectif 06 de soutien aux militants de Notre Dame Des Landes relayée / soutenue par l’ACIPA les militants de la Z.A.D.
les collectifs de soutien de France

PLANNING JOUR 1 SAMEDI 8 DÉCEMBRE :

Lire la suite

samedi 10 novembre 2012

" Pour les transports publics : OUI aux recettes NON aux taxes " " Modification des taux de TVA pour 2014 : les élus écologistes réclament un retour au taux réduit pour les transports publics " Communiqué de Presse EELV

" Modification des taux de TVA pour 2014 : les élus écologistes réclament un retour au taux réduit pour les transports publics



Faisant suite à l’annonce par M. le Premier ministre d’une modification des taux de la TVA pour 2014, les élus EELV réclament un retour au taux réduit pour les transports publics.



Le gouvernement a annoncé la perspective d’une augmentation de la TVA sur les services de 7% à10%. Pour les transports publics après le passage de 5,5 à 7 %, décidée le 7 novembre 2011 cette nouvelle hausse traduirait un quasi-doublement de la TVA en 3 ans. Soit un impact pour le seul réseau de TBC Bordeaux d’1,5 million d’euros alors que les transports ont besoin en priorité de financements et de recettes et non de taxes supplémentaires.



Dans les faits, la première augmentation s’est soldée par un transfert de charge du déficit de l’État vers les collectivités locales.



A l’heure où toutes les politiques convergent vers la nécessité d’un transfert massif des déplacements de la voiture individuelle vers les transports collectifs, et où la transition énergétique est une nécessité, cette nouvelle augmentation constitue un mauvais signal, alors que continuent à exister tant de niches fiscales anti-écologiques : non-taxation du kérosène, sous-taxation du gazole…



C’est la raison pour laquelle, considérant la nécessité de pouvoir mettre effectivement en œuvre le droit au transport pour tous consacré par la LOTI et, d’autre part, encourager l’attractivité des transports publics par rapport à la voiture individuelle, nous demandons que les transports publics puissent bénéficier du taux de TVA le plus bas. D'autant qu'un grand nombre d'usagers des transports publics sont des personnes à revenus modestes qui verraient leur pouvoir d'achat directement impacté par cette hausse de la TVA.



Cette nouvelle augmentation va à l’encontre des politiques tarifaires incitatives et pèsera sur le déficit d’exploitation des réseaux limitant leur capacité d’investissement pour développer de nouveaux services de transport.



Nous relayons localement l’ensemble des élus opposés à cette mesure, à l’instar du Président du GART, et appelons à la responsabilité du gouvernement pour qu’il mette ses différentes politiques en cohérence, et module le taux de la TVA sur les transports, comme il s’apprête à le faire pour les produits de première nécessité.



Gérard CHAUSSET, Vice Président aux Transports de Demain de la CU de Bordeaux, Vice-président du GART
Clément ROSSIGNOL, Vice Président aux mobilités alternatives de la CU de Bordeaux
Noel MAMERE, Député de la Gironde



Contact Presse : 06 62 48 74 92

dimanche 4 novembre 2012

Actions contre le projet d'aéroport de NDDL ( Notre Dame Des Landes ) : détails

Sur internet

« La Coordination des opposants au projet d'aéroport » http://acipa.free.fr/



« Les élus opposés au projet d’aéroport » : http://aeroportnddl.fr/



« Blog du collectif de lutte contre l'aéroport » http://lutteaeroportnddl.wordpress.com/

« Site du collectif de lutte contre l'aéroport » http://zad.nadir.org

« Nice Ecolo Démocrate » www.niceecolodemocrate.com/»

Des pétitions en ligne contre le projet d'aéroport



La plus récente, sur le site d’AVAAZ a déjà recueilli plus de 5000 signatures :

http://www.avaaz.org/fr/petition/Abandonnez_le_projet_dAeroport_a_NotreDamedesLandes/?fdnauab&pv=12



D’autres pétitions sont toujours actives, alors n’hésitez pas si vous ne les avez pas encore signées :

Celle du site de l’ACIPA :

http://acipa.free.fr/Petition/petition.htm (+ de 5400 signatures en ligne à ajouter à celles papier)

Pétition de soutien Cyberacteurs :

http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/comite-soutien-grevistes-faim-projet-aeroport-dame-landes-467.html (+ de 5650 signatures en ligne)

Appel de syndicalistes opposé-e-s au projet d'aéroport à Notre Dame des Landes ou ailleurs :

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N26982



Donc allez-y, signez, transférez les liens autour de vous, que ces compteurs explosent.

Appel pour participer aux vigies à Paris

Lire la suite

mardi 16 octobre 2012

Café débat de Grasse vendredi 26 octobre 2012 à 18h30 à Grasse dans le cadre du festival Alimen'terre : « La face cachée des agrocarburants »

" Le Café Débat de Grasse vous propose

Dans le cadre du festival Alimen'terre

«La face cachée des agrocarburants»

vendredi 26 octobre 2012 à 18h30
Local évaléco - 14 rue de la Fontette, centre ville de Grasse

« un café et l'audition »
Retrouvez ce thème
le jeudi 8 novembre à 18h sur Agora Côte d'Azur

Plus d'informations sur le Festival Alimen'terre sur le site internet du Pôle d'ECOnomie Solidaire

http://pecos06.org/ "

jeudi 19 avril 2012

LGV PACA : lettre d'Eva JOLY

Objet: Réponse à votre courrier * du 20 mars demandant l’abandon du projet de LGV PACA

Messieurs,

Vous m’interpelez, en tant que candidate à l’élection présidentielle, sur mon positionnement concernant le projet de nouvelle ligne ferroviaire dite LGV PACA, dont vous rappelez le coût global estimé, l’impact sur le territoire, le déroulement de la concertation et la compatibilité avec différentes analyses, dont celles présentées dans le cadre des assises du ferroviaire.

Comme vous le savez, je suis favorable aux initiatives allant dans le sens d’une meilleure qualité de vie des citoyens, du plus grand respect de l’environnement, donc d’un développement humain qui soit soutenable sur les plans sociaux, environnementaux et économiques, pour nous-mêmes comme pour les générations futures. A ce titre, le sujet des transports se situe au cœur des enjeux, de court comme de long terme. De nombreuses initiatives sont impulsées ou soutenues par les élus écologistes dans les régions et les agglomérations, sièges des déplacements du quotidien pour lesquels de nombreuses améliorations doivent encore être apportées, tant sur le plan des services que des infrastructures et de leur financement. Avec eux, je considère que la priorité des financements publics, notamment territoriaux, doit être accordée à la pérennisation, à la modernisation et au développement de transports publics adaptés aux besoins quotidiens de nos concitoyens.

De même, l’audit du réseau ferroviaire national et les récentes assises du ferroviaire ont pointé la nécessité de consacrer à l’entretien et à la modernisation du réseau existant (LGV comprises) les sommes indispensables au maintien – et à l’amélioration – de ses performances. Je ne peux que partager ce point de vue, et regretter que le SNIT (schéma national des infrastructures et des transports) ne le mette pas assez en exergue, dans un contexte où l’AFITF (agence de financement des infrastructures terrestres) a été privée, par le gouvernement actuel, de sa principale ressource que constituait une part substantielle des péages autoroutiers.

A l’inverse, le SNIT préconise la construction de plusieurs milliers de kilomètres de lignes à grande vitesse (et d’autoroutes), dont il est illusoire de penser que l’Etat et les collectivités territoriales (qu’on prive progressivement de dotations et d’autonomie budgétaire) sauront le financer dans les 10, 20 ou 30 ans qui viennent.

Reste donc la question de l’utilité sociale – et de l’efficacité environnementale – comparée de ces (trop) nombreux projets, et des ressources prioritaires à y affecter, dans un contexte général d’optimisation des deniers publics, et de faible latitude de contribution des usagers bénéficiaires.

Concernant la LGV PACA, les écologistes ont pointé d’emblée l’aspect inutile et irréaliste, tant techniquement qu’économiquement, d’une ligne à très grande vitesse reliant Paris à Nice en 4 heures, ou encore Marseille à Nice en 1 heure.
Parallèlement, ils ont impulsé, notamment au sein du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, une démarche prospective d’audit du réseau ferroviaire pour déterminer les infrastructures nécessaires à la satisfaction des besoins de déplacements de moyenne et longue distance, dans une région urbaine à démographie croissante et dans un contexte incontournable de transfert modal maximal de la route vers les transports les rationnels dont le rail.

Lire la suite

mercredi 18 avril 2012

Hausse des carburants : le transport public régional est une alternative crédible !

Cmmuniqué de presse

" Trajet Marseille – Aix :
Coût en voiture : 4.09€
Le tarif TER avec 75 % de réduction : 1,90 € (sur carnet de 10 voyages ZOU !)
Soit une économie sur 5 trajets aller/retour de 21.90€ (87.66€ par mois)



Pour le second mois consécutif, la consommation de carburants est en baisse en France (-3,5 % rien que pour le mois de mars). Cette baisse est la conséquence logique de la hausse des prix. Tout indique que, la tendance à la hausse des prix des carburants se confirmant mois après mois, cette réduction des consommations sera durable.



D’'un point de vue environnemental, moins de carburant consommé, c'est moins d'épuisement d'une formidable ressource naturelle (le pétrole) en quantité limitée, c'est moins de pollution de l'air, et moins d'émission de gaz à effet de serre.



Pour autant, on ne peut ignorer les impacts sociaux de cette évolution, utiliser sa voiture devient de plus en plus onéreux !

Lire la suite

lundi 2 avril 2012

"Un tram sur le quai Cassini. C'est NON" de Mari-Luz NICAISE Conseillère Municipale EELV-Nous sommes donc contre le projet actuel et demandons que tous les tracés en surface soient étudiés à nouveau afin de desservir la gare de Riquier

A lire sur son blog ESPACE VERT

Un tram sur le quai Cassini. C'est NON

" Je reviens encore une fois sur le projet de ligne du tramway, tant les visions urbanistes de l'équipe en place m'interpellent. Le conseil municipal de Nice du 29 mars a voté la délibération adoptant le trajet définitif de la ligne 2 du tramway : un projet fou , très coûteux (prévisions optimistes sous évaluées de 770 Millions d'Euros). Le projet définitif maintient un tunnel de 3 km sous l'hypercentre, avec des stations distantes de près d'un km. Ainsi pour le plus grand bonheur des piétons il n'est prévu aucun arrêt entre le boulevard Gambetta (au jardin Alsace Lorraine Lorraine ) et l'avenue Jean Médecin (au carrefour avec Dubouchage). Et cerise sur le gâteau le terminus Est est finalement fixé au Port, SUR LE QUAI CASSINI. Le tram débouchera sur le quai à travers le mur Ouest, à l'issue des 3 km de tunnel.

Le terminus - si toutefois on peut appeler cela un terminus - se trouvera au pied de l'escalier monumental, en pierre de taille, certes d'une grande valeur historique, .. mais totalement inadapté comme desserte d'un terminus destiné à recevoir des milliers de passagers chaque jour. Il ne peut convenir ni aux usagers handicapés en fauteuil roulant ou se déplaçant avec une canne, ni aux mamans avec poussette et/ou très jeunes enfants, ni non plus aux passagers encombrés de valises, ou caddies.

Pour toute cette population - présente dans toutes les rames, toute la journée sur la ligne 1 - un ou deux ascenseurs seront créés. Où? avec quel débit? Quelle sera leur robustesse dans le temps? Et pour avoir passé et suivi les marchés de maintenance des ascenseurs de la ville ... je pourrais en raconter pas mal sur le laxisme des entreprises et suis pessimiste sur la réelle accessibiltié de cette station.
Le quai sera ainsi occupé par les deux voies du tram et le mobilier "léger" (dixit les textes) de la station, et par deux voies de circulation automobile. Le parking le plus proche sera (au futur, car pas commencé) le parking construit par le Conseil Général sous le quai de la Douane.
Et tous ces équipements lourds et chers se trouveront 170 cm au-dessus du plan d'eau de mer... imaginez le moindre scénario catastrophe, car le tunnel arrive en remontant de Garibaldi d'une profondeur de 30m. Même pas peur ?
Et on veut nous faire croire que la liaison à la gare de Riquier se fera dans un deuxième temps .. par où? et quand? L'exemple de la ligne 1bis qui devait desservir l'Ariane et La Trinité, et qui a été jugée pas assez rentable et repoussée sans cesse, nous laisse songeurs.
Evidemment, le prestigieux marché des antiquaires est sauvé, certains commerces du Port aussi, mais que disent les autres habitants des quartiers voisins? On voit bien que le tracé du tram à travers ce quartier n'a aucune pertinence, que la demande pressante de milliers de foyers d'une vraie desserte n'est pas prise en compte (une navette de bus même électriques, impliquant une rupture de charge et encombrant les rues, est la mauvaise réponse.

Bref, NOUS N'AVONS PAS UN TRAITEMENT DEMOCRATIQUE DE NOS DEMANDES, ET IL FAUDRA CONTINUER A SE BATTRE.

Lire la suite

mardi 14 février 2012

Saint Roch : problèmes de circulation et de stationnement à résoudre rapidement - Courrier reçu et pétition à signer "Pour un amélioration de la circulation et du stationnement quartier Saint Roch"

plan proposé par les rédacteurs du courrier et de la pétition pour Saint Roch

Par un courrier en date du 13 février 2012 adressé à Messieurs P. Allemand, J. Victor, E. Ciotti, C. Estrosi, B. Kandel et moi-même, j'ai été sollicité par des riverains au sujet de problèmes de stationnement et de plan de déplacement inadéquat. Notamment dans la partie située à l'Est du boulevard Saint Roch depuis l'installation du nouveau plan de circulation et de l'extension de la zone piétonne de la place Saint Roch.
Une pétition est d'ailleurs en cours à ce sujet intitulé "Pour un amélioration de la circulation et du stationnement quartier Saint Roch" et que vous pouvez signer. Et ces personnes font des propositions de changement de sens de circulation et d'amélioration à apporter pour résoudre ces problèmes dans notre quartier.

Remarquons que ces problèmes sont aussi présents à Riquier et dans d'autres quartiers de la métropole. Cela se traduit par le fait que notre Métropole est une des villes les plus polluées d'Europe. Ce qui induit un certain nombre de décès et de personnes qui deviennent gravement malades. En France , il y a 42 000 morts annuels dus à la très grande pollution atmosphérique dans certaine villes. 11 fois plus que les accidents de la route et ceci sans que cela n'émeuve les responsables gouvernementaux. Nice est une des premières villes atteinte d'Union Européenne.

Pour revenir à nos quartiers Est nissarts, le nombre très importants de constructions de nouveaux immeubles aggrave et va aggraver la situation. Comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, on ajoute des problèmes aux problèmes puisque on ne résoud pas ceux qui se posent avant de créer un nouvel apport massif de population. La suppression du passage du tram à Riquier dans le projet de la ligne 2 illustre cette incohérence et le manque de concertation, pourtant fortement demandée par la population niçoise.

J'ai écrit directement au responsable administratif de la métropole pour les déplacements, en lui joignant les documents que j'ai reçus et que je partage avec vous, pour lui demander s'il était " possible d'organiser une réunion afin d'étudier les possibilités d'améliorer le plan de circulation et les stationnements de notre quartier en pleine évolution ? ". Je vous tiendrai au courant de sa réponse. Et je suis bien sûr à l'écoute de vos propositions et commentaires.

Et voici la proposition des rédacteurs du courrier et de la pétition pour Saint Roch

" Riverains du quartiers St Roch

Lire la suite

mercredi 28 décembre 2011

Ligne 2 du tram à Nice : l'enquête publique dure jusqu'au 20 janvier - Article de Nice Matin

Elle a débuté le 12 décembre et elle se prolongera jusqu'au 20 janvier 2012 grâce à l'intervention de l'élue écologiste niçoise, Mari-Luz HERNANDEZ-NICAISE (Europe Ecologie-Les Verts).

Nous devons être nombreux à y participer !

A lire en entier dans NICE MATIN

Ligne 2 du tramway: c'est le moment de s'exprimer !

" Ca fait l’actu L’enquête publique s’ouvre aujourd’hui. Elle durera jusqu’au 20 janvier

Lire la suite

mardi 21 septembre 2010

Transport et déplacement à Nice : partager la voirie en diminuant les vitesses, une nécessité ! Plus il y a de vélos, plus la ville est sûre et apaisée


Dessin Le Chat © Philippe Geluck http://www.geluck.com/

Mon slogan, les villes à 30 km/h : indispensable pour des villes apaisées et des rues partagées.

Dans de nombreuses villes étrangères 1/3 des déplacements se font à vélo, 3% chez nous. Et peut-être encore moins à Nice ... ce qui peut s'expliquer aisément !

Voici un avis et des idées que je partage, et des solutions que j'approuve.



" L'urbanisme "tout voiture" conçu et réalisé depuis 30 ans a imprimé dans les esprits la notion de territoire à défendre.



Ceci amène à stigmatiser toute une population comme les soi-disants cyclistes ou inversement les autres usagers alors que toutes les études et statistiques infirment la réalité d'ensemble.



Le vélo est le mode de déplacement le moins dangereux pour les autres.



Cette culture de territoire à défendre a pollué toutes les mesures de sécurité routière. Le développement durable, les déplacements doux, nécessitent et imposent la notion de partage de voirie au profit des faibles, piétons et vélos.

Lire la suite

lundi 9 août 2010

Ligne 2 du Tram à Nice Est en sous-terrain, bientôt un sondage place Blanqui


L’un des six carottages se déroule à l’angle de la rue de France et du bd François-Grosso, là où débouchera le métro-tram, avant de continuer sa course, cette fois à l’air libre vers Saint-Augustin.
(Photo Cyril Dodergny)

Le nouveau trajet de la ligne 2 n'est pas encore établi à Riquier, nous assure-t-on en ( très ! ) haut lieu. Tant mieux car le premier jet n'était pas très sexy, ni très démocratiquement établi ! Espérons une concertation réelle et pas bidonnée, cette fois-ci. Et à l'écoute de la population, en venant sur place la rencontrer.

En tout cas, les choses sérieuses commencent enfin pour cette ébauche de la ligne 2 qui devrait être livrée dans six ans, si tout va bien. Des sondages ( physiques, dans le sol niçois, et pas de nos desiderata, dans notre esprit ! ) commencent au quatre ( six en réalité ) coins de Nice.

Chez nous, ce sera aux limites du quartier Riquier, sur la place Blanqui.

Et voici un article à lire en entier sur Nice Matin :

Tram-métro: on commence à creuser

http://www.nicematin.com/article/societe/tram-metro-on-commence-a-creuser

Plusieurs forages ont lieu dans le centre-ville jusqu’à 50 m de profondeur pour avoir le maximum d’informations sur la nature du terrain où passera le tunnel de 3,6 km

Lire la suite

samedi 10 octobre 2009

Enfin plus de tram sur la Prom' pour C. Estrosi ! Mais pourquoi pas toute la circulation polluante enterrée à certains endroits mythiques de Nice, comme le Port ou la Prom' par exemple ?



photos : Diaconesco TV

Les bémols et les raisons d'être fier.

Les bémols, c'est tout d'abord le surcoût énorme : 150 millions d'euros qui sortiront de nos poches ( et de celles de nos enfants ), même si l'orateur presque unique de cette soirée, et qui se veut convaincant, nous affirme au cours de près de deux heures de discours à l’hôtel Plazza, et que confirme ensuite en cinq minutes, pour conclure, E. Ciotti, Président du Conseil Général des A.M., que le département, et l'État financeront aussi ! Et à l'arrivée un dépassement encore plus important, comme dans tous les chantiers publics. Malheureusement, cela sortira du même endroit : de notre poche même avec le meilleur tour de passe-passe du monde !
Deuxième bémol : les dates annoncées déjà lointaines qui subiront certainement des retards importants.

__La raison d'être fier c'est enfin la reconnaissance de mon projet, proposé aussi, sans nous être concertés, par Gilles Rainero, Conseiller municipal de La Trinité, de faire une partie du trajet en sous-terrain.

Lire la suite

mercredi 25 mars 2009

Ligne 2 du tram à Nice Côte d'Azur ( et dans notre canton ) : l'occasion de refaire fonctionner la démocratie avec concertation véritable et globale pour résoudre nos gros problèmes de transports et de déplacements



Tout d'abord, pour le trajet "Promenade", la solution doit être plus consensuelle, globale et innovante dans le développement soutenable et les énergies renouvelables, pour le schéma de déplacements et les transports à l'intérieur de Nice Côte d'Azur et vers notre communauté urbaine. Sur le fond, il ne faut pas tomber dans le piège tendu par Christian Estrosi: le choix n'est pas encore fait ! Si on respecte l'avis des Niçois, une consultation générale doit être faite pour un thème aussi majeur qui touche un de nos emblème, la Promenade. Et pas seulement une enquête publique bis qui reniera peut-être la première. Et divisera Nice et les Niçois entre 2 blocs opposés, alors que la solution doit être consensuelle et moins manichéenne.

Avec des moyens de communication équivalents pour tous: il faut dénoncer, et le diktat, et les moyens financiers anormaux dépensés pour influencer l'opinion publique.

Notre symbole niçois sera de toute façon atteint par les travaux et encore plus s'ils se font sur la Prom.
Tissu commercial en berne pendant et après, en dehors de l'hypercentre, comme cela s'est vérifié dans les autres villes et sur la ligne 1. Enorme perturbation de la vie quotidienne pendant, pour les riverains bien sûr ( en plus il y a beaucoup plus de personnes âgées sur une partie du trajet, personnes qui ont été beaucoup plus gênées sur l'édification de ligne 1 ), mais aussi les touristes, les clients des hôtels 4 et 5 étoiles, ou ceux qui ont des résidences secondaires et qui fuiront bruit, poussière, stationnements supprimés et autres désagréments. Dramatique aussi sur le plan économique, pour les très nombreux restaurants et plages privées !

Le premier chantier a aussi beaucoup affecté les hôtels "moyens", il sera dramatique pour les hôtels dont certains clients veulent voir satisfait leur moindre caprice. Un arrêt des travaux à chaque venue d'un "grand" client de passage ou "gros" client avec suite louée à l'année ou indemnisations énormes pour chute du chiffre d'affaire et fuite définitive de ces clients ?

Une solution pour le choix Promenade, s'il était imposé, qui atténuerait une partie des critiques faites à juste titre: le passage en souterrain sur la partie initiale du trajet ( jusqu'à Gambetta ? ).
Un coût beaucoup plus important sur cette partie, mais un résultat final parfait: jardins réels et pas quelques jardinets et une pelouse entre les rails qui survit péniblement et revient très cher, promenades vertes et ombragées pour piètons et piste cyclables agrémentées ! Un vrai paradou pour les Niçois qui se réapproprieraient "leur" Promenade et un faire valoir majestueux pour nos touristes, et pour nous tous habitants réguliers ou saisonniers !



Dessin "La prom retrouvée" envoyé par Gilles Rainero, Conseiller Municipal de La Trinité et mise sur son blog ( voir lien à droite dans MoDem 06 )

De plus un thème n'est évidemment pas abordé par le député maire: les nuisances sonores importantes du tram.

Lire la suite